Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Le recyclage du verre en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Le recyclage du verre en France

FR
Infos complementaires
En France, la production de bouteilles, flacons et bocaux s'élevait à 3 152 023 tonnes en 2010

En 2009, 1 960 000 tonnes de verre ont été collectées en France, avec un taux de recyclage de 63%. Ceci représente 1 234 800 tonnes de verre recyclé dans l'hexagone sur l'année soit 39 kg de verre à chaque seconde.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Le recyclage du verre en France

 

 

 

 

 

 

Le recyclage du verre en France

 

La France est bien positionnée et se situe dans la moyenne européenne avec plus de 7 bouteilles sur 10 qui sont aujourd’hui collectées et recyclées : 2 millions de tonnes ont été recyclées en 2012.

 

« Notre taux de recyclage en France progresse régulièrement chaque année. Il est passé en 15 ans de 40 % à 70 %, soit une progression moyenne de + 2 % par an» a déclaré Jacques Bordat, Président de la Fédération des Industries du Verre. Au niveau national, plus de 80 % du tonnage est récolté par container, 20 % en porte à porte.

 

Le recyclage du verre en France en 2009


En 2009, 1 960 000 tonnes de verre ont été collectées en France, avec un taux de recyclage de 63%. Ceci représente 1 234 800 tonnes de verre recyclé dans l'hexagone soit 39 kg de verre à chaque seconde.

Le verre, une matière qui pose des problèmes quant au recyclage : 
Le verre n'est pas le matériaux le plus simple à recycler. Il est repris en l'état par des sociétés de récupération mais parce qu'il est lourd, il nécessite beaucoup de carburant pour son transport. De plus, il doit être amenée à une température très élevée pour pouvoir être recyclé : 1550°C . 
L’idéal serait de privilégier le système des consignes comme certains de nos voisins européens comme les Belges ou les Néerlandais, mais les industriels rechignent à organiser des récupérations non rentables d’un point de vue commercial. 
La France, mauvaise élève en matière de recyclage du verre
La Fédération européenne du verre emballage (FEVE) indique que "la quantité de verre ménager recyclé à travers l'Europe a atteint 67% en 2009, avec environ 25 milliards de bouteilles et de pots collectés."
Alors qu'en Autriche, Belgique, Hollande, Suède et en Suisse le taux de collecte atteint les 90%, il est d'à peine 63,23% pour la France. Nous avons donc encore beaucoup d'efforts à fournir, la France se situant au quatorzième rang des pays de l'Union Européenne.
Bien que bas, le taux de recyclage augmente progressivement depuis 1999 où il n'était que de 55%. Il atteignait 60% en 2006.
Source : Fédération Européenne de verre et emballages

 

 

 

L'industrie du verre en France

 

 

Une étude Ernst & Young sur l'industrie du verre donne plusieurs chiffres clés : commandée par 6 verriers français elle évalue sa contribution à l’économie nationale selon 3 axes : social (emploi), économique (valeur ajoutée) et environnement. Il y a 20 usines verrières sur l’ensemble du territoire français qui ont été participé à l'étude :  ces usines produisent bouteilles, pots alimentaires et flacons. Sont exclus de l’étude le verre plat des bâtiments, le verre des transports et le verre creux de décoration.

 

L’industrie du verre génère plus de 1,1 milliards d’euros de PIB : 585 millions d’euros (M€) directs, 350 M€ indirects et 190 M€ induits. Elle génère également plus de 190 millions d’euros de contributions aux finances publiques.

 

- la distance moyenne entre les verreries et leurs clients est de 300 km.

- les matières premières (calcin, sable, carbonate de sodium et calcaire) utilisées pour faire du verre sont à plus de 95 % extraites en France. Ces dernières parcourent elles aussi en moyenne 300 km entre leur lieu de collecte, d’extraction ou de production et la verrerie où elles sont transformées. 

-  Après transformation, moins de 10 % des emballages vides sont exportés.

- Au total, les verriers français représentent 6 800 emplois directs : les salariés permanents des établissements verriers, hors intérimaires.

 

- L’industrie du verre génère 6 700 emplois indirects à travers ses fournisseurs, sous-traitants et prestataires de services. Sur ces 6 700 emplois, 1 600 se trouvent dans le recyclage du verre pour la collecte et le traitement !  2 100 emplois seraient induits grâce aux dépenses des salariés.

Au total environ 1,2 emplois indirects ou induits pour 1 emploi direct dans l'industrie du verre.

 

Le verre, une matière qui pose des problèmes quant au recyclage

 

Le verre n'est pas le matériau le plus simple à recycler. Il est repris en l'état par des sociétés de récupération mais parce qu'il est lourd, il nécessite beaucoup de carburant pour son transport. De plus, il doit être amenée à une température très élevée pour pouvoir être recyclé : 1550°C . 

L’idéal serait de privilégier le système des consignes comme certains de nos voisins européens comme les Belges ou les Néerlandais, mais les industriels rechignent à organiser des récupérations non rentables d’un point de vue commercial.

 

 

recyclage du verre
Le calcin, débris de verre issus du recyclage, représente 63 % de la matière première des verriers.

Processus de recyclage du verre


Certains fours peuvent même fonctionner avec plus de 90 % de calcin pour le verre de couleur. L’utilisation du calcin économise l’énergie et diminue les émissions de CO2 issues de l’extraction et du transport de matières premières. 1 kg de calcin utilisé remplacerait 1,2 kg de matières minérales vierges selon une étude.

