Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production mondiale d'or

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production mondiale d'or

Infos complementaires
La production totale d'or depuis les débuts de l'humanité remplit un cube de 20 mètres de coté.

La production mondiale d'or représente 7.400 kilos d'or par jour soit 2.700 tonnes d'or par an (2012). La demande d'or est supérieure à l'offre (de 4 330 tonnes en 2010), dont 50% achetés par les joailliers, 38% par les investisseurs. Il y a un stock de 42.000 tonnes d'or sur Terre. Les réserves connues sont surtout en Afrique du Sud (14%), en Australie (12%) et au Pérou (8%) mais la Chine est le 1er producteur mondial depuis 2007. La production totale d'or depuis les débuts de l'humanité est égale à un cube de 20 mètres de coté.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Production mondiale d'or

 

©CC, covilha

 

La production mondiale d'or 

 

2.700.000 kilos d'or / an

 

La production mondiale d'or en 2012 a été de 2700 tonnes

 

145.000 tonnes seulement

La production totale d'or depuis les débuts de l'humanité remplit un cube de 20 mètres de coté. On estime que depuis la Préhistoire, 145.000 tonnes d'or ont été extraites (selon le World Gold Council en 2001).

 


Combien d'or produit-on dans le monde ?

 

On produit environ 2000  à 2700 tonnes d'or par an dans le monde, mais on ne sait pas mesurer les dégâts conséquents portés à l'environnement.

 

L'année 2013 a été marquée par une chute de 28% du cours du métal précieux.

 

Production mondiale d’or en 2012 : 2700 tonnes  (estimation de l'USGS) avec la Chine, premier producteur d'or, en 2012, avec 370 tonnes, comme depuis 2007.

 

Production mondiale d’or en 2011 : 2600 tonnes  (estimation de l'USGS). En 2011, plus de 1800 tonnes d'or ont été extraites dans dix pays, sur quatre continents.

Production mondiale d’or 2010 : 2 500 tonnes

Production mondiale d’or 2009 : 2 350 tonnes

 

Le marché de l'or  - chiffres clés


L'or est produit dans plus de 90 pays différents, mais seule une douzaine est connue pour être des pays producteurs d'or.


Réserves mondiales estimées en 2010 : 51 000 tonnes dont 36 000 en Afrique du Sud

 

Total des avoirs en or : 30 700 tonnes

 

Réserves d’or dans les banques centrales nationales

 

La consommation mondiale d'or

 

 

L'Inde a toujours été le premier marché de l'or depuis les années 1950-1960 et même avant.

 

La Chine est devenue le premier consommateur mondial d'or en 2013, détrônant l'Inde qui détenait ce titre depuis des décennies.

 

La Chine est devenue le premier consommateur mondial d'or en 2013, détrônant l'Inde qui détenait ce titre depuis des décennies. La demande d'or en Chine (bijoux, pièces et lingots) a en effet atteint le "niveau record" de 1.065,8 tonnes en Chine, en hausse de 32% par rapport à 2012, contre 974,8 tonnes en Inde, selon le CMO. Cette fédération estime d'ailleurs qu'il y a en 2013 environ 300 tonnes d'or non répertoriées par les statistiques qui seraient éparpillées dans la chaîne d'approvisionnement de ce métal en Chine, ce qui porterait la demande totale aux alentours de 1.400 tonnes.

 

Cette forte hausse de la demande d'or chinoise est attribuable à "l'accroissement de la classe moyenne, à l'augmentation de la prospérité, à l'urbanisation, à des niveaux d'épargne très élevés et aussi à un manque d'autres options d'investissements"

 

 

Consommation d’or : 4 330 tonnes en 2010, dont 50% achetés par les joailliers, 38% par les investisseurs.

 

 

4.800.000 kilos d'or / an

 

La demande mondiale d'or est d'environ 4 800 tonnes par an !

 

Au rythme de consommation actuelle, il reste 16 années de production en réserves car l'or est une ressource non renouvelable. Il y a un stock de 42.000 tonnes d'or sur Terre. Les réserves connues sont surtout en Afrique du Sud (14%), en Australie (12%) et au Pérou (8%). La production totale d'or depuis les débuts de l'humanité est égale à un cube de 20 mètres de coté.

 

 

 

En Guyane française, en 2006, l'orpaillage clandestin utilisait du mercure empoisonnant 1300 km de rivières. 70% des enfants amérindiens Wayana du Haut Maroni avaient un taux de mercure supérieur à la norme de l'Organisation Mondiale de la Santé.

 

 

Si les activités d'orpaillage de la filiere légale en Guyane commencent à réduire leurs impacts (interdiction d'utilisation du mercure), le bilan environnemental est encore loin d'être satisfaisant.

 

 

Les pays producteurs d'or

 

1.La Chine

  • Production annuelle : 375 tonnes tonnes en 2012 soit le premier rang mondial comme depuis 2007.
  • Réserves prouvées : 1900 tonnes
  • Réserves officielles : 1054 tonnes (1,77% de ses réserves de change)

 

2. L'Australie

  • Production annuelle : 270 tonnnes
  • Réserves prouvées : 7400 tonnes
  • Réserves officielles : 79,9 tonnes (9,3% de ses réserves de change)

3. Les Etats-Unis

  • Production annuelle :  237 tonnes
  • Réserves prouvées : 3000 tonnes
  • Réserves officielles : 8133,5 tonnes (75,4% de ses réserves de change)
  • Avec 8133 tonnes, la Fed est la banque centrale avec les plus grosses réserves officielles d'or du monde.

