Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production mondiale d'amandes

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production mondiale d'amandes

Infos complementaires
La France occupe la 5ème place avec 5% de la production mondiale. La Provence, le Languedoc-Roussillon et la Corse assurent 80 % de la production d'amandes en France.
3640 km

Chaque seconde dans le monde, on produit l'équivalent de 37 kilos d'amandes (compteur), soit l'équivalent de 1,17 million de tonnes d'amandes chaque année (2016). La Californie fournit près de 80% de la récolte mondiale d'amandes (devant l'Europe et l'Australie).

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La production mondiale d'amandes 

 

La production mondiale d'amandes

 

 

 

Combien d'amandes récoltées dans le monde ?

 

1.174.000.000 kilos d'amandes par an (2016)

La production mondiale d'amandes a été de 1,17 million de tonnes en 2016.

862 000 t récoltées aux États-Unis (production multipliée par 2 en 10 ans) et 789 t en France (2015).

 

1.240.000.000 kilos d'amandes récolltées en 2013.

 

 

 "En un peu plus de 40 ans, la production mondiale d'amandes a plus que doublé".

 

 

 

  • En 1961, première année pour laquelle l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture dispose de données sur le sujet, environ 750.000 tonnes d'amandes étaient produites.

 

  • En 2007, la production dépassait 2 millions de tonnes. Une tendance qui s'est poursuive en 2006 avec une hausse de 17 % sur un an.  En 2004 on produisait 1,6 million de tonnes d'amandes dans le monde.

 

  • Les prix des amandes sont à la hausse : vendues en gros à moins de 1 dollar la livre en 1999, les amandes étaient échangées jusqu'à 2,80 dollars en 2005." (1)

 

Le marché ds amandes est dominé par les Américains
Les producteurs américains sont les premiers concernés par ces nouveaux modes de consommation. Avec une production de près d’un million de tonnes prévue pour la campagne 2012/2013, la Californie domine 84% de la production mondiale, loin devant l’Australie (70.000 tonnes) et l’Europe (65.000 tonnes). Aux États-Unis, l’industrie de l’amande, en pleine croissance, pèse 3 milliards de dollars contre 740 millions dix ans plus tôt. Si un tiers de la récolte reste sur le sol américain, 38% est exportée vers l’Asie, essentiellement en Chine, en Inde et en Corée du Sud. «Nos exportations en Chine ont augmenté de plus de 40% sur cinq ans», note John Talbott. «En Inde, la demande a augmenté de 15% en 2012 et de 20% en cinq ans. En Corée, elle a grimpé de 29% l’an dernier», ajoute-t-il.
Cette poussée de la demande asiatique met la pression sur les marchés car «la consommation mondiale augmente nettement mais pas la production», souligne Laurent Grivet. Pour 2012/2013, la demande devrait être de 1,15 million de tonnes alors que la production totale atteindra tout juste 1,24 million. Conscients de la situation, les producteurs californiens ont décidé d’augmenter leurs surfaces de production de 15.000 acres (6000 hectares environ) d’une année sur l’autre. L’État compte actuellement 800.000 acres d’amandiers (324.000 hectares).
Vers une hausse continue
La Chine s’est même essayée à la production pour satisfaire sa demande locale. Pour le moment le résultat n’est pas probant, assure John Talbott: «C’est une culture très fragile, ils n’ont pas le bon climat», fait-il remarquer. En effe, l’amandier se développe sur les terrains ensoleillés. Il supporte très bien la sécheresse mais doit être protégé des gelées. Les connaisseurs rappellent également qu’il faut compter au moins cinq ans pour une première récolte et une dizaine d’années avant d’obtenir une amande de qualité.
D’ici là, le prix de l’amande pourrait poursuivre son ascension fulgurante, d’autant que la période du ramadan pendant laquelle la demande s’intensifie, est prévue cet été. «La hausse des prix va dépendre de plusieurs choses comme les taux de change (les transactions se font en dollars sur le marché, ndlr), le climat ou les mouvements spéculatifs», prévient Laurent Grivet.

