Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Dissolution de CO2 atmosphérique dans l'eau des océans et des mers

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Dissolution de CO2 atmosphérique dans l'eau des océans et des mers

Infos complementaires
Le PH des eaux de surface des océans est passé de 8,2 avant la révolution industrielle à 8,05 actuellement et est annoncé à 7,8 à la fin du siècle, ce qui a un impact sur certains planctons. Or une réduction de l'activité du plancton implique une baisse de l'activité biologique des océans.

Les océans absorbent 25 millions de tonnes de C02 par an ce qui cause une acidité croissante de l'eau avec un ph qui est passé de 8,16 au milieu du 19ème siècle à 8,05 aujourd'hui, ce qui correspond à une acidité accrue de 10%. La surface des océans qui souffrent d'une grave acidification et désoxygénation a été multipliée par 4 depuis 50 ans et représente 4,5 millions de km2, la superficie de l'Europe.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Absorption de CO2 par les océans

 

 

 

 

L'acidification des océans

 800

Ce sont environ 800 kilos de CO2 qui sont dissous dans les mers et océans de la planète chaque seconde, marquant ainsi le rôle primordial des océans dans la capture du CO2. Sans ce puits de carbone maritime, l'effet de serre serait bien plus massif sur terre.

 

 

co2 et océans

 

 

La désoxygénation des océans


La surface des océans qui subit la désoxygénation

 

4 500 000 km²


La surface des océans qui souffrent d’une grave désoxygénation depuis 50 ans représente 4,5 millions de kilomètres carrés, soit une superficie comparable à celle de l’Europe. Ce sont les eaux proches du littoral qui subissent la désoxygénation la plus critique.

 

 

x 4

Ces résultats sont le fruit d’une étude publiée début 2018 qui montre que les zones de haute mer totalement dépourvues d’oxygène ont été multipliées par 4 depuis 1950. Quant aux zones côtières dépourvues d’oxygène, notamment dans les estuaires, elles ont été multipliées par 10 ! (Étude du Global Océan Oxygen Network initié en 2016).

 

 

 

L’acidification et la désoxygénation des océans, c’est quoi ?

 

À cause d’une trop grande absorption de CO2 et de gaz à effet de serre (GES) par les océans du fait des activités humaines (anthropiques), l’eau des océans voient leur H chuter (acidification) et leur taux en oxygène 02 baisser (désoxygénation). Ainsi les deux principales causes de la désoxygénation des eaux côtières et de haute mer sont l’eutrophisation et le réchauffement climatique.

 

L'acidification des océans

 

Quelles sont les conséquences de l’acidification et de la désoxygénation des océans ?


L'acidification des océans

C’est le fonctionnement de notre atmosphère qui est menacée puisque la moitié environ de l’oxygène de notre planète provient des océans. Ainsi la désoxygénation des océans provoquée par le réchauffement climatique et la surcharge en nutriments (eutrophisation) ont pour conséquence de créer des « zones mortes » au sein desquelles une grande partie de la biodiversité disparaît.

 

Les études montrent que les variations dans la composition de la basse atmosphère (en co2) se répercute toujours et rapidement sur la biologie de l'océan (étude de Thimoty Wootton de fin 2008 publiée dans la revue Proceedings of the national academy of sciences)

 

 

Golfe du Mexique

 

17 146 km²

 

Dans le Golfe du Mexique, une zone de 17 146 km² est totalement morte, c’est-à-dire quasiment vide en oxygène (Université de Louisiane, 2018).

 

 

 

 

Le blanchiment du corail

x 5

 

Les phénomènes de blanchiment sévère du corail ont été multipliés par 5 depuis les années 1980 selon une étude qui a porté sur 100 zones coralliennes tout autour de la planète (revue Science).

 


Quel est le pH des océans ?


L’évolution de l’acidité des océans

 

8,14

 

En 1751, on a estimé le pH des océans à 8,25 contre 8,14 en 2004.

 

L’eau des océans, même si elle a tendance à s’acidifier, avec un pH légèrement basique de 8,1 environ reste alcaline.

 

Le PH des eaux de surface des océans est passé de 8,2 avant la révolution industrielle à 8,05 actuellement et est annoncé à 7,8 à la fin du siècle, ce qui a un impact sur certains planctons. Or une réduction de l'activité du plancton implique une baisse de l'activité biologique des océans.

 

 

 

Les océans puits de carbone

 

  • Les océans sont des puits de carbone. Les océans absorbent d'énormes quantités de C02 atmosphérique mais cette absorption a une limite. Plus le C02 contenu dans l'eau augmente, plus l'eau devient acide.

