Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Dépenses des Français en éducation

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Dépenses des Français en éducation

FR
Infos complementaires
Le budget du ministère de l'Éducation nationale constitue le premier poste du budget de l'État (21% en 2010).

Chaque seconde, la France dépense 4274 euros (dont 1930 euros via le budget de l'Education Nationale) pour son système éducatif : un coût qui correspond à de 4 600 euros pour un écolier à 11 260 € pour un étudiant, un des niveaux les plus élevés du monde. L'Etat finance 64% du total qui représente 134,8 milliards d'euros en 2010.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Budget Education Nationale

 

 

Les dépenses éducatives en France

 

 

 

7% de la richesse nationale sont consacrés à l'éducation en France, 134, 8 milliards d'euros.

 

 

Le budget du ministère de l'Éducation nationale constitue le premier poste du budget de l'État (21% en 2010).

 

 

Le budget 2010 du ministère de l'Éducation nationale est de 60,8 milliards d'euros. Il augmente de 1,56 % par rapport à 2009.

 

 

Les principaux postes budgétaires sont :

  • l'enseignement scolaire public du premier degré : 17,6 milliards
  • la vie de l'élève : 3,8 milliards
  • l'enseignement scolaire public du second degré : 29 milliards
  • l'enseignement privé : 7 milliards

 

 

 

En 2010, la France a dépensé 134,8 milliards d'euros dans le domaine de l'éducation, soit 7 % de la richesse nationale, autant qu'en 2009. La dépense nationale d'éducation représente l'ensemble des montants consacrés par l'Etat, les collectivités locales, les ménages et les entreprises à la formation initiale et professionnelle. Le poids de cette dépense dans la richesse nationale constitue l'effort monétaire que notre pays consacre à ce domaine. Après une baisse entre 1997 et 2007 (la dépense était passée de 7,6 à 6,7 % du produit intérieur brut) on a assisté à une remontée puis à une stabilisation en 2009 et 2010. Malheureusement, cette situation est moins due à une croissance des dépenses - qui ont progressé de 0,9 % après inflation en 2010 - qu'à une très faible hausse de la richesse nationale liée à l'accentuation de la crise économique depuis 2008.

 

 

 

 

Les dépenses liées à l'éducation les années précédentes

 

 

En France, la dépense moyenne d'éducation par élève ou étudiant était estimée à 7 990 euros en 2009.

 

Enseignement supérieur : des inégalités importantes

 


En moyenne, un élève coûte 8 000 euros par an à la collectivité, selon le ministère de l'Education nationale. Logiquement, la dépense augmente avec l'âge : 5 700 euros dans le primaire, 9 380 euros dans le second degré, 11 260 euros dans le supérieur (données 2009). Dans le second degré, la dépense est quasiment équivalente dans l'enseignement général technologique (11 400 euros) et dans l'enseignement professionnel (11 800 euros), pour lequel on attendrait un coût supérieur en personnel et en matériel notamment.

 

 

Mais c'est dans l'enseignement supérieur que les écarts sont les plus élevés. La collectivité dépense 10 200 euros pour un étudiant de l'université, contre 14 900 en classes préparatoires. Et encore, la prise en compte des Instituts universitaires de technologie (IUT) gonfle les chiffres des dépenses universitaires. Les sections de techniciens supérieurs (BTS) sont mieux dotées avec 13 700 euros. On notera que la dépense par étudiant de l'université a assez nettement augmenté entre 2007 et 2009 : + 1 000 euros (source : http:// www.observationsociete.fr/combien-la-france-d%C3%A9pense-t-elle-pour-l%C3%A9ducation)

 

L'éducation = 7,1 % du PIB en France

 

 

Les derniers chiffres sur le coût de l’éducation en France viennent d’être publiés par le ministère de l’éducation nationale dans une "Note d’information" datée du mois de décembre 2005. Ils portent sur l’année 2004.

 

Le financement du système éducatif a représenté 7,1% du produit intérieur brut, soit 116,3 milliards d’euros. Ce financement est assuré par l’Etat pour 63,4%, les collectivités locales participent à hauteur de 20,2%, les ménages pour 8% et les entreprises pour 6,5%. Depuis 1997, cette dépense progresse moins vite que le PIB. Le coût moyen par élève scolarisé est de 6 810 euros par an, cependant il varie de 4 600 euros pour un écolier à 8 630 euros pour un étudiant. Ces chiffres recouvrent d’autres disparités, l’enseignement professionnel est ainsi plus coûteux que l’enseignement général et un élève de classe préparatoire coûte deux fois plus qu’un étudiant en université.

