Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Ventes de meubles en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Ventes de meubles en France

FR
Infos complementaires
Les plus gros achats concernent les meubles meublants (35 %), les sièges (26,60 %) et les meubles de cuisine (22,80 %). Plus loin on trouve les sommiers et matelas (11,2%), les meubles de salle de bain (3,0%) et de jardin (1,4%).

Les Français ont dépensé 9,27 milliards d'euros en 2013 pour acheter des meubles contre 9,6 milliard d'euros en 2008. Cela représente 294 € par seconde (compteur) et un budget moyen de 320 € par ménage pour l'achat de mobilier.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Les Français, des consommateurs de meubles responsables...

 

Des meubles en carton ? idée canon !

 

 

Ventes d'ameublements en France

 

9.270.000.000 €

 

 

Les Français avaient dépensé 9,10 milliards d'euros en 2009 contre 9,6 milliard d'euros en 2008, soit-2.9% sur 2012 après un recul de 3% en 2012.

 

 

Les ventes de meubles sur internet représentent 760 millions d'euros, soit en 2013, 8% du marché global de meubles.

 

 332 €

Les ventes de meubles représentent un budget moyen de 332 € par ménage, selon les chiffres de l'IPEA (Institut de Promotion et d'Etudes de l'Ameublement).

 

Selon une étude réalisée par l’IPEA, les durées de vie des meubles des Français sont bien supérieures à celles de nos voisins européens ; 21% des consommateurs français réutilisent leurs anciens meubles et 25,4% les donnent. 38,3% les mettent aux encombrants tandis que 10% les font reprendre par les magasins, 1,7% les revendent et 1% en font don à des associations caritatives.

 

 

  • Une cuisine intégrée dure en moyenne 23 ans en France contre 15 ans en Allemagne ;
  • Une table de séjour 19 ans et une chaise 18 ans ;
  • Le mobilier de jardin est le moins "durable" (8 ans en moyenne).

 

Le budget annuel moyen consacré à l'ameublement par les ménages Français reste ainsi deux à trois fois inférieur à celui de leurs voisins européens

 

Meubles. Le saviez-vous ?

 

  • 40%, c’est la part que représente le lit dans le total des achats de meubles à destination de la chambre à coucher.
  • 43,7% des Français se déclarent prêts à acheter un meuble sur internet
  • 83% des Français ne s’imaginent pas changer de meubles de salle de bains sans changer de sanitaires

 

 

 

La démocratisation du marché du meuble en France

 

Démocratisation de l’ameublement, apparition d’un marché de grande consommation :


Après les crises de la Révolution et de l’Empire, la demande de meubles s’accroît constamment, s’étendant d’abord à la bourgeoisie puis aux couches populaires, tirée notamment par l’enrichissement consécutif à la révolution industrielle.


Pour y répondre, les fabricants délaissent le faubourg Saint-Antoine -qui amorce un déclin inexorable à partir de 1870-, implantant de multiples ateliers sur l’ensemble du territoire(industrie du siège, foyers industriels historiques -Lyon, Bordeaux, Nord, Marseille- ou spécialisés -Limoges, Pyrénées, Montbéliard…-), le plus souvent hors des principales agglomérations donc géographiquement éloignés des clients. En voie de mécanisation, la production française conserve cependant, contrairement à celle des pays voisins, une dimension très artisanale -d’où sa faible productivité-, ne s’engageant pas véritablement dans la création d’un outil industriel moderne suffisamment compétitif pour faire face à la concurrence étrangère.


Une distribution spécialisée -marquée par le rôle majeur des grands magasins, les enseignes Barbès et Lévitan- se fait jour dans les années 1860, fabrication et distribution évoluant désormais séparément.


La période suivante voit, au cours des décennies 1945-1965, l’avènement d'un style de meubles modernes (mobilier de cuisine, effervescence stylistique des années 1960-1970), autorisée par la mise au point de nouveaux matériaux (acier, bois et ses dérivés, plastiques) et conjuguée avec des innovations majeures en matière de productique.


