Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Emissions de CO2 en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Emissions de CO2 en France

FR
Infos complementaires
La France est le 4ème émetteur de CO2 en Europe.

L'empreinte carbone de la France, ses émissions de CO2 et gaz à effet de serre, augmente régulièrement : 733 millions de tonnes en 2014 soit plus de 23 tonnes par seconde (compteur) contre 539,6 Mt en 2010 et 372 Mt en 1990. Les émissions françaises de Gaz à effet de serre, CO2 inclus, avaient baissé de 7 % sur la période 1990-2010.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Emissions de CO2 en France

 

 

émissions CO2  france

 

 

L'empreinte carbone de la France 

 

733.000.000.000 kilos de CO2émis par la France

 

 

 

En Mt CO2éq., la France a émis

- 733 Mt de de gaz à effet de serre (CO2 inclus) en 2014 (source : France Stratégie)

 - 539,6 Mt en 2010

-  490 Mt en 1990.

 

En Mt CO2éq. (CO2 seul) la France a émis 347 Mt de C02 en 2010 contre 372  en 1990.

 

 

En 2012, selon l’Ademe, le bâtiment est le secteur le plus consommateur d’énergie et producteur de 24% des émissions nationales de CO2. Avec 13% de part prise par l'électricité dans la consommation énergétique liée au chauffage dans l'habitat résidentiel tertiaire en 2011. Avec une moyenne de 124 g de CO2/km émis par voiture neuve pour l'année 2012, la France passe de la 2e à la 4e place en Europe.

 

> En 2010, les émissions françaises avaient augmenté de 1 % par rapport à 2009.

 

4 ème

La France est le 4ème émetteur de CO2 en Europe. 

 

 

 

12.6 t. CO2 / an / habitant

 

Les émissions françaises de GES ont baissé de 7 % hors UTCF sur la période 1990-2010.  En moyenne, les émissions de CO2 sur le territoire national sont de l’ordre de 6,8 tonnes/an/habitant (contre 9,6 tonnes autres gaz). Il faut y ajouter les émissions rejetées lors de la production de produits importés, ce qui correspond au final à 12,6 tonnes de CO2 équivalent/an/habitant

 

En France en 2010, le pouvoir de réchauffement global lié aux émissions nationales est dû à 73,4% au CO2, 11,9% au CH4, 11,3% à l’oxyde nitreux et 3% pour d’autres gaz. Les évolutions récentes sont liées à une diminution de la combustion de charbon et des rejets d’oxyde nitreux, à une augmentation de la combustion du gaz naturel (résidentiel) et du transport routier, ainsi qu’à une augmentation des rejets de gaz utilisés en réfrigération et climatisation.


> Les émissions de CO2 françaises ont été réduites de 3 % dans le secteur énergétique, 36 % pour les processus industriels et 12 % dans l’agriculture. Elles ont augmenté de 55 % dans le traitement des déchets. Le stockage net de carbone agro-forestier (UTCF1) s’accroît de 66 % sur la même période 1990-2010.

 

En 2007, l’empreinte carbone par personne en France était de l’ordre de 12 tonnes équivalent CO2 par an, contre 8 tonnes pour les GES émis sur le territoire métropolitain.

De 1990 à 2007, l’empreinte carbone par personne a augmenté de 5 %, alors que le niveau moyen par personne des émissions sur le territoire diminuait de 15 %. Au cours de cette période, les émissions associées aux importations se sont accrues de 64 % pour atteindre près de la moitié de l’empreinte carbone de la consommation en France en 2007

 

De 1990 à 2007, l’empreinte carbone par personne a augmenté de 5 %, alors que le niveau moyen par personne des émissions sur le territoire diminuait de 15 %. Au cours de cette période, les émissions associées aux importations se sont accrues de 64 % pour atteindre près de la moitié de l’empreinte carbone de la consommation en France en 2007

 

 

Evolution de l'empreinte carbone de la France

 

Evolution des émissions de CO2 et gaz à effet de serre en France métropolitaine entre 1990 et 2011.


 

  • Dans un contexte de volonté de lutte contre le changement climatique - enjeu au cœur de la transition énergétique, il est intéressant de constater les efforts réalisés par la France sur les volumes d’émissions de CO2 et plus généralement des Gaz à Effet de Serre (GES) - qui comprennent outre les émissions de CO2, d’autres gaz polluants comme le méthane, les gaz fluorés et le protoxyde d’azote. On constate que les émissions de CO2 et de GES ont nettement baissé en France sur la période 1990-2011, respectivement de 11 % et 12 %. L’année 2011 marque la cinquième année consécutive de réduction de ces émissions de gaz polluants en France.

 

  • Étant donné que dans le même temps la croissance économique française a progressé de 38 % sur la même période, cela signifie que des efforts considérables ont été réalisés pour rendre la croissance moins polluante : moindre recours aux énergies fossiles, innovations technologiques permettant une amélioration de l’intensité énergétique de l’économie... (source : .observatoire-electricite.fr)

 

Les transports : « LE » secteur dont l’impact climatique s’aggrave en termes d'émissions carbone

 

Selon l’Ademe en 2012, la moyenne  des émissions de CO2 en Europe a diminué de 50 grammes (CO2/km) en 16 ans, mais surtout de 30 g sur les 9 dernières années. Rien qu’en 2011, l'émission carbone moyenne a diminué de 5 g, notamment grâce aux objectifs réglementaires ambitieux fixés par l’Union Européenne.

3

La France se situe au 3ème rang. Mais avec 127 g en 2011, la France a déjà atteint l’objectif 2015 du compromis européen (fixé à 130g de CO2/km). 