 

 

La part des dépenses d’éducation place la France un peu au dessus de la moyenne des pays de l’OCDE. Le coût d’un élève se situerait en dessous de la moyenne dans l’enseignement élémentaire, mais il serait bien supérieur dans l’enseignement secondaire. Sur l’ensemble de la durée de ses études, le coût moyen d’un étudiant est supérieur à la moyenne OCDE, en raison notamment d’une durée d’études particulièrement longue.

 

Sur le site officiel du gouvernement on pouvait lire : "Quelque peu fragiles pour des raisons méthodologiques, rapportent aux PIB nationaux les dépenses consacrées à la seule formation initiale (hors formation continue). La France se situe, avec une part de 6,1 % en 2004, au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE qui est de 5,8 %."

 

 

 

Les dépenses pour l'éducation en Europe

 

Dépenses d'éducation dans l'Union Européenne







en % du PIB
  2007

Dépenses publiques Dépenses privées  Subventions publiques au secteur privé
Allemagne 4,00 0,69 0,49
Autriche 4,88 0,48 0,52
Belgique 5,73 0,34 0,29
Bulgarie 3,53 0,62 0,60
Chypre 5,97 1,27 0,95
Danemark 6,56 0,53 1,26
Espagne 4,21 0,61 0,14
Estonie 4,61 0,32 0,24
Finlande 5,50 0,14 0,41
France 5,39 0,53 0,20
Grèce  nd nd nd
Hongrie 4,93 nd 0,27
Irlande 4,39 0,24 0,50
Italie 4,05 0,40 0,24
Lettonie 4,79 0,56 0,21
Lituanie 4,45 0,45 0,21
Luxembourg 3,08 nd 0,07
Malte  6,31 0,38 nd
Pays-Bas 4,64 0,90 0,68
Pologne 4,79 0,50 0,12
Portugal 5,10 0,46 0,20
République tchèque 4,04 0,51 0,16
Roumanie 4,17 0,50 0,08
Royaume-Uni 3,97 1,75 1,42
Slovaquie 3,33 0,53 0,28
Slovénie 4,77 0,73 0,42
Suède 6,03 0,16 0,66
Union européenne à 27 (e) 4,48 0,72 0,48
e : données estimées.


nd : donnée non disponible.


Source : Eurostat.

 

 

Le dossier développement durable




 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les dépenses en éducation en France,: 

"Coût de l'éducation en 2010", note d'information n°11.29, ministère de l'éducation nationale.

- "Repères et références statistiques 2011", fiche 10.5, ministère de l'éducation nationale.

- "Regards sur l'éducation 2011, Les ressources financières et humaines investies dans l’éducation", OCDE 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

Statistiques mondiales temps réel

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Statistiques mondiales
Education et Alphabétisation


12.051.100

En France, l'année 2011 devrait voir se bousculer dans les établissements scolaires 12.051.100 écoliers dont 6.666.100 appartenant au premier dégré et 5.385.000 étudiants de second degré (collège et lycée).

élèves

Rentrée 2011 : école et développement durable

 

L’alphabétisation dans le monde

86 %

Il y a 200 ans, 12 % de la population mondiale savaient lire contre 86 % en 2017.

 



859.294

En 2010, le système éducatif français comptait 859.294 enseignants dans les écoles, collèges et lycées dont 15.779 enseignants stagiaires.

tableau prof



65.093

La France comptait en 2010 65.093 établissements scolaires publics et privés dont 53.798 écoles.

classe



793 millions

Dans le monde, 793 millions d'adultes ne possèderaient pas les compétences élémentaires en alphabétisme. Les deux tiers de ces adultes non alphabétisés sont des femmes (UNESCO)

unesco



67.4 millions

67.4 millions d'enfants ne sont pas scolarisés dans le monde, rendant difficile l'apprentissage de la lecture, de l'écriture, et de l'ensemble des compétences de base nécessaires pour agir et comprendre le monde (UNESCO)

carte

Nos enfants nous accuseront : palme verte pour un film bio



99%

D'après l'index Mundi, 99% de la population âgée de plus de 15 ans est capable de lire et écrire en France.

lecture



633.946

En France, sur le marché global du livre, il s'est vendu 633.946 références en 2009. Cette même année, le secteur des livres scolaires représentait 7% des exemplaires vendus et 9% du chiffre d'affaires global des ventes des éditeurs.

 

livres



11

Onze pays dans le monde comptent plus de 50% d'analphabètes. Ces pays sont entre autres le Bénin, le Niger, le Sénégal, Sierra Leone, et le Tchad


© 2012 Planetoscope.com