Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Volume de roches affecté par l'érosion des fleuves et océans

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Volume de roches affecté par l'érosion des fleuves et océans

Infos complementaires
L'Amazone apporte chaque année 600 millions de tonnes de sédiment à l'océan, ce qui le place au troisième rang mondial.



Chaque seconde ce sont 1,6 million de tonnes de roches, sables, cailloux qui sont bougées et draineés par les océans et les fleuves de la planète, soit une érosion de 53 milliards de tonnes par an. Autrement dit, l'érosion des sols due aux fleuves et océans représente 1 680 tonnes par seconde.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Roches érodées ou bougées par les fleuves et les océans

 

 

 

 

 

 

Quelle est l'érosion due au x fleuves et aux océans dans le monde ?

 

 

53  milliards de tonnes de roches, soit 53 000 000 000 000 de kilos, sont érodées et bougées par l'érosion due aux fleuves et aux océans. Un volume colossal qui finit comme apport de matière aux océans du monde entier.

 

 

 

Selon GARRELS et MACKENZIE (1963) les apport de matière aux océans par les fleuves étaient de 18,3.109 tonnes/an pour les particules solides en suspension et de 4,2 tonnes/an sous forme dissoute : globalement, l'apport particulaire dépasse donc très largement l'apport sous forme soluble.

 

 

Des chercheurs américains utilisent des cailloux artificiels bardés de capteurs pour étudier comment les fleuves et rivières charrient des tonnes de roches.

 

l'érosion des fleuves dans le monde

 

COMPARER  : Erosion des sols dans le monde

 

Le cas de l'érosion de l'Amazone

 


L'érosion dans le bassin de l'Amazone, a été étudiée par  l'Institut de Physique du Globe de Paris et l'Institut de Recherche pour le Développement basé au Brésil. elle souligne que l'érosion n'est pas un mécanisme à l'état stationnaire et que, dans les Andes, l'érosion n'est pas compensée par le nouvelle production des sols et que l'érosion répond de facon rapide à des perturbations externes, comme par exemple des variations climatiques.

 

 

Le bassin de l'Amazone est le plus vaste au monde, il couvre 6 millions de kilomètres carrés. Le fleuve, le premier par son débit, apporte chaque année 600 millions de tonnes de sédiment à l'océan, ce qui le place au troisième rang mondial.

 

 

COMPARER  :  

 

Volume de roches déplacées par les activités humaines

 



Volume de roches expulsées par les volcans dans le monde

 

 

Les différences d'érosion observées  s'expliquent par :

 

• le rôle de l'altitude moyenne : ceci permet d'expliquer, par exemple, les différences constatées dans les apports africains et asiatiques (érosion de la chaîne himalayenne).

• la nature des roches dans la zone de drainage. Par exemple, le Huangfuchuan, un affluent du Fleuve Jaune, draîne un bassin loessique de 3200 km² et vacue chaque année 53.000 tonnes de sédiments par km².

• les activités anthropiques : la construction de sbarrages prooque une diminution du débit des fleuves et de la charge transportée.

→ La charge du Nil n'est plus que 8% de ce qu'elle était avant la construction du barrage d'Assouan, celle du Rhône 5% de la charge mesurée au 19ème siècle.

→ Le cas extrème est celui du Colorado, aux Etats-Unis, qui n'apporte plus ni eau, ni sédiments alors qu'en 1930, il déversait annuellement 125 à 130 millions de tonnes de sédiments, par an, dans le golfe du Mexique.

Il ne faut négliger les apports d'éléments dissous. De manière générale, la charge soluble des fleuves dépend essentiellement de la nature des roches et de la zone climatique : l'Europe présente, à l'inverse des autres zones climatiques, un taux d'érosion mécanique inférieur à celui de l'érosion chimique.

Les eaux fluviatiles sont en moyenne principalement calciques bicarbonatées et sulfatées mais leur composition présente une très grande variabilité liée à la nature des roches érodées et au type d'altération. Dans les zones tempérées, la charge dissoute est principalement calcique alors que dans les zones tropicales humides, elle est essentiellement siliceuse.

La quantité totale de matériaux en solution apportée par les fleuves aux océans a été chiffrée à plusieurs millions de tonnes par an. La répartition des éléments chimiques diffère de celle de l'eau de mer : l'eau de rivière est comparativement plus riche en silice et carbonates dissous mais moins riche en Cl, Mg et K.

 

 

 

 

 

 

 

 


sources : BRGM ; http: //eduterre.ens-lyon.fr/eduterre-usages/hydro/erosion/bilan,Timescale and conditions of chemical weathering in the Amazon system  ; Geochimica et Cosmochimica Acta  ;Dosseto A., Bourdon B., Gaillardet J., Allègre C. J. and Naziano (2005). Cosmochim Acta 70, 71-89.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Statistiques mondiales insolite

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Satistiques mondiales
Sols et terres agricoles

 

78% des sols dégradés se situent dans des zones humides. Leur dégradation est rarement due à l'humidité. Les forêts représentent la majeure partie des terres dégradées.

les sols agricoles


Les sols sont un élément essentiel de la biodiversité. De leur qualité et de leur préservation dépend aussi notre propre survie. Pourquoi ? Tout d’abord parce que 80% de la biomasse vivante vivent dans le sol. Il y a toute une vie souterraine sous nos pieds. Lire la suite

erosion des sols

35 Millions de km2, soit le 1/4 des terres émergées sont soumis à un phénomène de dégradation. Lors de la dernière mesure, en 1991, ce taux n'était que de 15% ...

les sols dégradés


Labourage Quand on laboure à plus de 10 cm de profondeur, on perturbe fortement l’équilibre de la vie souterraine. Le labourage contribue à tasser les sols, ce qui a pour conséquence que le sol sera moins aéré, l’oxygène ayant plus de mal à pénétrer. L’humus s’appauvrit.

Plusieurs civilisations ont déjà disparu pour avoir épuisé leur terre. C'est le cas des Mésopotamiens, dont les cultures ont fini stérilisées par leur irrigation trop chargée en sels minéraux. Les peuples de la vallée de l'Indus, située dans l'actuel Pakistan, ont disparu pour la même raison.

les sols agricoles

En 2002, la Commission européenne a lancé une politique de protection des sols. En effet, environ 16 % de la superficie de l'Union (à 12), soit plus de 50 millions d'hectares, souffrent de dégradation, tandis que, dans les nouveaux Etats membres, elle atteint environ 35 %. Les atteintes sont variées :

  • érosion,
  • atteinte à la biodiversité,
  • chute de la teneur en matières organiques,
  • contaminations, salinisation, urbanisation



4 Millions d'hectares 

C'est la superficie des terres africaines qu'ont acheté des pays européens pour atteindre leur objectif d'atteindre 10% d'agrocarburants dans les transports d'ici à 2020. Cette mainmise sur les terres est une menace pour la biodiversité, favorise la déforestation et concurrence l'agriculture africaine.

 

 

5
Etalement urbain
: La surface occupée par l’habitat a augmenté environ 5 fois plus vite que la population et environ 2 fois plus vite que le nombre de ménages sur la période 1992-2004

 

urbanisation

61%
61 % des logements construits en moyenne annuelle entre 2000 et 2007 sont des maisons individuelles, contre 25 % en 1960 et 50 % au début des années quatre-vingt-dix.



    1,3 kg.
    C'est la quantité de mercure que les orpailleurs illégaux utilisent pour extraire 1 kg d'or, selon le WWF.
© 2012 Planetoscope.com