Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Pêche et prises mondiales de poissons

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Pêche et prises mondiales de poissons

Infos complementaires
La flotte mondiale de bateaux de pêche atteint plus de 4,6 millions de bateaux en 2015, contre 600.000 en 1970.





La pêche dans le monde c'est 171 millions de tonnes de produits aquatiques récoltés. Autrement dit, chaque seconde ce sont plus de 5400 kg de poissons et produits de la mer (compteur) qui sont extraits des océans soit en pêche sauvage, soit en aquaculture. Il y a environ 4,6 millions de navires de pêche dans le monde. L'industrie de la pêche dans le monde représente un chiffre d'affaires de 362 milliards d'euros dont 232 milliards pour l'aquaculture.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La pêche dans le monde

 

thon-albacore

 


Les captures de poissons 


171 000 000 000 kg

 

 

La pêche dans le monde en 2018

 

La pêche dans le monde c'est 171 millions de tonnes de produits aquatiques récoltés (en 2017 ; 157 Mt en 2012). Autrement dit, chaque seconde ce sont plus de 5400 kg de poissons et produits de la mer qui sont extraits des océans soit en pêche sauvage, soit en aquaculture.


 

 168,6 millions de tonnes de produits aquatiques ont été récoltés en 2015 (157 millions de tonnes en 2012). .

 

En 2012 selon la FAO, 91,6 millions de tonnes de poissons et animaux marins ont été capturés, un niveau relativement stable depuis 20 ans.

 

La moyenne des captures de pêche de poissons et crustacés dans le monde de 1999 à 2007 a été de 92,2 millions de tonnes dont 77,4 millions de tonnes de poissons selon la FAO.

 

 

 

La pêche illégale 

1/3

En moyenne 7,3 millions de tonnes de poissons ont été rejetés à la mer et il faut ajouter entre 13 et 28 millions de tonnes pêchées de manière illégale ou non déclarée.à Donc, la pêche illégale représente presque un tiers de la pêche légale dans le monde. 

 

 En dehors des premiers 200 milles nautiques qui délimitent le littoral national et donc la zone d’exclusivité pour les pêcheurs d’un pays, la pêche, même massive, n'est pas réglementée.

 

 

 

Le chiffre d’affaires de la pêche dans le monde

 

 362 000 000 000

 

 L'industrie de la pêche dans le monde représente un chiffre d'affaires de 362 milliards d'euros dont 232 milliards pour l'aquaculture.

 

 

Combien de personnes vivent de la pêche dans le monde ?

 

59 600 000

 

L'industrie de la pêche dans le monde représentait 59,6 millions d’emplois dans le monde dont 85 % en Asie et 10 % en Afrique.

 

 

Les exportations de poissons

 

37 000 000 000

 

Les exportations de poissons ont représenté 37 milliards de dollars de pays en développement en 2017, soit plus que ceux emportés par les exportations cumulées de viande, sucre et riz.

 

 

 

Les grands chalutiers et la surpêche

 

55 %

 

Selon une étude publiée dans la revue Science en février 2018, 55 % des océans sont exploités par de grands chalutiers industriels, en particulier des chalutiers chinois. Ce constat réalisé à partir d’observations depuis l’espace confirme que plus de la moitié de la surface des océans est ratissée mais que « la superficie totale pêchée est probablement plus élevée ». Elle serait proche de 73 % car certaines parties du monde ne sont pas facilement observables faute d’une couverture satellite suffisante.

 

 

85 %

 

Les navires de pêche de 5 pays (Espagne, Taiwan, Japon, Corée du Sud, Chine) représentent plus de 85 % des grands chalutiers industriels dont la moitié sous pavillon chinois.

 

 

1/3

 

La communauté scientifique estime qu’environ un tiers des stocks mondiaux de poisson sont prélevés des océans à un rythme insoutenable.

 

 

4

 

L’analyse de l’activité des chalutiers industriels entre 2012 et 2016 a démontré que la surface de la planète concernée par la pêche est 4 fois plus importante que la surface de terres utilisées pour l’agriculture.

 

 

 

Source : l’O.N.G. américaine Global Fishing Watch


 

 

Combien de navires de pêche dans le monde ?

 

4 600 000

 

Il y avait en 2014, 4,6 millions de navires de pêche dans le monde dont 90 % en Asie, selon le rapport Navia. La FAO estimait le nombre de navires de pêche équipés de moteurs à 2,1 millions en 2006 dont 70 % en Asie.

 

 

La flotte mondiale de bateaux de pêche atteint plus de 1,3 million de bateaux en 2010, contre 600.000 en 1970. De nombreux bateaux de pêche sont de véritables usines des mers et plus simplement les traditionnels chalutiers familiaux,.