 

Le tri du verre par couleur est une solution innovante pour recycler plus et mieux. La séparation du verre blanc et coloré est désormais automatisée par tri optique. Cela permet de garder un système de collecte sans ajouter des containers et sans changer le tri du consommateur. Sur 14 centres de traitements, 7 sont déjà équipés de tri optique. 2 nouveaux centres seront équipés en 2013.

La France, mauvaise élève en matière de recyclage du verre

 

 

Les objectifs en matière d’environnement sont d’améliorer l’efficacité énergétique des fours, d’augmenter le taux de calcin et d’avoir recours aux énergies renouvelables pour alimenter les fours.

 

Entre 2005 et 2011, les verriers ont réduit leurs émissions de CO2 à la tonne de verre produite de 17 %. Les émissions sont aujourd’hui situées entre 400 kg et 450 kg par tonne de verre. On constate aussi une démarche d’allègement des emballages. Par exemple, la bouteille Champenoise est passée de 900 g à 835 g, ce qui fait un allègement de 20 000 tonnes sur les 300 millions de bouteilles produites.

 

En 2013, 100 % des fours sont équipés d’électro-filtres. Ils ont permis de réduire de 90 % les rejets de poussières entre 2007 et 2012.

 

La Fédération européenne du verre emballage (FEVE) indiquait que "la quantité de verre ménager recyclé à travers l'Europe a atteint 67% en 2009, avec environ 25 milliards de bouteilles et de pots collectés."

 

Alors qu'en Autriche, Belgique, Hollande, Suède et en Suisse le taux de collecte atteint les 90%, il est d'à peine 63,23% pour la France. Nous avons donc encore beaucoup d'efforts à fournir, la France se situant au quatorzième rang des pays de l'Union Européenne.

 

Bien que bas, le taux de recyclage augmente progressivement depuis 1999 où il n'était que de 55%. Il atteignait 60% en 2006.

 

 

 

 

 

Source : Fédération Européenne de verre et emballages, étude Ernst & Young

 

 

Je suis les règles d'or du tri sélectif

Le dossier recyclage

 

 

 Pourquoi et commente recycler le verre ?

 

S'y retrouver d'un coup d'oeil dans le tri sélectif  

S’y retrouver d’un coup d’oeil dans le tri sélectif

 

 

*

 

 

 

statistiques Recyclage et déchets

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Statistiques mondiales temps réel
Recyclage

 

Le dossier Recyclage de consoGlobe

Recyclage


Le passage mondial à l’utilisation de lampes basse conso éviterait 470 millions t. de CO2 en 2010, soit env. 1/2 des objectifs de Kyoto

 

Que contiennent nos poubelles ?. Un océan de détritus ! On comprend mieux l'impérative nécessité du recyclage.

 

  • 29 % de déchets putrescibles
  • 25 % de papiers cartons
  • 13 % de verre
  • 11 % de plastique
  • 4 % de métaux
  • 18% de divers

 

  • Chaque jour, les Américains jettent 130 000 ordinateurs et plus de 350 000 téléphones portables, soit plus de 100 millions par an. Ce type de déchets est celui qui croît le plus vite aux Etats-Unis.

    Ces déchets contiennent du plomb, du cadnium, du mercure, du Chlorate polyvinyle, ... qui affectent la qualité les ressources en eau, l'agriculture, les sols et menancent indirectement l'alimentation.


poubelle ovetto

113 000

Selon Eco-systèmes, 113 000 tonnes de CO2 ont été évitées grâce au recyclage de 193.000 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) recyclées entre janvier et septembre 2009 par Eco-systèmes, l'un des 4 éco-organismes de la filière DEEE.

La production de fer à partir de ferraille a permis d'éviter l'émission de 83.000 tonnes de CO2 par rapport à la production de la même quantité à partir de minerai. 30 000 t. ont été économisées par rapport à la production de métaux non ferreux.

Le verre des tubes cathodiques recyclés a permis de fabriquer 1,6 millions de nouveaux tubes. Le plastique recyclé par la filière DEEE a évité l'utilisation de 23 millions de litres de pétrole brut.

 

Les déchets électriques et électroniques dans le monde en 2014

déchets électriques

Selon Pike Research, nous produirons 74 millions de tonnes de déchets et d'équipements électriques et électroniques par an en 2014 soit 2346 kilos par secondes!

Pike Research a fait des estimations en conséquence de l'essor de la consommation en matériels électriques et électroniques.Le verdict est alarmant, notamment pour les pays émergents qui n'ont pas encore les moyens de les traiter.

Ces déchets sont hautement toxiques et pourtant ne sont pas encore collectés et retraités, malgré la législation et le financement par les consommateurs (écotaxes).

De plus dès 2018 les pays émergents produiront plus de déchets que les pays développés, ce qui est assez déroutant puisqu'ils ne sont pas encore équipés pour les traiter.

L'enfouissement n'étant pas une solution (il ne fera que contribuer à polluer les sols et les eaux souterraines), il est conseillé d'éviter la surconsommation, le gaspillage, favoriser la collecte et le recyclage et s'intéresser à des produits écoconçus.

les Déchets électriques sur consoGlobe

les DEEE en détail

 

 

prix ethique
Grand Prix Ethique 2009
décerné à consoGlobe par la Fevad

trophee economie responsable alliances

consoGlobe, Trophée de L'Economie responsable
2009 du réseau Alliances

 

 

 

 

 

 

© 2012 Planetoscope.com