Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production mondiale de saphirs

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production mondiale de saphirs

Infos complementaires
L'Australie a été le premier producteur de saphir de 1995 à 1999. Depuis 2000, Madagascar et l'Australie ont alterné comme premier producteur de saphir.

La production mondiale de saphirs est assurée à 40% par Madagascar et représente environ 25300 kilos par an, soit 69 kilos de saphirs par jour.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La production mondiale de saphir

 

 

Le terme « saphir » provient de l'hébreu saphir, pierre bleue et désignait autrefois diverses gemmes bleues. Le saphir est une variété du corindon. Désignant tous les corindons de qualité gemme qui ne sont pas rouges, le nom de « saphir » est seul utilisé pour désigner les corindons de couleur bleue, les autres teintes étant précisées par un adjectif qualificatif de couleur : « saphir vert », « saphir jaune »...

 

 

Combien de spahir produit dans le monde ?

 

 La production mondiale de saphir a diminué d'environ 25,600 kg en 2005 contre 32,500 kg en 2000 et 26 900 kg en 1995.

 

L'Australie a été le premier producteur de  saphir de 1995 à 1999. Depuis 2000, Madagascar et l'Australie ont alterné comme  premier producteur de saphir.

2005 from 32,500 kg in 2000 and 26,900 kg in 1995. 2005 à partir de 32,500 kg en 2000 et 26 900 kg en 1995. Australia was the leading producer of L'Australie a été le premier producteur de

 

sapphire from 1995 to 1999. saphir de 1995 à 1999. Since 2000, Madagascar and Australia have alternated as the world's Depuis 2000, Madagascar et l'Australie ont alterné le monde

 En 2003, la production mondiale de saphir synthétique était de 250 tonnes (1,25 × 10 9 carats), principalement par les États-Unis et la Russie.

 

Sauriratna en sanskrit, sampir en chaldéen, sappir en hébreu, ont donné le grec sappheiros, transcrit sapphirus en latin et saphir en français. Jusqu'au XIIIe siècle, ce mot désignait le lapis-lazuli.

 

Le saphir était néanmoins connu dans l'Antiquité grecque sous le nom de huakinthos, nom donné à l'iris bleu violacé et par extension à une gemme bleue violacée, le saphir du Ski Lanka.

 

 

Esotérisme du saphir

Des vertus prêtées au lapis-lazuli se transfèrent tour à tour au saphir et en particulier le pouvoir de guérir les maux des yeux, souvenir probable du lapis-lazuli comme fard à paupières dans l'ancienne Egypte.

Quant au véritable saphir, c'est un talisman pour le voyageur, qu'il protège de la peste et des blessures et à qui il assure un gîte agréable. Il détourne les éclairs et procure paix et prudence à son propriétaire.

 

 

Propriétés physiques du saphir

 

Le centre chromogène du saphir résulte de la présence simultanée de fer et de titane substituant un peu d'aluminium dans la maille corindon. Toutefois, un excès de fer entraîne souvent une couleur sous-jacente verdâtre peu appréciée. Les indices de réfraction et la densité augmentent avec la teneur en fer. Aussi, les indices de réfraction varient ils de 1.76 à 1.77 et de 1.77 à 1.78. La densité est comprise entre 4.0 et 4.1.

- Les saphirs du cachemire sont réputés pour leur couleur bleue roi veloutée, profonde, même si cependant, il existe des saphirs du Cashemire de qualité médiocre.

- Les saphirs de Birmanie (Myannar) sont réputés pour leur magnifique couleur bleue intense, qui a cependant tendance à s'assombrir fortement à la lumière du soir, un phénomène remarqué depuis longtemps. C'est la chose la plus étrange du monde que de voir une magnifique parure de bijoux en saphirs devenir noire à la lueur des chandelles. Leur dichroïsme est marqué : bleu-vert pâle.

- Les saphirs du Sri lanka sont réputés pour leur grosseur et leur belle couleur, cependant souvent un peu claire et parfois très irrégulièrement répartie. Si bien qu'un saphir peut se présenter comme partiellement incolore (trou de couleur). Certains restent bleus à la lumière du soir, d'autres ont tendance à violacer. Leur spectre d'absorption montre alors la présence conjointe de fer et de chrome. Le dichroïsme des saphirs sri lankais est franc : bleu-blanc.

- Les saphirs de Thaïlande, du Cambodge et d'Australie sont réputés pour leur couleur bleue plus ou moins nuancée de vert.

 

 

Taille du saphir et inclusions

 

Bague en saphir de BurmaTaille du saphir

Le saphir est taillé, de préférence, la table perpendiculaire à l'axe cristallin principal , afin de montrer sa belle couleur bleu pur. Toutefois, comme la couleur est presque toujours irrégulièrement répartie, le lapidaire doit spécialement bien étudier le cristal afin de placer la couleur sur un côté de la culasse, d'où elle irradiera toute la pierre. Les lapidaires indiens et sri lankais excellent particulièrement dans ce travail.