 

La FAO, elle, estime que la flotte de pêche compte 3,8 millions de navires dans le monde en 1995 (80 000 navires de pêche en Europe en 2009). Une grave surcapacité , soit un trop grand nombre de navires de pêche, est apparu dès la révolution industrielle vers 1820, avec la forte réduction des du nombre de baleines et de saumons. Depuis les années 1950, la surpêche s’est généralisée à la plupart des espèces pêchées.

 

 

Combien de navires de pêche en Europe ?

 

1 600 000 t

Selon Eurostat, en 2015, la flotte de pêche des 28 pays de l’union européenne représentée 1,6 million de tonnes brutes. En termes de puissance, les flottes de pêche les plus puissantes sont de loin celles de la France, l’Italie, l’Espagne et du Royaume-Uni.

 

 

Le volume de la pêche en Europe

 

5 100 000 000  kilos

 

Après avoir atteint un niveau record de 7,6 millions de tonnes de poids vif, les prises de pêche des 28 pays de l’Union ont représenté 5,1 million de tonnes en 2015 (source : Eurostat).

 

En ce qui concerne aquaculture, le volume de la pêche européenne est resté plutôt stable de 2004 2014 entre 1,2 et 1,3 million de tonnes.

 

 

COMPARER : combien d’avions de ligne dans le monde ?

 

 

La consommation mondiale de poisson par habitant

 

20 kg

En 2016, selon la FAO, pour la première fois la consommation mondiale de poisson par habitant dans le monde a dépassé 20 kg. 

 


Combien de poissons tués chaque année ?

 

Comme les pêcheurs de comptent pas les poissons, il est possible d'en estimer le nombre à partir des tonnages comptabilisés par la FAO, ainsi qu'à partir des données collectées sur le poids moyen et la taille moyenne des poissons pêchés de chaque espèce.

 

2 740 000 000 000 

Cela correspond, selon les estimations, à un nombre de vertébrés pêchés de 970 à 2740 milliards d'individus chaque année sur la période 1999 à 2007, selon l'O.N.G. fishcount. Cela représente donc entre 31 000 et 86 000 poissons pêchés chaque seconde !

 

 

Comparer : combien d'animaux tués pour leur viande ?

 

 

 

 

La pêche et l'aquaculture dans le monde 

 

Selon le rapport FAO  de juillet 2012, la filière pêche et de l’aquaculture a produit 148 millions de tonnes de poisson en 2010, dont 128 Mt pour la consommation humaine, soit 18,4 kilogrammes par personne. Cela correspond à un CA de 217,5 milliards de dollars (177 Md€) et confirme, malgré la surexploitation des espèces, une tendance à la hausse.  131 Mt sont destinées à l’alimentation (+2,3%).

 

Globalement, l’offre générale de poisson a enregistré une hausse record en 50 ans, avec un taux moyen de croissance de 3,2% pour la période 1961-2009 alors que la population mondiale n’a progressé que de 1,7% sur la même période.


En 2009, 154 000 000 000 kilos de poissons ont été pêchés ou produits, soit pas loin de 4,9 tonnes de poissons chaque seconde. Autrement dit, les pêches de capture et l'aquaculture ont produit en 2009 plus de 154 millions de tonnes de poissons, soit 4.883 kilos par seconde !

 

 

Les pêches de capture et l'aquaculture ont produit en 2009 plus de 145 millions de tonnes de poissons, soit 4598 kilos par seconde ! Plus de 40% de la production de poisson proviennent de l'aquaculture.
   

 

peche mondiale

 

 

Les 10 espèces de poissons les plus pêchées

 

• Les 10 espèces de poissons les plus pêchées sont l’anchois du Pérou, le lieu de l’Alaska, la bonite à ventre rayé, le hareng de l’Atlantique, le merlan bleu, le maquereau blanc, le chinchard du Chili, l’anchois du Japon, le poisson-sabre commun et le thon albacore.

 

Un petit nombre d’espèces alimentent la plupart des pêcheries du monde. Ces espèces incluent le hareng, la morue, les anchois, le thon, le flet, le rouget, le calmar, la crevette, le saumon, le crabe, le homard, les huîtres et les coquilles Saint-Jacques. Tous, sauf les 4 derniers, ont assuré une prise mondiale de bien plus de 1.000.000 tonnes en 1999, le Hareng et les Sardines ayant fourni ensemble plus de 22.000.000 tonnes en 1999.

 

 

Chiffres clés de la pêche dans le monde 

 

42 000

 

On estime que l’homme pêche depuis 42 000 ans.

