Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Naissances avec AMP, Assistance médicale à la procréation, en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Naissances avec AMP, Assistance médicale à la procréation, en France

FR

Chaque jour ce sont 61 enfants qui naissent grace à une AMP en France, soit 22 401 naissances par an, dont 94% sans recourir à un don d'ovocytes ou de spermatozoïdes.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

 

Naissances avec AMP

 

naissances bebe eprouvette

 

 

 

 

 L'assistance médicale à la procréation recouvre plusieurs techniques. La procréation médicalement assistée (PMA), également appelée assistance médicale à la procréationAMP et procréation assistée médicalement (PAM), consiste à reproduire en laboratoire une partie des processus naturels de la fécondation.

.

.

.

L'AMP  

 

 

Les techniques les plus courantes d’AMP sont l’insémination artificielle et les fécondations in vitro classique ou avec micro-injection d’un spermatozoïde directement dans l’ovocyte (ICSI).

 

Le centre prend en charge l’ensemble des problèmes d’infécondité du couple et propose les techniques :

 

 d’insémination intra-utérine (IIU),

de fécondation in vitro classique (FIV),

 de fécondation in vitro avec micro injection du spermatozoïde (FIV-ICSI),

 de prélèvements chirurgicaux épididymaires et testiculaires.


 

 

 

 

 

Les premiers bébés éprouvettes :

 

 

 

 

En 2011, la vitrification ovocytaires a été autorisée en France par les lois bioéthiques dans le cadre d'une risque de stérilisation lié à un traitement médical ou dans cadre d'un don de gamètes.

 

 

 

 

En 1978 est né le premier "bébé éprouvette". Le 26 juillet 1978, dans la banlieue de Manchester, en Angleterre : La naissance de Louise Brown (Grande-Bretagne, 1978) a couronneé 15 ans années de travail du biologiste Robert Edwards sur la procréation assistée. 

La procréation assistée a été introduite en France pour la première fois par le Pr René Frydman avec le bébé éprouvette Amandine.

 


 

 

COMPARER  : Naissances de bébés éprouvettes issus de fécondation in vitro

 


 COMPARER   : le nombre de naissances total dans le monde en temps réel 

 

 

 

 


 

 

 

Les techniques d'assistance médicale à la procréation


 

Il y a 2 grands types de techniques d'AMP : AMP avec tiers donneur ou AMP sur le mode intraconjugal

 

L'AMP intraconjugale

 

 

L’insémination artificielle

 

C’est la technique d’AMP la plus simple :  un traitement de stimulation préalable est prescrit à la femme afin d’obtenir le développement d’un ou deux follicules (voire trois selon les circonstances). Le développement folliculaire est suivi par échographie et prise de sang (dosages hormonaux). Lorsque le ou les follicule(s) sont matures, l’insémination est programmée.

L'insémination est faite sans hospitalisation. Le médecin, à l’aide d’un fin cathéter, dépose les spermatozoïdes à l’intérieur de l’utérus. Les spermatozoïdes mobiles remontent naturellement vers les trompes à la rencontre de l’ovocyte. La fécondation se fait selon le processus naturel, « in vivo » puisqu’elle se passe à l’intérieur du corps de la femme.

Le sperme doit être recueilli par masturbation au laboratoire et préparé le jour de l’insémination.

Pour en savoir plus, consultez la rubrique « insémination artificielle » de procreationmedicale.fr

 

La fécondation in vitro

 

Elle est dite « in vitro » parce qu’elle se fait à l’extérieur du corps de la femme. Elle se déroule en plusieurs étapes :

  • la stimulation : un traitement hormonal est injecté à la femme afin de favoriser le développement de plusieurs follicules et de pouvoir prélever des ovocytes avant l’ovulation ;
  • la ponction folliculaire : elle est réalisée par voie vaginale sous contrôle échographique, et sous anesthésie ou analgésie générale ou locale ;
  • la préparation des gamètes au laboratoire : après la ponction, les liquides folliculaires contenant les ovocytes sont transmis au laboratoire. Le sperme est recueilli et préparé au laboratoire le jour de la ponction ovarienne ;
  • la mise en fécondation : dans la fécondation in vitro classique, les spermatozoïdes préparés sont simplement déposés au contact des ovocytes dans une boîte de culture contenant un milieu liquide nutritif et placée dans un incubateur à 37°C. Dans la fécondation in vitro avec ICSI, pour chacun des ovocytes, un spermatozoïde est choisi en fonction de son aspect et de sa mobilité et injecté directement dans l’ovocyte ;
  • le développement embryonnaire : le lendemain de la ponction, les ovocytes fécondés sont identifiables par la présence de deux noyaux : l’un provient de l’ovocyte, l’autre du spermatozoïde. Tous les ovocytes ne sont pas forcément fécondés. Ils deviennent des embryons de deux à quatre cellules en 24 heures, puis de six à huit cellules 24 heures plus tard ;
  • le transfert embryonnaire : dans la majorité des cas, les embryons sont transférés deux à trois jours après la ponction. C’est un geste simple et indolore réalisé au moyen d’un cathéter. L’embryon est à l’intérieur de l’utérus et s’y développe jusqu’à son implantation ;
  • la congélation embryonnaire : le nombre d’embryons obtenus peut être supérieur au nombre d’embryons transférés. Dans ce cas, les embryons non transférés dits « surnuméraires » et qui présentent des critères de développement satisfaisants sont congelés.