Les saphirs étoilés sont taillés en cabochon de sorte que l'étoile soit centrée.

 

 

Inclusions du saphir

Les saphirs ont des inclusions assez similaires : Des zones d'accroissement colorées, aiguilles de rutile, reliquats d'exsolutions, givres. Toutefois, l'aspect de ces inclusions est différent selon la provenance des pierres..

 

  

Les pays producteurs de saphirs

  

les gisements de saphirs d'importance se trouvent en Australie, en Birmanie (Myanmar), au Sri Lanka (gisements qui ont fourni une grande majorité de la production mondiale de saphirs bleus) et en Thaïlande. Il existe d'autres exploitations comme au Brésil, en Chine, au Cambodge, au Kenya, Nigéria, Tanzanie, Zimbabwe...

 

D’après les géologues, Madagascar fait partie des trois pays recelant la plus grande variété de ressources minérales au monde aux côtés du Brésil et de l’Inde

 

 

Madagascar

Dès le début des années 1990, Madagascar va être le théâtre d’immenses ruées vers le saphir 11. La première (1994), dans le Sud de l’île (Andrandambo) sera le début d’une longue série. Les découvertes vont ainsi s’enchaîner, mais c’est surtout la mise à jour du plus grand gisement de saphir au monde dans le Sud-Ouest du pays (régions d’Ilakaka, Sakaraha) en 1997 qui va définitivement faire entrer l’« Île Rouge » sur le devant de la scène. Ces nombreuses découvertes se poursuivent encore à l’heure actuelle (rubis à Andilamena, émeraudes sur la côte Est) et font de Madagascar le leader incontesté de la production de pierres de couleur du XXIe siècle. L’« Île Rouge », de par ses nombreux gisements de corindons, représenterait (selon des sources non officielles) près 60 % de la production mondiale de saphir. Madagascar serait quasiment l’unique producteur pour certaines qualités de pierres (plus de 80 % de la production de saphirs roses, unique producteur de pezzotite…). En devenant ainsi leader de la production pour de nombreuses pierres de couleur, Madagascar a contribué au déclin de la production de pierres précieuses dans d’autres pays. C’est ainsi que l’Australie a vu sa production de saphirs s’effondrer après la découverte d’Ilakaka/ (source http://co m.revues.org/index591.html)

 

le pays est le premier producteur mondial de saphir avec environ 40% de la production mondiale. C’est ce qu’a rapporté la Mission Economique Française à Madagascar.



 
Mais la majeure partie de cette pierre précieuse, notamment la plus belle qualité, serait expédiée de manière informelle vers l’Asie pour y être taillée puis réexportée vers les plus grands marchés de consommation. A compter de cette année, l’Etat a pris des mesures visant à interdire l’exportation des pierres précieuses brutes afin de lutter contre ce trafic illicite tout en créant de la valeur ajoutée au pays, du fait que c’est une ressource non renouvelable. Un projet d’installation d’une usine de lapidairerie est en cours, à part la formation des acteurs dans la filière. En dépit de cela, cette nouvelle disposition ne satisfait pas du tout les opérateurs miniers qui se mettent dans le formel. Mais force est aussi de reconnaître qu’aucune statistique exacte de la production déclarée au niveau des sites miniers comme à Ilakaka n’a été évoquée jusqu’ici d’une manière exhaustive. Pourtant, les miniers annoncent déjà une baisse de la production de saphir car ils ont dû se déplacer de 30 à 50 km d’Ilakaka pour creuser. (source : http://f orumadagascarica.forumdediscussions.net/t729-madagascar-premier-producteur-mondial)

 

Cachemire

Tout commença en 1881 lorsque des montagnards se mirent à échanger des cristaux de saphirs contre du sel, poids pour poids. Le corindon était connu depuis longtemps des habitants qui l'utilisaient pour affûter leurs outils. Plus tard, une découverte d'une poche remplie de cristaux bleus incita à tirer parti du fameux cristal.

Fin 1882, un syndicat de joaillier achetait un lot de beaux saphirs pour 90 000 dollars. En 1883, le maharadjah du Cachemire se déclarait propriétaire des mines, arrêtait toute vente privée et envoyait l'armée pour garder le gisement.

L'exploitation continua avec des intérêts privés, mais les mines seront totalement abandonnées en 1979. Il est dommage que ce gisement exceptionnel, pour la beauté unique de ses gemmes, n'ait pas eu l'avenir qu'il mérite.

 

 

Myannar (ex-Birmanie)

Les saphirs de Birmanie sont associés à une roche localisée en amont de Mogok. Les placers de saphirs exploités dans la vallée sont situés près du village de Kathe à une dizaine de kilomètres de Mogok et à Bernarmyo. Un saphir brut de 384 carats et de très bonne qualité y fut extrait en 1992.