• En 2006, les 10 premiers pays de peche étaient la Chine, le Pérou, les États-Unis, l’Indonésie, le Japon, le Chili, l’Inde, la Fédération de Russie, la Thaïlande et les Philippines.

 

• La production mondiale des pêches de capture a atteint environ 92 millions de tonnes en 2006, pour une première valeur marchande de 91,2  milliards de dollars des États-Unis, selon les estimations, dont 82 millions de tonnes provenant des eaux marines et 10 millions de tonnes des eaux intérieures.

 

4

• Les quatre zones de pêche marines où les captures ont été les plus importantes en 2006 sont le Pacifique Nord-Ouest, le Pacifique Sud-Est, le Pacifique Centre-Ouest et l’Atlantique Nord-Est.

 

 

La pêche moderne vide les mers de leurs poissons

 

Les océans sont en grave danger.... tout le monde le sait, peu agissent.

 

 

 

«La mer est grande, sombre et hostile. Nous savons peu de choses des abysses, nous connaissons moins bien le fond de la mer que la lune. Nous savons pourtant que la mer ne va pas bien. C’est une malade dont la maladie ne cesse de progresser et pourtant personne ne la prend au sérieux», a déclaré Nikolaus Gelpke, éditeur de la revue allemande Mare

 

Avec les progrès technologiques (congélation de la ressource, bateaux performants, utilisation des radars et des satellites) et la demande de consommation de poissons qui s’est accrue dans les pays développés, la consommation de poisson a augmenté de 2% par an dans les pays occidentaux. >> Le poisson est la seconde source de protéine la plus consommée, juste derrière le porc.

 

 

 

  • Près de 90% des prises capturées à l’état sauvages dans le monde viennent des océans et des mers, par opposition aux eaux intérieures. 

 

  • Plus de 40 % des océans sont très endommagés et très peu d’eaux marines restent vierges.Selon le secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, qui dépend de l’ONU, les zones mortes côtières ont pratiquement doublé chaque décennie depuis 1960.

 

  • Les zones les plus touchées sont la Mer du Nord, le sud et l’est de la mer de Chine, le bassin des Caraïbes, la côte est de l’Amérique du Nord, la Méditerranée, la Mer Rouge, le Golfe Persique, la mer de Béring et plusieurs régions occidentales du Pacifique.

 

  • Les écosystèmes océaniques les mieux préservés sont ceux des régions polaires. "Mais ces sanctuaires sont menacés de dégradation rapide par la disparition grandissante de la calotte glaciaire résultant du réchauffement climatique et de la propagation des activités humaines dans ces régions", explique un scientifique qui a participé à au projet d’atlas planétaire.

 

  • Selon la FAO en 2010, 2/3 des espèces sont surexploitées dans le monde. On estime qu’une espèce s’effondre quand les prises de pêche ont diminué de 90%, ce qui était le cas de 29% des espèces en 2003.

 

  • Greenpeace soutient que ce sont 40% de la surface mondiale des océans sur lesquelles il faudrait arrêter de pêcher complètement et soustraire à toute activité humaine. Seuls 0,6% sont exempts d’intervention humaine aujourd’hui.

 

 

La Chine, premier producteur et exportateur de poissons

 

La Chine est le plus grand producteur de poissons (47,5 millions de tonnes en 2008). Elle est aussi depuis 2002 le plus grand exportateur de poisson, devant la Thailande et la Norvège, assurant près de 10% des exportations mondiales de poisson et d’autres produits de la pêche en 2008, selon la FAO.

 

 

Une consommation de poisson en augmentation

 

Nous mangeons deux fois plus de poisson qu'en 1995 soit 20 kilos par habitant en 2016 !

 

En 2008, près de 81% de la production halieutique mondiale étaient destinés à la consommation humaine, le reste servant principalement à la production de farine ou d’huile de poisson, l’élevage, l’appâtage et les utilisations pharmaceutiques.

 

  • La congélation représentait près de 50% du total du poisson transformé destiné à la consommation humaine et 20,5% de la production totale de poisson en 2008 !



Selon la FAO, le poisson fournit à plus de 1,5 milliard d’habitants de la planète près de 20% de leur consommation de protéines animales ! Les produits de la pêche continuent d'être les produits alimentaires de base les plus échangés au monde, pour une valeur record de 102 milliards de dollars en 2008.

 

Selon la FAO :

80 % 

Globalement, 80 % des stocks de poissons pour lesquels des résultats d’évaluation sont disponibles sont déclarés pleinement exploités ou surexploités et donc nécessitent une gestion prudente et efficace.