La desserte d’un marché de plus en plus homogèneà l’échelle du pays, à la mesure de l'explosion de la demande des Trente Glorieuses, bouleverse la distribution puis la fabrication, marquées par l’émergence d’acteurs de taille nationale.


Une distribution moderne (zones commerciales, centrales d’achat, enseignes) propose des prix plus accessibles et offre une disponibilité rapide.

 

La fabrication quitte quant à elle partiellement le stade artisanal et principalement régional, sans cependant atteindre le degré d'industrialisation de ses principaux concurrents étrangers ni l’intensité capitalistique et la productivité des autres secteurs industriels, du fait de puissants freins.


Si à l'issue des presque trois décennies (1955-1980) qui font figure d’"âge d’or" la filière atteint son apogée en termes de marché et d'effectifs salariés, elle connaît à partir de 1980 de profonds bouleversements structurels.


La consommation hexagonale décroît significativement puis stagne, le marché, toujours plus concentré, passant d'une phase d'équipement à une phase de simple renouvellement.


Approvisionnements, implantations de magasins : les distributeurs, influencés par l'enseigne suédoise Ikea, s'adaptent en se concentrant, en pratiquant une politique de prix bas et en s'internationalisant.


Restructurations de l'appareil de production, efforts de productivité, délocalisations, politique de marque et diversification de clientèle, développement des exportations : frappés par l’affaiblissement de la production, les fabricants s’efforcent de suivre, parvenant à maintenir en France, pour certaines familles de produits, une capacité modernisée. Pénalisés par l'importance de la main d'œuvre dans le coût de fabrication, ils subissent néanmoins de plein fouet la concurrence asiatique et est-européenne à partir de 2000, dans un contexte de mondialisation des échanges.

 

source : résumé du livre paru en juin 2014, L’ameublement français - 850 ans d’Histoire, par Jean-Charles VOGLEY

 180 pages - 16 x 21 cm – quadri - 22 €

L’ameublement français - 850 ans d’Histoire, par Jean-Charles VOGLEY
 180 pages - 16 x 21 cm – quadri - 22 €

 

 

 

A lire sur les meubles :


Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Satistiques mondiales
Habitat et urbanisme

 

 

50 %

En 2018, avec plus de 450 sites inscrits, l’Europe représente près de 50 % de la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Pollution. Les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des bâtiments ont progressé de 22% depuis 1990. En France, les logements et les bureaux sont à l’origine de 20 à 25% des émissions de CO2 et représente 43 % de l'énergie consommée

 

           70%
La population de l’Europe, de l’Amérique et de l’Océanie est déjà urbaine à plus de 70%.
Celle de l’Afrique et de l’Asie l’est moins (environ 40% d’urbains), mais devrait l’être à plus de 50% d’ici 2030.

 

35 000 000

20 mégapoles représentent 9 % de la population mondiale. La plus importante d’entre elles est Tokyo, avec 35 millions d’habitants.

Les autres plus importantes mégapoles seront :

  • Mumbai (ou Bombay) et Mexico avec 21 millions d’habitants,
  • São Paulo (20 millions),
  • New York (19 millions),
  • Delhi (18 millions),
  • Shanghai (17 millions),
  • Calcutta, Dhaka et Jakarta avec 16 millions d’habitants.

 

506

En janvier 2018, il y avait 506 écoquartiers existants ou en cours de construction en France. Le label écoquartiers créé en 2005 s’appliquait à 175 000 logements.

 

 

Habitat écologique. Jardin écolo, lessive bio, économies d'énergie, cuisine bio... Tous les bons plans et conseils pour un habitat écologique et durable :

Boutique habitat écologique. Entretien, déco, jardin, bureau, éclairage... adoptons des produits plus respectueux de la planète et de notre santé pour un habitat sain et durable.

 

Eco pret. Le prêt à taux zéro sans condition de ressources, nommé "éco-PTZ", est destiné à financer des travaux améliorant les performances énergétiques des logements

.

 

© 2012 Planetoscope.com