 

De plus en plus friande de snacks et barres chocolatées, l’Asie se rue sur les produits à base d’amandes.


production mondiale amandes

 

Noix, amandes et noisettes, des atouts coeur

 

 

450.000.000 kg

Environ 450 000 tonnes d'amandons (amandes décortiquées) sont produites dans le monde. La Californie en est le premier producteur mondial avec 250 000 tonnes, puis l'Espagne avec 60 000 tonnes, l'Italie avec 40 000 tonnes et la Grèce avec 16 000 tonnes. Parmi les autres producteurs, on trouve l'Iran, le Portugal, le Maroc, la Tunisie, Israël, la Turquie. La production de ces pays est généralement absorbée par leur consommation intérieure.

 


Les pays producteurs d'amandes

 

78 %

La Californie fournit 78 % de la production mondiale d'amandes en 2016 ; l'Union européenne, 8 % et l'Australie, 7 %.

 

32 %

L'union européenne représente 32 % de la consommation mondiale en 2016, les États-Unis 27 %, la Chine 10 %.

 

 

Le marché des amandes est dominé par les Américains


3640 km²

La surface cultivée de l'amande en Californie a doublé en 20 ans et représente 3640 km² (superficie de l'Île-de-France : 12 012 km²)

 

La Californie est le seul endroit en Amérique du Nord où les amandes sont cultivées à des fins commerciales, et les amandes de Californie sont expédiées vers plus de 90 destinations dans le monde entier. Les États-Unis restent cependant le 2ème marché de consommation derrière l'Europe.

 

Les producteurs américains sont les premiers  au monde avec une production de près d’un million de tonnes prévue pour la campagne 2012/2013, la Californie domine 84% de la production mondiale, loin devant l’Australie (70.000 tonnes) et l’Europe (65.000 tonnes).

 

4.500.000.000 $

 

Aux États-Unis, l’industrie de l’amande, en pleine croissance, pèse 4,5 milliards de dollars en 2016 contre 740 millions 11 ans plus tôt. Si un tiers de la récolte reste sur le sol américain, 38% est exportée vers l’Asie, essentiellement en Chine, en Inde et en Corée du Sud. «Nos exportations en Chine ont augmenté de plus de 40% sur cinq ans», note John Talbott. «En Inde, la demande a augmenté de 15% en 2012 et de 20% en cinq ans. En Corée, elle a grimpé de 29% l’an dernier», ajoute-t-il.

 

Cette poussée de la demande asiatique met la pression sur les marchés car «la consommation mondiale augmente nettement mais pas la production», Pour 2012/2013, la demande devrait être de 1,15 million de tonnes alors que la production totale atteindra tout juste 1,24 million. Conscients de la situation, les producteurs californiens ont décidé d’augmenter leurs surfaces de production de 15.000 acres (6000 hectares environ) d’une année sur l’autre. L’État compte actuellement 800.000 acres d’amandiers (324.000 hectares).

 

La Chine s’est mise à la production d'amandes pour satisfaire sa demande locale. Pour le moment le résultat n’est pas probant, assure John Talbott: «C’est une culture très fragile, ils n’ont pas le bon climat», fait-il remarquer. En effe, l’amandier se développe sur les terrains ensoleillés. Il supporte très bien la sécheresse mais doit être protégé des gelées. Les connaisseurs rappellent également qu’il faut compter au moins cinq ans pour une première récolte et une dizaine d’années avant d’obtenir une amande de qualité.

 

D’ici là, le prix de l’amande pourrait poursuivre son ascension fulgurante, d’autant que la période du ramadan pendant laquelle la demande s’intensifie, est prévue cet été. «La hausse des prix va dépendre de plusieurs choses comme les taux de change (les transactions se font en dollars sur le marché, ndlr), le climat ou les mouvements spéculatifs», prévient Laurent Grivet.

 

50 

 

La Ferrastar en Provence, la Nonpareil et la Carmel aux Etats-Unis, la Marcona en Espagne ou encore la Sfax de Tunisie. Ce sont là quelques-unes des 50 variétés d'amandes produites à travers le monde, pour le bonheur de l'industrie agroalimentaire, qui multiplie les utilisations du fruit. En 2012, sur plus de 80.000 nouveaux produits commercialisés à travers le monde dans le secteur des biens alimentaires de grande consommation, plus de 1.800 contenaient des amandes.

