Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production mondiale d'éthanol

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production mondiale d'éthanol

Infos complementaires
Traditionnellement, l'éthanol est mélangé dans une proportion de 5 à 10% à l'essence (E5 ou E10. Il provient de la distillation après fermentation des céréales ou d'autres produits ou sous-produits agricoles et forestiers.

On produit plus de 2813 litres d'éthanol dans le monde chaque seconde. La production mondiale d'éthanol été de 88,7 millions de tonnes en 2011 contre un peu moins de 80 milliards en 2009 - bien moins que la demande supérieure à 100 millions de tonnes.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La production mondiale d'éthanol

 

 

 

 

Combien d'éthanol produit dans le monde ?

 

 

 

La production mondiale d'éthanol devrait être, en 2011, de 2 % inférieure à celle de 2010, mais augmenterait de nouveau en 2012.  La production mondiale d'éthanol augmentera de près de 200% d'ici à 2015, passant de 55,7 milliards à 162 milliards de litres,

 

 

La production mondiale d'éthanol a atteint  en 2011 à 88,7 milliards de litres, soit une progression de plus de 3 %.  

 

 

En 2010, la demande d'éthanol avait été de 101 milliards de litres, face à une offre de 88 milliards de litres seulement.  La production mondiale d'éthanol avait été d'un peu moins de 80 milliards en 2009. 

 

 

La production mondiale d'éthanol en 2007 représentait près de 4% de la consommation mondiale d'essence. Depuis l'an 2000, la production mondiale d'éthanol a triplé et que celle de biodiesel a quadruplé alors que celle du pétrole n'a augmenté que de 7%.

 

 

En 2012, aidée par les prix élevés du sucre, la production d’éthanol serait en baisse de 20% au Brésil. Les Etats-Unis et le Brésil devraient produire 87 % de l'éthanol mondial en 2011 et 86 % en 2012.

 

 

Production mondiale d'éthanol à partir de matières premières © OECD/FAO, Agricultural outlook

 

 

 

 

Production mondiale de biodiesel à partir de matières premières © OECD/FAO, Agricultural outlook

 


L’huile végétale devrait rester la principale matière première utilisée pour produire du biodiesel. Toutefois, sa part dans la production totale de biodiesel devrait significativement diminuer. Cela est dû au développement de la production de biodiesel à base de jatropha, à l’utilisation croissante de graisses animales pour produire du biodiesel aux États-Unis et de la disponibilité de la biomasse à base de biodiesel de deuxième génération.

 

 

 

COMPARER : La production mondiale de biocarburants

 

 

La production d'éthanol en Europe

 

 

L'UE assurerait 5 % de l'offre mondiale en 2011 (4,4 milliards de litres). Elle augmentait sa production de 13 % à 5 milliards de litres en 2012, avec des répercussions sur l’utilisation des céréales, celles-ci étant la matière première principale pour la fabrication d'éthanol en Europe. u sein de l’Union Européenne à 27, la production 2009 de bioéthanol s’établit à 28 MhL. La France assure 25 % de cette production tandis que l’Espagne, l’Allemagne, la Suède, la Belgique, l’Autriche, et la Hongrie produisent le reste. 

 

 

(source : selon FO Licht)

 

 

 

le marché de l'éthanol sera autour de l'équilibre en 2015 quand l'offre devra se situer à quelque 162 milliards de litres et la demande à 150 milliards de litres»,

 

En 2007, le monde a produit 55,7 milliards de litres d'alcool combustible dont 26 milliards aux Etats-Unis (à base de maïs), 20 milliards au Brésil (à base de canne à sucre), 7,4 milliards dans les pays asiatiques et près de 2,3 milliards dans l'Union européenne.

 

 

(source : rapport présenté en novembre 11 dans le cadre de la première Conférence mondiale des biocarburants de São Paulo)

 

 

 

L'éthanol, alternative vraiment écolo ?

 

 

Traditionnellement, l'éthanol est mélangé dans une proportion de 5 à 10% à l'essence (E5 ou E10. Il provient de la distillation après fermentation des céréales ou d'autres produits ou sous-produits agricoles et forestiers.

 

 

Selon un rapport publié fin 2009 par l'Ademe, l'éthanol de canne à sucre permettrait 90% de gaz à effet de serre en moins par rapport aux carburants fossile, présentant le meilleur bilan environnemental parmi les biocarburants avec le  diester produit à partir de graisse animale ou d'huile végétale usée.

