Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production d'éthanol en Europe

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production d'éthanol en Europe

EU
Infos complementaires
Le plus gros pays consommateur a été l'Allemagne (1'143 Ml), suivie par la France (798 Ml) et la Suède (377 Ml). Par rapport à la taille globale de son secteur des carburants, la Suède est toujours le fer de lance de la consommation d'éthanol en Europe.

La production d'éthanol en Europe représente 118 litres chaque seconde, soit 3,7 milliards de litres par an (+30 en 2010 sur 2009). Ces 3,7 millions de tonnes d'éthanol sont produits par la France (1,2 Mt) puis par l'Allemagne (0,75 Mt) et l'Espagne (0,57 Mt) d'éthanol

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La production d'éthanol en Europe

 

 

 

 

L'éthanol en Europe

 

La production totale de bioéthanol de l'UE en 2009 a été d'environ 3,7 milliards de litres, contre 2,8 milliards de litres l'année précédente, soit une progression de 30%.

 

lusieurs pays ont considérablement aumenté leur production en 2009. La France reste en 2009 le premier producteur avec 1'250 Ml, soit une augmentation de 25% par rapport à 2008 (1'000 Ml). Le deuxième plus gros producteur est l'Allemagne dont la production en 2009 atteint 750 Ml (contre 568 Ml en 2008). Au troisième rang figure l'Espagne avec 465 Ml (soit +46% par rapport à 2008). Dans 6 des 18 Etats membres producteurs, la production de bioéthanol a chuté. Les autres ont soit augmenté leur production (10) soit maintenu le niveau de l'année précédente.

 

Deux pays ont plus que doublé leur production de bioéthanol, à savoir l'Autriche (+102% à 180 Ml) et la Suède (+124% à 175 Ml), se positionnant ainsi respectivement aux quatrième et cinquième rangs.

 

La production de bioéthanol en Europe a augmenté de façon régulière au cours des dix dernières années pour dépasser 3'700 Ml en 2009, soit une augmentation moyenne de +30% par an entre 1992 et 2009. Les chiffres présentés ici sont ceux d'eBio. Les autres sources d'information incluent l'UEPA ainsi que le Baromètre des Biocarburants, publié par EurObserv'ER.

 

 

L'UE figureen 2010 au troisième rang mondial derrière les Etats-Unis et le Brésil, mais sa production est cependant nettement plus faible que celle des deux premiers (d'un facteur 10 environ).

 

La consommation d'éthanol

 

 

 La consommation d'éthanol-carburant dans l'UE en 2009 s'est élevée à environ 4,3 milliards de litres (contre 3,5 milliards de litres en 2008). Cela constitue une augmentation considérable de 23%.

 

Le plus gros pays consommateur a été l'Allemagne (1'143 Ml), suivie par la France (798 Ml) et la Suède (377 Ml). Par rapport à la taille globale de son secteur des carburants, la Suède est toujours le fer de lance de la consommation d'éthanol en Europe.

 

 

L'éthanol en France

 

L’éthanol est produit en France à partir de betteraves, de blé et de maïs dans une moindre mesure. 

En 2010, la France a quasiment atteint son objectif d’incorporation moyenne de 7 % de biocarburant aussi bien en éthanol dans l’essence qu’en biodiesel dans le gazole.

 

La France restait en 2009 le premier producteur européen avec 1'250 Ml, soit une augmentation de 25% par rapport à 2008 (1'000 Ml)

 

En effet, le maïs est la matière première la plus utilisée pour produire de l’éthanol. Avec l’explosion de la demande d’éthanol, la quantité de maïs disponible pour l’alimentation animale et humaine diminue et donc le prix du maïs augmente – +67% prévus en 2007.

 

En 2006, la France avait produit 197.5 millions de kilos d'éthanol.

 

L’usage de l’éthanol pur ou à très forte concentration nécessite des adaptations spécifiques du véhicule et c’est donc généralement sous forme de mélange à des teneurs relativement faibles, de 5 % à 10 %,

 

 

 

Biocarburants. L'enfer est-il pavé de bonnes intentions ?

 

 

source : http://www.biofuels-platform.ch/infos/eu-bioethanol.php, http://energie.cnrs.fr/2011/ATELIERS2011.pdf

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Statistiques mondiales
biocarburants

 

 

Pompes à éthanol. Seulement 260 pompes d'éthanol ont été mises en place en France alors que leur nombre avait été fixé à 500 d'ici fin 2007 par le gouvernement.

Inconvénients. Présentée comme une réponse aux problèmes de l'effet de serre, la première génération de biocarburants est très controversée :  bilan carbone discuté, hausse des prix, concurrence à l'alimentation (fabrication à partir de blé,  maïs ou soja).

Conséquence : les eurodéputés souhaitent réviser à la baisse l’objectif visant à incorporer 10 % de biocarburants de 1ère génération dans les essences d’ici à 2020.

Futurol. Lancé par le pôle de compétitivité IAR, ce projet de de recherche vise à mettre au point et valider industriellement un procédé de production de bioéthanol deuxième génération issu de la biomasse non alimentaire.


Budget prévisionnel : environ 74 millions d'euros. Durée des travaux estimée à huit ans.

"Malus-Malus". L''écopastille a ses paradoxes. Depuis son instauration, les ventes de voitures roulant au biocarburant essence (flexfuel ou E85) sont en baisse. Les raisons sont simples : ces véhicules sont malusés !



Résultats : en 2008, Ford a enregistré une baisse de 60 % de ses ventes de voitures flexfuel.  Saab, qui réalisait 50 % de ses ventes en France en E85 en 2007, n'en est plus qu'à 40 %. Peugeot et  Citroën ont fini par y renoncer...

© 2012 Planetoscope.com