 

Le secteur des transports est responsable d’un tiers des émissions nationales de CO2, dont plus de la moitié est imputable aux voitures.  L’objectif de 95g de CO2/km pour les voitures en 2020 permettrait d’économiser en moyenne 500 euros par an à la pompe à chaque conducteur européen. Avec un objectif de 80g de CO2/km, l’économie monte à 650 euros ! 

 

 

Prochaine étape européenne de réduction des émissions de CO2 : l’objectif de 95 g de CO2/km d’ici à 2020. La moyenne des émissions de CO2 des véhicules neufs vendus en France en 2011 a baissé de 3 g depuis 2010 et de 22 g sur les quatre dernières années. L’année 2011 a vu d’autres baisses de moyennes remarquables dans d’autres pays européens. Les plus fortes baisses ont eu lieu au Pays-Bas avec une baisse de 11 g et en Grèce avec une baisse de 10

 

 

Pollution, que valent les voitures françaises ?

>  Pollution, que valent les voitures françaises ?

 

 

>   8 voitures électriques et écologiques 

emissions CO2 France

source :  guardian.co.uk/environment/datablog/interactive/2012/jun/21/world-carbon-emissions-map

 

 

Les émissions de gaz à effet de serre en France 

 

Emission par habitant pour la France Contribution des différents secteurs en 2003:
  • transports : 26.8 % (+ 23 % depuis 1990
  • industrie manufacturière : 20 % (-22 % depuis 1990)
  • agriculture : 19.3% (-9 % depuis 1990)
  • bâtiment  : 18,4 % (+14 % depuis 1990
  • industrie de l’énergie : 13 % (-10 % depuis 1990)
  • déchets : 2,5 % (-9 % depuis 1990)

Les secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre sont par ordre décroissant : le transport, l’industrie manufacturière, l’agriculture/sylviculture, le bâtiment puis l’industrie de l’énergie. Sur les six secteurs quatre voient leur contribution diminuer par rapport à 1990 : l’industrie manufacturière, l’industrie de l’énergie, l’agriculture et les déchets. En revanche deux secteurs dont le poids en terme d’émission pèse de façon importante, ont considérablement augmenté leurs émissions depuis 1990, le secteur des transports et des bâtiments . (Ademe)

     

En 2006, les émissions de CO2 dues à la production d'électricité et de chaleur en France ont atteint 52 milliards de kilos de CO2.

 

 

 Emissions de CO2 par habitant en France


15,5
 t / an

La contribution des ménages français aux émissions de CO2 énergie en 2003

 

Un ménage français émet aujourd’hui en moyenne 15,5 tonnes de CO2 par an . la moitié de ces émissions sont directement le fait de ses usages privés de l’énergie (déplacements, chauffage et électricité spécifique des logements, consommation d’eau chaude sanitaire et cuisson). La part de la responsabilité des déplacements de personnes dans ces émissions « privées » est prépondérante avec 28% des émissions annuelles de CO2 du ménage et 54% des émissions « privées ». Dans les émissions privées, le chauffage du logement arrive en seconde position .

L’autre moitié de l’émission annuelle du ménage est liée à la fabrication et au transport des produits et services qu’il consomme (Ademe).

 

 

co2

 

 

Comparer : Emissions de CO2 par habitant en France

 

 

Comparer : Emissions de CO2 par le trafic maritime mondial

 

 

 

 

Emissions mondiales de CO2 dans l'atmosphère

 

Budget co2 de l'humanité, le déficit se creuse de plus en plus

 

Se droguer au bien être ... en respirant...

 

 


sources : statistiques.developpement-durable.gouv.fr, citepa 

 

 *

 

Statistiques mondiales Climat

 

 


Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

statistiques mondiales temps réel
sur le dioxyde de carbone, CO2

 

 

390 ppm
 C'est la concentration de C02 dans l'atmosphère en 2012 contre 385, 99 ppm en novembre 09
On considère que la limite qu'il ne faudrait pas dépasser devrait être 350 ppm ; 
mais ce niveau a constamment été dépassé depuis 1988.

rechauffement climat


Prévisions.
Selon un Rapport spécial du GIEC (SRES, 2000), les émissions mondiales de GES (en équivalent-CO2) augmenteront de 25 à 90 % entre 2000 et 2030 !

CO2 mille ans

GES anthropiques. Les activités humaines engendrent des émissions de quatre GES à longue durée de vie : le CO2, le méthane (CH4), l’oxyde nitreux (N2O) et les hydrocarbures halogénés (un groupe de gaz contenant du fluor, du chlore ou du brome).

CO2 molecule


77%
Dioxyde de carbone
. Entre 1970 et 2004, les rejets annuels de CO2  sont passés de 21 à 38 gigatonnes (Gt), soit une progression d’environ 80 %, et représentaient 77 % des émissions totales de GES anthropiques en 2004.

Activités polluantes. La cause première de la hausse de la concentration de CO2 est l’utilisation de combustibles fossiles (pétrole, charbon gaz) ! Or des alternatives aux énergies fossiles existent : découvrir nos dossiers Biocarburant et  Energies renouvelables

340 000 000 000
340 milliards de tonnes de C02 sont stockées dans les forêts tropicales

120,3
Défricher 1 hectare de forêt sous les tropiques correspond à émettre l'équivalent de 120,3 tonnes de CO2 ; contre 62,9 t. en zone tempérée (travaux de Paul West, Université du Wisconsin)

1

Que représente 1 tonne de CO2 ?

Comment limiter vos émissions de CO2 ?

rechauffement a vous de jouer

Découvrez 31 résolutions écologiques anti-CO2

© 2012 Planetoscope.com