Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Emissions de CO2 par les vers de terre

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Emissions de CO2 par les vers de terre

Infos complementaires
Les vers de terre représenteraient à eux seuls près de 80 % de la biomasse animale de la planète. Dans une prairie normande, ils sont de 1 à 4 millions par hectare

Les vers de Terre sont essentiels à la santé des sols dont ils assurent la qualité et l'équilibre. En décomposant les détritus dans le sol, ils contribuent à fabriquer de l'humus qui stocke du CO2 mais leur activité dégage elle aussi du CO2 et du méthane. Ainsi les sols et détritus émettent plus de 1,5 million de kilos de C02 par seconde (compteur), soit 50 milliards de tonnes par an.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Emissions de CO2 par les vers de terre

 

 

emissions co2 vers de terre

 

 

 

Combien de CO2 est dégagé par les vers de terre ?

 

Les 1 500 milliards de tonnes de carbone absorbés chaque année sont en partie stockées dans l'humus grâce au travail des vers de terre qui décomposent les détritus.  Les « sol et détritus » émet 50 milliards de tonnes de dioxyde de carbone par an.

 

5000

Il existe plus de 5000 espèces de vers de terre dans le monde

140

140 espèces de vers de terre (lombrics) sont présentes en France. Ils sont indispensables à la vie du sol et participent à la qualité de sa structure. En moyenne, 7 à 8 espèces cohabitent au même endroit.

1 tonne / ha

Les vers de terre représentent la première biomasse animale terrestre : une tonne par hectare en moyenne (cnrs)

 

Le vers de terre est essentiel à la santé des sols : mais ce processus biochimique entraîne l’émission de CO2, dioxyde de carbone, dans l’atmosphère ainsi que protoxyde d'azote et de méthane.

 

50 000 000 000 t

Le réservoir « sol et détritus » émet 50 milliards de tonnes de dioxyde de carbone par an.

2 000 000 000 000 tonnes

Les prairies, les litières forestières... contiendraient jusqu’à 2.000 milliards de tonnes de carbone, soit 7.340 Mdt équivalent CO2.

 

1 500 000 000 000 tonnes

Les sols stockent plus de 1.500 milliards de tonnes de carbone par an, en grande partie grâce aux vers de terre.

 

 

 




 


 

Il existe plus de 5.000 espèces de vers de terre. Ces individus dispersent les bactéries et les minéraux dans le sol, et sont primordiaux à la santé des sols.  Les vers de terres brassent d’importantes quantités de sol (jusqu’à 30 tonnes / hect en prairie). Ils créent des structures et de la porosité via les réseaux de galeries, via les logettes d’estivation, et l’ingestion et la déjection de sol.

 

émissions CO2 vers de terre

 

Les vers sont essentiels pour les sols et pour faire de bons composts.

 

80 %


Les vers de terre représenteraient à eux seuls près de 80 % de la biomasse animale de la planète. Dans une prairie normande, ils sont de 1 à 4 millions par hectare

 

Les vers de terre  émettent de grandes quantités de gaz carbonique (CO2),de méthane (CH4), de protoxyde d’azote (N2O), qui sont tous les trois des gaz à effet de serre (GES). Selon une étude de 2013, la présence de colonies de vers dans le sol pourrait augmenterait les émissions de N2O e 42%, de 33% celles de CO2. (étude publié ke 11 février 2013 dans Nature Climate Change : http://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate1692.html)


 

Le vers de terre a un rôle clé dans le cycle global du carbone. Le vers de terre agit comme un décomposeur : il fragmente les détritus du sol, fabrique de l’humus (ce qui est une manière d'accumuler du CO2). Ainsi le vers de terre contribue à la minéralisation de la matière organique par les bactéries et par là même fournit les nutriments nécessaires aux plantes environnantes.

 

A LIRE :  Les vers de terre, ces ouvriers qui bossent gratis

 

 

Selon Wikipédia, les vers de terre dispersent des métaux, des bactéries et de nombreux autres microorganismes et propagules ou réputés indésirables pour le compostage (comme la bactérie Escherichia coli 0157) ou l'agriculture (ex : Fusarium oxysporum) neutres ou utiles (dont des nématodes comme Steinernema spp.  et spores de champignons mycorhizateurs ). En cela et grâce à leur aération et travail du sol, ils interfèrent positivement aussi avec l'activité et la compétition souterraine des plantes pour les nutriments. Ils jouent un rôle écologique majeur en termes d'aération et de micro-drainage du sol. Dans la restauration de sols dégradés ou contaminés, ils jouent un rôle important de pionniers , avec des effets de bioturbation qui peuvent modifier la cinétique environnementale de certains polluants.

 

emissions co2 vers de terre

 

Le bilan carbone des vers de terre


Il ya  un débat pour savoir si le bilan carbone des vers de terre est neutre ou négatif ?


La question est :  l’activité des vers de terre accentue-t-elle le réchauffement climatique via l'accentuation des émission de CO2 ? En février 2013, une étude néerlandaise de l'Université de Wageningue estimait qu'un sol avec des vers de terre émet 33% de CO2 de plus que sans lombrics. Mais une étude plus récente de l'Institut des sciences de Canton, affirme que le bilan carbon des vers est nul.

 

 

Vers de terre  - Le saviez-vous ?


A la fin de l’âge glaciaire, il n’y avait pas de vers de terre (lombrics) en Amérique du Nord et que ce sont les Européens qui les y ont amenés.

 

L’agriculture, notamment celle qui n'utilise pas le labour, favorise la prolifération de vers de terre.  

 

*

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

statistiques mondiales temps réel
sur le dioxyde de carbone, CO2

 

 

390 ppm
 C'est la concentration de C02 dans l'atmosphère en 2012 contre 385, 99 ppm en novembre 09
On considère que la limite qu'il ne faudrait pas dépasser devrait être 350 ppm ; 
mais ce niveau a constamment été dépassé depuis 1988.

rechauffement climat


Prévisions.
Selon un Rapport spécial du GIEC (SRES, 2000), les émissions mondiales de GES (en équivalent-CO2) augmenteront de 25 à 90 % entre 2000 et 2030 !

CO2 mille ans

GES anthropiques. Les activités humaines engendrent des émissions de quatre GES à longue durée de vie : le CO2, le méthane (CH4), l’oxyde nitreux (N2O) et les hydrocarbures halogénés (un groupe de gaz contenant du fluor, du chlore ou du brome).

CO2 molecule


77%
Dioxyde de carbone
. Entre 1970 et 2004, les rejets annuels de CO2  sont passés de 21 à 38 gigatonnes (Gt), soit une progression d’environ 80 %, et représentaient 77 % des émissions totales de GES anthropiques en 2004.

Activités polluantes. La cause première de la hausse de la concentration de CO2 est l’utilisation de combustibles fossiles (pétrole, charbon gaz) ! Or des alternatives aux énergies fossiles existent : découvrir nos dossiers Biocarburant et  Energies renouvelables

340 000 000 000
340 milliards de tonnes de C02 sont stockées dans les forêts tropicales

120,3
Défricher 1 hectare de forêt sous les tropiques correspond à émettre l'équivalent de 120,3 tonnes de CO2 ; contre 62,9 t. en zone tempérée (travaux de Paul West, Université du Wisconsin)

1

Que représente 1 tonne de CO2 ?

Comment limiter vos émissions de CO2 ?

rechauffement a vous de jouer

Découvrez 31 résolutions écologiques anti-CO2

© 2012 Planetoscope.com