Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production de déchets par l'industrie du BTP et du bâtiment en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production de déchets par l'industrie du BTP et du bâtiment en France

FR
Infos complementaires
Le Coût de l

L'industrie du bâtiments est une grosse production de déchets (dangereux, non dangereux non internes, inertes, ordures ménagères). Ces déchets du BTP représente 10 780 kilos par seconde soit 340 millions de tonnes par an, dont une partie significative finit en décharge illégale.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Les déchets dans le bâtiment et le BTP

 

 

 

 

Combien le bâtiment produit de déchets en France

 

 

En 2008 on aurait approché les 40 millions de tonnes de déchets dans le bâtiment dont 10 millions de déchets non dangereux et 2 millions de déchets dangereux. Les travaux publics eux cumuleraient 360 millions de tonnes dont principalement de l’inerte. A titre de comparaison les déchets des ménages ont représenté 28 millions de tonnes la même année.(voir graphe ci-dessous Source Ademe 2004)

 


Les données concernant la production de déchets du BTP sont issues d’une enquête statistique nationale menée par le ministère du Développement Durable.


Elle montre que le gisement de déchets du BTP s’est élevé à 254 Mt en 2008, dont 38,2Mt pour le Bâtiment.  En 2012, selon un reportage de RTL ce volume serait descendu à 340 millions de tonnes, soit 340 milliards de kilos de déchets.

 

 

La répartition des 38,2 Mt entre les 3 catégories de déchets est la suivante :
 

- déchets inertes : 27,6 Mt

- déchets non dangereux : 10 Mt

- déchets dangereux : 0,6 Mt

 

 

 

31 millions de tonnes de déchets par an, c'est la production de déchets par la construction de bâtiments 

 

 

Un coût d’élimination de 2,54 milliards d’euros par an* pour le BTP 

 

Le Coût de l’élimination des déchets de chantiers de bâtiment (hors transport et location de bennes) en fonction des modes de gestion retenus représente  3,5 % du chiffre d’affaires du Bâtiment,  ou encore 1 à 8 % du montant des lots, selon les corps d’état

 

 

 

Le BTP représente une part très importante du tonnage de déchets généré en France. 

 

Les déchets liés à l’activité du bâtiment et des travaux publics sont en fait plus importants que les 340 millions de tonnes annoncées car il faut considérer qu’une partie des déchets des ménages sont issus de l’activité de bricolage.

 

Autant l’impact sur la catégorie inerte est faible autant l’impact sur la catégorie déchets non dangereux et dangereux est très forte. On considère par exemple que 20 % des déchets de plâtre sont générés par des particuliers.

 

La majorité des déchets viennent du secteur de la démolition. On avance le chiffre de 93%, le reste venant naturellement de la construction.

 

 

 

 

Environ 50% des déchets non dangereux du BTP sont en mélange et donc non triés sur le chantier (distinction B et TP non disponible).

 

 

 

graphe Ademe 2004

 

 

La législation sur les déchets du bâtiment

 

 

 

La loi impose une valorisation ou une élimination contrôlée des déchets du bâtiment.

 

Les tonnages des déchets du BTP sont très importants et même si la majorité est de nature inerte.

 

Chaque département doit être muni d’un plan d’élimination des déchets du BTP, articulé avec les plans d’élimination des déchets "ménagers et assimilés".

 

 

Les différentes sortes de déchets dans le bâtiment

 

- Déchets inertes (pierres, terre et matériaux de terrassement, plâtre, céramique, matériaux de démolition non mélangés...) : les déchets inertes Ce sont des déchets stables dans le temps, qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas, ne produisent aucune réaction chimique, physique ou biologique durant leur stockage. Ils sont issus de la fin de vie de produits naturels (pierres, terres, sables) ou de produits manufacturés (béton, céramique, brique, verre).

 

-  les déchets non dangereux ou DIB -  (bois, plastiques, métaux, quincaillerie...) Ce sont des déchets produits par différents types d’industries (dont celle du bâtiment) de commerce et de services. Ils ne présentent pas de caractère dangereux ou toxique mais ils ne peuvent pas être considérés comme inertes. Ce sont soit des déchets mono-matériaux (le bois non traité, les différents métaux, le plâtre, le bitume...), soit des matériaux composites, des produits associés à du plâtre (complexes d’isolations par exemple), des matériaux fibreux (attention au cas particulier de l’amiante), du verre traité, des matières plastiques. Les déchets d’emballage appartiennent à cette catégorie de déchets.