4. La Russie

  • Production annuelle : 200 tonnes
  • Réserves prouvées : 5000 tonnes (2ème)
  • Réserves officielles : 936,7 tonnes (9,6% de ses réserves de change)

5. L'Afrique du Sud

  • Production annuelle : 190 tonnes (stagne depuis plusieurs années)
  • Réserves prouvées : 6000 tonnes
  • Réserves officielles : 125 tonnes (13,4% de ses réserves de change)

7. Le Canada

  • Production annuelle : 110 tonnes, surtout en Ontario
  • Réserves prouvées :  920 tonnes
  • Réserves officielles :  3,4 tonnes (0,3% de ses réserves de change)

8. Le Ghana

  • Production annuelle : 100 tonnes
  • Réserves prouvées :  1400 tonnes
  • Réserves officielles :  8,7 tonnes (10,2% de ses réserves de change)

9. Indonésie

  • Production annuelle : 100 tonnes
  • Réserves prouvées : 3000 tonnes
  • Réserves officielles : 73,1 tonnes (3,6% de ses réserves de change)

10. Ouzbekistan

  • Production annuelle : 90 tonnes
  • Réserves prouvées :  1700 tonnes
  • Réserves officielles : non connues

 

Estimations de Laurent Curau :  cafedelabourse.com/archive/article/dix-premiers-pays-producteurs-or#

 

 

 

Le cours de l'or : rappel historique

 

Dans les années 70-80, les cours de l'or sont passés d'environ 35$ l'once (à l'époque où le dollar était encore convertible en or) à 850$ l'once lors de son plus haut en 1980. S'en est suivie une période de plus de 20 ans avec un métal jaune délaissé. Il faudra attendre les attentats du 11 septembre pour voir l'or recommencer à briller.



Nous vivons en direct une situation qui ressemble à s'y méprendre à celle du milieu des années 70. L'or va passer de 35$ en 1971 à 195$ en 1974. Son cours va alors se stabiliser peu ou prou légèrement en dessous de ses plus hauts avant de connaître une chute vertigineuse dès septembre 1975... pour redescendre jusqu'à 104$ fin août 1976. Sur cette période l'once d'or va perdre presque 45% de sa valeur. Mais on ne peut parler alors d'explosion de la bulle de l'or, puisqu'en janvier 1980 l'once d'or atteindra le record historique de 850$ l'once, la valeur de celle-ci étant multipliée par 8 par rapport à ses plus bas de 1976.



Cette fois-ci en 2013, les choses ne seront sans doute pas très différentes de ce qu'elles ont été en 1976.



Pour comprendre les marchés, il faut toujours se référer à la règle du TFF : Tendance, Flux, et Fondamentaux.

Pour le métal jaune, la tendance est baissière, les flux sont vendeurs, mais les fondamentaux restent excellents. Cependant, des fondamentaux excellents ne suffisent jamais à faire la hausse d'une valeur. Comme en 1976, l'or voit son cours massacré et pourtant les fondamentaux restent bons. Cela veut tout simplement dire qu'une fois encore nous sommes dans un moment de correction, même forte, mais pas dans l'explosion d'une bulle. Le rebond sera donc très important et ce mouvement de baisse va permettre à certains d'acquérir de grosses quantités de métal jaune à bas prix.



Quel que soit son cours, l'or est un actif tangible, qui a fait ses preuves en cas de crise. Il permet de protéger son patrimoine, et ne doit représenter qu'une partie du portefeuille patrimonial des épargnants.

Si les cours de l'or baissent, il faut le voir comme une opportunité de protéger son patrimoine à moindre coût. L'or ne vaudra jamais plus rien, il le prouve depuis 6 000 ans. (source : aucoffre.com)

 

*

 

 

COMPARER : Production mondiale d'Argent

 

L'or est - il éthique ?

 

L'épuisement des ressources minières : le calendrier annoncé

 

 

 

 

 

statistiques mondiales matières première

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Aluminium. Plus de 80 % des pièces de voitures en aluminium sont recyclées. Les emballages constituent, du fait des difficultés de collecte, un gisement d’aluminium usagé plus difficile à atteindre que dans le transport ou le bâtiment : le taux de recyclage dans l'emballage se situe autour de 30%.


Plomb.   Il existe encore trop de plomb dans les canalisations. Or le plomb est très dangereux en raison de sa toxicité pour le système nerveux (qui déclenche le saturnisme entre autres). Le danger survient quand le plomb ou certains de ses composés sont inhalés ou ingérés, sous forme de vapeur ou de poussière, et qu’ils sont assimilés par l'organisme.



En 2013, selon une directive européenne, le taux maximum de plomb que doit comporter l'eau potable à la sortie du robinet sera de 10 microgrammes par litre (µg/l).

Uranium
  L'uranium enrichi
sert à fabriquer du combustible pour les centrales nucléaires. La demande en uranium s’est envolé ces dernières années, tandis que les stocks diminuent. Les prix de l’uranium sont ainsi passés de moins de 10 dollars la livre au début de la décennie à plus de 90 dollars la livre.



Zinc. L'excès de production et de raffinage de zinc a déstabilisé le marché de ce métal  non ferreux qui affiche désormais un surplus, malgré la demande soutenue des pays émergents.



© 2012 Planetoscope.com