 

 

Par contre la filière ETBE (éthanol mélangé à de l'isobutène), la plus développée en France, a un bilan bien moins satisfaisant, avec à peine 20 % d’émissions de GES en moins que les carburants fossiles, ce qui ne lui permettrait de satisfaire aux exigences de la future directive européenne qui impose, à partir de 2017, une économie de GES d’au moins 50 %.

 


L'évolution de la production d'éthanol

 

La croissance de la production américaine d'éthanol devrait ralentir, à 1,5 %. L'utilisation du maïs américain pour l'éthanol devrait donc progresser moins rapidement que lors des précédentes campagnes

 

L’évolution, sur la période considérée, de la production d’éthanol par produits à partir desquels il a été dérivé montre que durant toute la période, la production d’éthanol continuera à provenir essentiellement de céréales secondaires. L’utilisation de ces céréales pour la production d’éthanol devrait progresser plus modérément après 2015 lorsque l’obligation d’utiliser des carburants classiques renouvelables produira tous ses effets aux États-Unis.

Près de 40 % de l’augmentation de la production mondiale d’éthanol devrait résulter de l’accroissement de la production d’éthanol issu de la canne à sucre, qui proviendra principalement du Brésil, pour répondre tant à la demande intérieure qu’à celle des États-Unis.

La production d’éthanol de seconde génération, issu de la biomasse, ne devrait pas se développer avant les dernières années de la période considérée pour représenter environ 7 % de la production totale d’éthanol. Dans les pays en développement, on envisage d’utiliser les racines et les tubercules ainsi que la mélasse comme produits de base pour la production d’éthanol. Dans l’Union européenne, ce sont le blé, les céréales secondaires et la betterave sucrière qui devraient être utilisées pour produire de l’éthanol.


Production mondiale d’éthanol à partir d’un produit de base

 

image  OCDE

 

 

Lors de la conférence de Sao Paulo en novembre 2011, a précisé M. Graziano, qui a mis en place au Brésil le programme d'éradication de la faim, baptisé «Faim Zéro» a expliqué que pour 2050, «nos prévisions sont qu'il y aura suffisamment d'espace sur la terre pour la production de biocarburants», si l'on tient compte de «l'addition de 5% de biodiesel et de 10% d'éthanol dans les combustibles dérivés du pétrole en moyenne dans le monde»,

 

 

 

 

 

sources : 'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), la Commission économique pour l'Amérique latine de l'ONU (Cepal), FO Licht, Banque brésilienne de développement économique et social (BNDES, publique).

 

 

En savoir plus sur l'éthanol :

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

source :  biofuels-platform.ch/infos/production.php ; energie.cnrs.fr/2011/ATELIERS2011.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 


Statistiques mondiales environnement temps réel

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Statistiques mondiales
biocarburants

 

 

Pompes à éthanol. Seulement 260 pompes d'éthanol ont été mises en place en France alors que leur nombre avait été fixé à 500 d'ici fin 2007 par le gouvernement.

Inconvénients. Présentée comme une réponse aux problèmes de l'effet de serre, la première génération de biocarburants est très controversée :  bilan carbone discuté, hausse des prix, concurrence à l'alimentation (fabrication à partir de blé,  maïs ou soja).

Conséquence : les eurodéputés souhaitent réviser à la baisse l’objectif visant à incorporer 10 % de biocarburants de 1ère génération dans les essences d’ici à 2020.

Futurol. Lancé par le pôle de compétitivité IAR, ce projet de de recherche vise à mettre au point et valider industriellement un procédé de production de bioéthanol deuxième génération issu de la biomasse non alimentaire.


Budget prévisionnel : environ 74 millions d'euros. Durée des travaux estimée à huit ans.

"Malus-Malus". L''écopastille a ses paradoxes. Depuis son instauration, les ventes de voitures roulant au biocarburant essence (flexfuel ou E85) sont en baisse. Les raisons sont simples : ces véhicules sont malusés !



Résultats : en 2008, Ford a enregistré une baisse de 60 % de ses ventes de voitures flexfuel.  Saab, qui réalisait 50 % de ses ventes en France en E85 en 2007, n'en est plus qu'à 40 %. Peugeot et  Citroën ont fini par y renoncer...

© 2012 Planetoscope.com