 

 

- Déchets dangereux (peintures, bois traités avec des oxydes de métaux lourds, amiante friable, hydrocarbures...) : les déchets dangereux Ce sont des déchets qui contiennent des substances toxiques et nécessitent des traitements spécifiques lors de leur élimination. On y trouve par exemple le bois traité, les peintures, solvants et vernis, les produits chimiques de traitement (antioxydant, fongicides, abrasifs, détergents..) mais aussi l’amiante et les produits électrique/électronique du bâtiment.

 

- Emballages

 

 

Le recyclage des déchets du BTP

 

 

 

Le tri sur le chantier n’est pas obligatoire mais permet de diminuer de 40% les coûts (Fédération Française du Bâtiment).  

 

Le stockage longue durée des déchets sur les chantiers est interdit. Un stockage temporaire est toléré pour optimiser le remplissage des bennes. Les déchets dangereux (peintures, solvants…) doivent être conservés dans des conteneurs étanches (armoires à déchets spéciaux) et évacués le plus rapidement possible.

 

Le brûlage à l’air libre est interdit sauf dans le cas de bois contaminé par des insectes xylophages (termites, capricornes).

 

Les déchets d’emballage peuvent être repris dans le circuit des déchets ménagers, moyennant finance. Certaines déchètteries acceptent les déchets moyennant finances. Une très grande majorité des déchets du BTP est valorisable.

 

 Dans la majorité des cas, il faut faire appel à un prestataire privé : centre de valorisation spécifique

 

 

Une grande partie des déchets inertes est valorisée comme matériaux de construction de Travaux Publics (remblais, assises de chaussées, etc.), ou bien dans le cadre de réaménagement de carrières disposant d’une autorisation d’exploiter.

On trouve cependant des applications plus nobles pour certains de ces déchets, par exemple les bétons de démolition sont recyclés sous forme de granulats, à hauteur de 15 Mt en 2008 (source : UNPG)

 

 

 

 

dechets batiment

image du site  www. ordif.com

 

 

31 millions
de tonnes
de déchets
par an*
Un coût d’élimination
de 2,54 milliards 
d’euros par an*
Coût de l’élimination des déchets de chantiers de bâtiment
(hors transport et location de bennes)
en fonction des modes de gestion retenus
> soit 3,5 % du chiffre d’affaires
du Bâtiment
> ou encore 1 à 8 % du montant
des lots, selon les corps d’état

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Statistiques mondiales recyclage et déchets

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Statistiques mondiales temps réel
Recyclage et Déchets

 

Bienvenue sur le Planetoscope, base de statistiques mondiales, de statistiques européennes ou françaises rapportées  la seconde.  

déchets et environnement

10 000 000 000

Environnement En France, 1 département sur 2 risque d'être débordé par les ordures et la gestion des déchets coûte de plus en plus cher : 10 milliards d'euros (contre 3,5 Mds € en 1990) ; près de 50% directement payée par les ménages sous la forme de taxes d'enlèvement.



350
Comme chaque personne produit 350 kilos de poubelle par an, dont 70 kilos de déchets organiques qui pourraient finir dans un compost individuel, 50 kilos de papier magazines ou journaux.

29 % de déchets putrescibles
25 % de papiers cartons
13 % de verre
11 % de plastique
4 % de métaux
18% de divers

 

dossier recyclage
Le grand dossier Recyclage


130 000
Chaque jour, les Américains jettent 130 000 ordinateurs et plus de 350 000 téléphones portables, soit plus de 100 millions par an. Ce type de déchets est celui qui croît le plus vite aux Etats-Unis.

Ces déchets contiennent du plomb, du cadnium, du mercure, du Chlorate polyvinyle, ... qui affectent la qualité les ressources en eau, l'agriculture, les sols et menacent indirectement l'alimentation.

 

 

La consommation collaborative
et le recyclage
Quand la conso collaborative restaure le lien social

 

549 000 000

 En 2008, 549 millions d’équipements ménagers ont été mis sur le marché français, soit environ 1,5 million de tonnes.(Insee)

machine à laver
Le recyclage de l'électroménager

Les gros appareils électroménagers représentent 58 % du tonnage mis sur le marché. Les lampes (21 %) et les équipements  informatiques et de télécommunication (19 %) représentent le plus grand nombre d’unités mises sur le marché.

 

283 500
En 2008, 283 500 tonnes de DEEE ménagers ont été collectées

*

 

Découvrez l'Encylo Ecolo

prix ethique
Grand Prix Ethique 2009
décerné par la Fevad

trophee economie responsable alliances

Trophée de L'Economie responsable
2009 du réseau Alliances

 

© 2012 Planetoscope.com