 

 

Sri Lanka

Gros saphirC'est l'une des régions du monde les plus productrices de gemmes. Le saphir, gemme la plus importante de l'île, est localisé à environ 100km au sud-est de Colombo. De nombreuses pierres sont facettées sur place avec des moyens souvent rudimentaires. Il est difficile de donner une estimation de la production, cependant, le service géologique local a annoncé une production d'environ 61000 carats pour 1965-1966 et de 478000 carats pour 1973. Mais il faut tenir compte des ventes illicites qui sont sans doute assez importantes.

 

 

Cambodge - Thaïlande

De part et d'autre de la frontière, des venues basaltiques ont transporté du saphir depuis les profondeurs. Les principales régions travaillées pour le saphir sont Pai Lin et Chamnop au Cambodge et Chanthaburi en Thaïlande. Ces gisements, anciennement connus des populations locales, ont été redécouverts au XIXe siècle. Depuis les années 90, ils fournissent, en masse, près du tiers de la production mondiale.

 

 

Laos

Des saphirs apportés par des venues basaltiques sont exploitées dans le nord du Pays. Des diamants microscopiques y auraient été décelés en inclusions.

 

Vietnâm

Les régions basaltiques du Vietnâm sont de sources de saphirs associés à des zircons et parfois du grenat, exploités à 250km au nord-est d'Hô Chi Minh-ville. Ces saphirs ressemblent en plus sombre, à ceux des gîtes de Hainan en Chine.

 

 

Autres gisements

- Chine : Localisée à Penglai, Wengchang dans l'île de Hainan ainsi qu'à Fujian. Ces saphirs font de la Chine un important nouveau producteur.

- Australie : On trouve d'immenses champs d'alluvions riches en saphirs dans le Queensland ainsi qu'en Nouvelle-Galles. Les saphirs sont exploités à l'aide de moyens mécaniques puissants par centaines de kilogrammes annuellement.

Des gîtes alluvionnaire contenant des saphirs ont été également identifiés aux États Unis, en AfriqueColombieBrésilNépal, dans le nord de l'Europe, au Canada et même en France.

source : http:// www.gemperles.com/saphir-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Statistiques mondiales environnement

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Satistiques mondiales
Sols et terres agricoles

 

78% des sols dégradés se situent dans des zones humides. Leur dégradation est rarement due à l'humidité. Les forêts représentent la majeure partie des terres dégradées.

les sols agricoles


Les sols sont un élément essentiel de la biodiversité. De leur qualité et de leur préservation dépend aussi notre propre survie. Pourquoi ? Tout d’abord parce que 80% de la biomasse vivante vivent dans le sol. Il y a toute une vie souterraine sous nos pieds. Lire la suite

erosion des sols

35 Millions de km2, soit le 1/4 des terres émergées sont soumis à un phénomène de dégradation. Lors de la dernière mesure, en 1991, ce taux n'était que de 15% ...

les sols dégradés


Labourage Quand on laboure à plus de 10 cm de profondeur, on perturbe fortement l’équilibre de la vie souterraine. Le labourage contribue à tasser les sols, ce qui a pour conséquence que le sol sera moins aéré, l’oxygène ayant plus de mal à pénétrer. L’humus s’appauvrit.

Plusieurs civilisations ont déjà disparu pour avoir épuisé leur terre. C'est le cas des Mésopotamiens, dont les cultures ont fini stérilisées par leur irrigation trop chargée en sels minéraux. Les peuples de la vallée de l'Indus, située dans l'actuel Pakistan, ont disparu pour la même raison.

les sols agricoles

En 2002, la Commission européenne a lancé une politique de protection des sols. En effet, environ 16 % de la superficie de l'Union (à 12), soit plus de 50 millions d'hectares, souffrent de dégradation, tandis que, dans les nouveaux Etats membres, elle atteint environ 35 %. Les atteintes sont variées :

  • érosion,
  • atteinte à la biodiversité,
  • chute de la teneur en matières organiques,
  • contaminations, salinisation, urbanisation



4 Millions d'hectares 

C'est la superficie des terres africaines qu'ont acheté des pays européens pour atteindre leur objectif d'atteindre 10% d'agrocarburants dans les transports d'ici à 2020. Cette mainmise sur les terres est une menace pour la biodiversité, favorise la déforestation et concurrence l'agriculture africaine.

 

 

5
Etalement urbain
: La surface occupée par l’habitat a augmenté environ 5 fois plus vite que la population et environ 2 fois plus vite que le nombre de ménages sur la période 1992-2004

 

urbanisation

61%
61 % des logements construits en moyenne annuelle entre 2000 et 2007 sont des maisons individuelles, contre 25 % en 1960 et 50 % au début des années quatre-vingt-dix.



    1,3 kg.
    C'est la quantité de mercure que les orpailleurs illégaux utilisent pour extraire 1 kg d'or, selon le WWF.
© 2012 Planetoscope.com