 

 

L'AMP avec donneur

 

Le don de gamètes

 

Le don d’ovocytes peut être proposé chez les femmes en âge de procréer en cas d’absence d’ovocytes ou devant certaines anomalies de ceux-ci. Le don de spermatozoïdes est proposé dans certains cas d’infertilité masculine.

Les techniques et les phases de préparation sont identiques à celles de l’assistance médicale à la procréation intraconjugale.

 

L’accueil d’embryons

Les embryons congelés des couples qui n’ont plus de projet parental et qui consentent à l’accueil peuvent être proposés à un autre couple. Pour le couple receveur, il s’agit d’un transfert embryonnaire intra-utérin après décongélation.

Dans la mesure du possible, l’attribution des embryons tient compte des caractères physiques principaux des donneurs et du couple receveur (ethnie, couleur de la peau, yeux). (source : hopital.fr)

 

 

> Les ginks, ces femmes qui refusent les enfants

 

La boutique Puériculture

 

 

 

 

 

Sources : Cecos, GNOF, Collège national de gynécologues et obstétriciens français, hopital.fr

 

Démographie - natalité - naissances - FIV - AMP

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Statistiques mondiales démographie

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.

On en apprends des choses !

Je suis bien d'accord avec vous
Repères

Statistiques mondiales
Démographie - Natalité

 

7 000 000 000

Le cap des 7 milliards d'habitants a été franchi au printemps 2012.

6,894 milliards
Il y avait 6,894 milliards d'habitants sur Terre début janvier 2011

69,1 ans

L'espérance de vie dans le monde est passée de 27 ans en 1880 à 69,1 ans dans les années 2000.

49,5 cm
 C'est la taille moyenne d'un bébé à la naissance, à plus ou moins 1,9 cm près. Taille standard très peu liée à la morphologie familiale ou à l'origine ethnique. 

La population mondiale est passée de 1,66 milliard à 6 milliards d’habitants au cours du 20ème siècle : à la fin des années 60, il y avait 80millions de nouvelles personnes sur terre chaque année !

Population mondiale

  68 ans

c'est en moyenne l'espérance de vie à la naissance pour la population mondiale en 2009

21 %

Plus d’une naissance sur cinq, 21 %, c’est le pourcentage de naissances par césarienne qui a lieu dans le monde en 2015, soit le double de la proportion enregistrée en 2000.

Croissance La population mondiale est passée de 1,66 milliard à 6 milliards d’habitants au cours du 20ème siècle : à la fin des années 60, il y avait 80 millions de nouvelles personnes sur terre chaque année !

Population mondiale

Les villes En 2025, 5 milliards d’habitants du monde seront des urbains.
 
En 2050, il y aura sans doute 2/3 de la population vivant dans les villes ; ce qui ne va pas sans poser de problèmes de gestion des ressources naturelles.
urbanisme et écologie
 
 
1,394 milliards
L'Inde comptera 1,396 milliard en 2025 et aura alors dépassé la Chine (1,394 milliard). Loin derrière, les Etats-Unis continueront de voir leur population croître (357 millions) selon le Bureau du recensement américain.
 
20
20 mégapoles représentent 9 % de la population mondiale.

La plus importante d’entre elles est Tokyo, avec 35 millions d’habitants
 
  • Mumbai (Bombay) et Mexico : 21 millions
  • São Paulo : 20 millions,
  • New York : 19 millions,
  • Delhi : 18 millions,
  • Shanghai : 17 millions,
  • Calcutta, Dhaka et Jakarta:  16 millions

 

906
Au niveau mondial, la densité urbaine moyenne est de 906 hab/km . Elle est plus forte dans les pays en développement, où elle atteint 1392 hab/km2, voire 2547 hab/km2 dans les pays les moins développés.
1 000 000 000
En 2007, selon l’association anglaise,The people and the Planet, 1 milliard de personnes ne disposerait pas de l’eau courante
7 cm
L'être humain a grandi de 7 cm en près de 2 siècles, passant de 163,4 à 170,2 cm

 

 

© 2012 Planetoscope.com