+12%

Une tendance mise en avant par le cabinet spécialisé Mintel, selon lequel le volume d'amandes incorporées dans des produits de grande consommation a cru en moyenne de 12 % par an sur les cinq dernières années. Ce qui fait de l'amande la première noix du secteur au monde, devant les cacahuètes, les noisettes, les pistaches et autres noix de cajou, de pécan ou de macadamia.


L'amande comptait pour plus d'un tiers de l'utilisation totale de noix dans les produits alimentaires lancés en 2009. Elle est par exemple mariée dans les pâtisseries, les produits de boulangerie, les céréales, les chocolats et les glaces. Cette progression du volume global s'explique entre autres par le référencement croissant de produits à base d'amandes dans des entreprises telles que Lindt & Sprüngli, Nestlé ou Tesco. (Les Echos)

 

La culture de l'amande : peu écologique

4 litres

Il faut 4 litres d'eau pour que l'amande arrive à maturité contre 2,8 pour la pistache et 1,5 l pour la fraise.


10 %

10 % de l'eau consommée en Californie sont destinés à la culture des amandes.


300 000

Il faut 300 000 abeilles pour polliniser un nectar d'amandiers. Comme en Californie, les producteurs ne trouvent plus assez d'abeilles sur place, ils font appel à des abeilles louées en dehors des États-Unis (Australie) pendant la période de fertilisation. La pollinisation des amandiers en février est un marché juteux pour les apiculteurs.


 

 Où acheter des amandes bio de qualité


Le site pour acheter des amandes bio de qualité :


noix-bio-nouveau.jpg


Il était une noix

 


Les pays producteurs d'amandes

30 000 t

La consommation française d'amandes est de 25 à 30 000 t par an dont 96 % sont importés.

 

Le fruit de l'amandier est l'amande et est consommable par l'Homme. L'amandier serait originaire d'Iran, il est cultivé en france depuis le XVI siécle  

 

Environ 6 000 producteurs d'amandes assurent presque l'intégralité de la demande commerciale nationale et plus de 75% de la production mondiale. On compte près de 80 pays importateurs d'amandes de Californie. Les États-Unis sont de loin le plus grand marché des amandes ; à l'étranger, l'Europe occidentale et l'Asie sont les deux premières destinations d'exportation. En termes de marchés individuels, les cinq premiers importateurs sont l'Espagne, l'Allemagne, l'Inde, le Japon et les Pays-Bas.

 

En 2005, le Bassin méditerranéen assurait près de la moitié de la production mondiale d’amandes (47%), avec environ 800 000 tonnes. Si les Etats-Unis assurent seuls 42% de la production mondiale, l’Espagne est le second producteur d’amandes (12%), suivis de la Syrie (7%) et de l’Italie (7%). L’Iran occupe la 5ème place (avec 6%), mais viennent derrière d’autres pays méditerranéens : le Maroc (4%), la Tunisie (3%), la Grèce (3%), l’Algérie (3%) et la Turquie (3%).

 

La production française d'amandes


La France occupe la 5ème place avec 5% de la production mondiale d'amandes. La Provence , le Languedoc-Roussillon et la Corse assurent 80 % de la production d'amandes en France.

 

684.000 kg

 

En France, 2 300 hectares étaient consacrés à la culture de l'amande dans les années 1990. Aujourd'hui les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence et la Corse réalisent 80 % de la production nationale, soit 3 500 tonnes en 2010 et 789 tonnes en 2015 mais qui ne représentent que 10 % de nos besoins. La France importe donc plus de 90 % de sa consommation, malgré une relance de l'amandiculture française et la création par l'INRA de variétés avec des qualités gustatives et nutritives que l'on dit supérieures à celles des variétés californiennes ou espagnoles.

 


A LIRE : La saga des aliments

 

(1) Sources : http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/020715064282-la-production-d-amandes-fait-recette-a-travers-le-monde.htm   /    Toutes les données sont extraites de la base FAOSTAT pour l’année 2005 de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO). L’agrégation des données nationales a permis de mesurer le volume de production par produits du Bassin méditerranéen avec ses différents pays riverains.     /    Ces chiffres globaux sont pris dans Mediterra 2007, Identité et qualité des produits alimentaires méditerranéens, Rapport annuel du CIHEAM, Paris, Les Presses de Sciences-Po, 2007, p. 330

 

 

statistiques mondiales

 

*

 

 


Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
© 2012 Planetoscope.com