 

En 2007, environ 28 % des stocks faisant l’objet d’une surveillance de la part de la FAO étaient surexploités, épuisés ou en cours de reconstitution et produisaient donc moins que leur rendement potentiel maximum compte tenu de la surpêche


La pêche moderne est une industrie en surcapacité


Un groupe d'experts de l'Université allemande de Kiel a fait une étude sur la pêche et la désertification en cours des océans : bilan accablant ! Actuellement, seules 3 espèces de poisson sur 54 ont un "stock" à la taille requise, c'est à dire une taille suffisante pour permettre reconstituer ou maintenir la population de poissons. Conclusion, il sera impossible de reconstituer les populations de poissons pour assurer une pêche durable avant 2040 ... et encore, uniquement si on arrête le délire de la surpêche.

 

 

> Sur l'impact économique de la surpêche : Surpêche, 100 000 emplois à la mer

 


La pêche mondiale en 2002

peche-mondiale-alimentation.JPG
source : le live Home, http ://asp.zone-secure.net/v2/index.jsp?id=19/44/2548&lng=fr



 

 

 

 

 


Statistiques mondiales pêche et poissons


 

*

 

 

 

 

 


 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : SearchXPR

La surpêche est très grand danger !
Repères

Satistiques mondiales
Eau et océans

 

35 000 000
Eau douce
Il y a 35 millions de km3 d'eau douce dans le monde mais près de 70 % se trouvent sous forme de glace et 30 % sous la terre.

L'eau sur Terre représente environ 3 milliards de milliards de tonnes, soit un demi-millième de la masse terrestre seulement.

L'eau terrestre a été apportée par environ 10 millions de comètes et d'astéroïdes tombées sur Terre entre 50 et 100 millions d'année après la formation de la planète.

chiffres eau oceans

Tous les chiffres clés sur l'eau

 

230.000 

Il y aurait 230 000 espèces marines selon les scientifiques de 32 pays qui estiment qu'il reste à en découvrir entre 500  et 700 000 !

 

eau


0,0001% de l'eau terrestre est disponible et potable.

Entre 20 et 60 cm
d'élévation du niveau des océans d'ici 2100 selon le Giec.
D'autres prévions tablent sur une montée des eaux de 55cm à 1,75m, ce qui mettrait Los-Angeles et Saint-Petersbourg sous l'eau.

 




2600 km3 d 'eau / an

C'est la quantité d'eau actuellement utilisée pour l'agriculture
dans le monde. On prévoit 4000 km3 pour le futur

 

361 000 000
Les océans représentent près de 361 millions de km2

oceans

Les océans vides en 2050

 

270 000

La longueur cumulée des cours d’eau en France représente 270 000 km.

 

132 000 000
Nous mangeons deux fois plus de poisson qu’en 1995 soit 16,3 kilos par habitant, soit 132 millions de tonnes contre 20 millions en 1950.

poissons oceans
Quelles espèces de poissons acheter sans vider les océans ?

 

54%
Eau douce 
Bien que l'eau douce ne soit pas considérée comme une ressource rare au niveau mondial, une grande partie de cette eau est géographiquement inaccessible ou accessible une partie de l'année seulement. De l'ensemble de l'eau facilement accessible, environ 54 % sont prélevés pour des usages domestiques, industriels.


97,5 %
Eau
L'eau présente sur terre est constituée à 97,5% d’eau salée et à seulement 0,3% d’eau douce utilisable par l’homme. Le reste est contenu dans les glaces ou les nappes phréatiques et difficile à utiliser.

70% de l’eau utilisée dans le monde servent à l’irrigation. La moitié de l’eau d’arrosage agricole s’évapore avant de s’enfoncer dans le sol.


6600
Les réserves d'eau par habitant
et par an sont de 6.600 m3 en 2010, et les prévisions indiquent qu’en 2025 elles seront de 4.800 m3. Elles étaient de 15.000 m3/an/hab en 1995.

Le risque de pénurie existe quand ces réserves atteignent 1.700 m3/an/hab.
 

 

7000 m3

La France est bien dotée en eau : 7000 m3 disponibles par personne et par an alors que le seuil du « stress hydrique » est de 1700 m3 

 

On estime en France, que 200 aquifères renferment 2 000 milliards m3 d'eau.

 

15 000
Economisez l'eau
  Il faut 15 000 litres d’eau pour produire 1 seul kilo de viande ; 7 000 l. pour un tee-shirt en coton et 2 000 l. pour 1kg de riz.

L'eau virtuelle ? 

200 litres= 1 œuf
1000 litres
= 1 litre de lait1500 litres= 1 kg de sucre de canne
2700 litres= 1 tee-shirt en coton

 

 

© 2012 Planetoscope.com