Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Grammes de méthane émis par une vache

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Grammes de méthane émis par une vache

La molécule de méthane (CH4) aurait, selon le GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), un effet de serre 21 fois supérieur à celle du CO2. Or ce gaz est émis par… les ruminants, avec nos amis les bovins et leurs flatulences en haut de l'affiche.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : Martin

Contrairement à ce qui est habituellement dit et bêtement répété, un herbivore ne produit aucun gaz à effet de serre supplémentaire par transformation de végétaux en CO2 ou méthane. Si les végétaux ne sont pas consommés par les herbivores, ils sont consommés par des bactéries, vers de terre et insectes qui transforment les végétaux de manière identique et avec le même bilan CO2/méthane. Conclusion, l'élevage d'herbivores a un bilan carbone NUL.
Message de : BARJAUD

Martin, pouvez-vous citer vos sources, svp ? Important !!!
Message de : degolarson

je lis ce matin 86410 grammes = 86,41 kg de méthane émis par une vache depuis le 1er janvier 2015. En 1 année c'est donc l'équivalent gaz à effet de serre de ~ 90 x 21 = 1890 kg de CO2. Une voiture moyenne émet 250g/km soit 25kg CO2/100km. Pour émettre la même quantité que cette vache la voiture parcourt environ 7500km. Ajoutons qu'il y a vache et vache : dans un système d'élevage à l'herbe, qui valorise des végétaux inconsommables par l'homme, le bilan carbone est positif car la prairie stocke plus de carbone que la vache n'en émet; ce sont les systèmes intensifs, avec des vaches nourries de céréales et tourteau de soja souvent OGM importé qui produisent du méthane sans compensation par le sol.Il faut ajouter les transports liés aux circuits longs : des produit laitiers partent d'usines de Normandie pour y revenir dans les supermarchés après être passés par une plate forme en région parisienne, des pommes de terre récoltées en Champagne sont conditionnées en Bourgogne pour être livrées en Loire Atlantique etc. Accuser les ruminants, c'est confondre l'élevage et les productions industrielles, et voir le problème par le petit bout de la lorgnette.
Message de : degolarson

J'oubliais de rectifier aussi une idée tenace : les ruminants rotent mais ne pètent pas, parceque la phase de fermentation se situe dans la panse qui est un pré-estomac. Ce sont les monogastriques, en particulier le cheval qui évacuent par leur "fondement" (c'est du français régional) les gaz produits dans le gros intestin.
Repères

Statistiques mondiales 
Réchauffement climatique

 

changement climatique
Le réchauffement vu par une pub du WWF belge


Prévisions.
De 2 à 6°C d’ici 2100 : c’est l’accroissement de la température moyenne prévu par les experts en fonction des différents scénarios. La plus forte augmentation qu’aura connue la Terre depuis environ 10 000 ans. Les risques de sécheresse, de tempêtes, d’érosion et d’inondations devraient s’accroître.

Origines. A l’origine de ce réchauffement, les gaz à effet de serre, avec en tête le gaz carbonique qui représente 70% des émissions.  Tout savoir sur les origines du réchauffement climatique.

Les Français préoccupés. Un sondage révélait que le réchauffement climatique était le premier sujet de préoccupation pour les Français (46%) devant la pollution (40%) et l'insécurité (36%) 

Espèces menacées. Selon un rapport du GIEC publié en 2007, si le réchauffement moyen de la planète excédait 1,5 à 2,5 °C par rapport à 1980-1999, le risque d’extinction de 20 à 30 % des espèces recensées à ce jour serait probablement accru. Pire : si la température s’élevait de plus de 3,5 °C environ, les modèles prévoient que 40 à 70 % des espèces recensées pourraient disparaître de la surface du globe Notre dossier environnement

Réchauffement climatique et océans. Selon des études américaines, un accroissement de la température à la surface des océans d'un degré Celsius entraîne une augmentation de 31% de la fréquence des cyclones les plus puissants (vents supérieurs à 183,6 kmh), qui passent de 13 à 17 par an. 

 

Réchauffement climatique et sol. Selon un rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat, les températures moyennes à la surface du sol devraient grimper de 1,8 à 4 degrés Celsius d'ici la fin du siècle. Tout savoir sur le réchauffement climatique.


Zoom sur le rechauffement climatique

rechauffement climatique et glaciers
L'impact du réchauffement climatique sur les glaciers

 

© 2012 Planetoscope.com