 

Plus l'eau devient acide avec l'augmentation du C02 dans l'eau, plus la croissance des coquilles des mollusques est ralentie. Si on continue à absorber autant de C02 dans les océans qu'aujourd'hui, on estime qu'il ne restera en 2100 que 30% des récifs coraliens des eaux froides. Cela aura des conséquences énormes sur le monde animal et accélèrera la disparition des espèces.

 

    «Conséquence : le pH de ces eaux est aujourd’hui de 8,1, soit une baisse de 0,1 unité au cours du XXe siècle», précise Eric Douvielle, du laboratoire des sciences du climat et de l’environnement.

     

    Chaque jour, 25 millions de tonnes de gaz carbonique se combinent à l’eau de mer. Les émissions de CO2 poursuivant leur ascension, l’acidification va s’intensifier : au rythme actuel, le pH des eaux de surface océaniques pourrait diminuer, d’ici à la fin du siècle, de 0,3 à 0,5 unité. «Il s’agirait du pH le plus bas enregistré depuis 300 millions d’années», affirme Eric Douville. Un phénomène qui constitue une menace directe pour les coraux, les mollusques, le phytoplancton calcaire, car l’acidification altère le processus de calcification qui leur permet de fabriquer squelettes externes ou coquilles. «Dans le passé, les espèces avaient réussi à s’adapter parce que le processus d’acidification s’était étalé sur 10 000 ans et ne concernait que 0,1 unité de pH, explique Douville. Impossible de savoir si les écosystèmes marins parviendront à s’adapter à de telles variations en un siècle.»  (source : liberation.fr)

 

Océans: de la chaux pour moins de CO2 et d'acidité!

 

 

Sur le sujet de l'acidification des océans et du CO2 :

 

Encyclo écolo : l'acidification des océans

 

 

rejoignez-nous-actualiser-planeto

 

 >Participer : Si vous voulez actualiser, sponsoriser ou prendre en charge une statistique :

 Rejoignez le projet Planetoscope 

 

 

 

 

 

 

Statistiques mondiales écologiques

 

*

 

 


Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : dany

Haut de page: Les mers absorbent 25 milliards de kilos de C02 par an ( Erreur supposée de kilos à la place de tonnes ) Plus bas : Chaque jour, 25 millions de tonnes de gaz carbonique se combinent à l’eau de mer ( Multiplié par 365 : 9,125 milliards de tonnes) Aussi: ce sont environ 800 kilos de CO2 qui sont dissous dans les mers et océans de la planète chaque seconde, ( Suppose tonne... ) 800x 3600 secondes x 24 h = 69,12 millions Les chiffres qui défilent, supposés en tonnes, ne correspondent en rien aux autres chiffres que vous énoncez... Quel est le bon chiffre ?
Repères

statistiques mondiales temps réel
sur le dioxyde de carbone, CO2

 

 

390 ppm
 C'est la concentration de C02 dans l'atmosphère en 2012 contre 385, 99 ppm en novembre 09
On considère que la limite qu'il ne faudrait pas dépasser devrait être 350 ppm ; 
mais ce niveau a constamment été dépassé depuis 1988.

rechauffement climat


Prévisions.
Selon un Rapport spécial du GIEC (SRES, 2000), les émissions mondiales de GES (en équivalent-CO2) augmenteront de 25 à 90 % entre 2000 et 2030 !

CO2 mille ans

GES anthropiques. Les activités humaines engendrent des émissions de quatre GES à longue durée de vie : le CO2, le méthane (CH4), l’oxyde nitreux (N2O) et les hydrocarbures halogénés (un groupe de gaz contenant du fluor, du chlore ou du brome).

CO2 molecule


77%
Dioxyde de carbone
. Entre 1970 et 2004, les rejets annuels de CO2  sont passés de 21 à 38 gigatonnes (Gt), soit une progression d’environ 80 %, et représentaient 77 % des émissions totales de GES anthropiques en 2004.

Activités polluantes. La cause première de la hausse de la concentration de CO2 est l’utilisation de combustibles fossiles (pétrole, charbon gaz) ! Or des alternatives aux énergies fossiles existent : découvrir nos dossiers Biocarburant et  Energies renouvelables

340 000 000 000
340 milliards de tonnes de C02 sont stockées dans les forêts tropicales

120,3
Défricher 1 hectare de forêt sous les tropiques correspond à émettre l'équivalent de 120,3 tonnes de CO2 ; contre 62,9 t. en zone tempérée (travaux de Paul West, Université du Wisconsin)

1

Que représente 1 tonne de CO2 ?

Comment limiter vos émissions de CO2 ?

rechauffement a vous de jouer

Découvrez 31 résolutions écologiques anti-CO2

© 2012 Planetoscope.com