Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Consommation mondiale de nanoparticules de dioxyde de titane (E171)

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Consommation mondiale de nanoparticules de dioxyde de titane (E171)

Les nano-particules sont de plus en plus utilisées dans l'économie moderne et représentent environ 400 000 tonnes par an soit l'équivalent de 12,8 kilos de nanomatériaux consommés chaque seconde (compteur).

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Consommation de nano-particules en France


 

nanoparticules

 

 

 

Consommation mondiale de nano-particules 

 

 

 8 000 000 000  kilos / an

 

Les nano-particules sont de plus en plus utilisées dans l'économie moderne et représente environ 400 000 tonnes par an : ces nanomatériaux sont utilisés dans divers secteurs (alimentation, textiles, cosmétiques, etc)

 


 

 

Nanoparticules et cosmétiques : attention danger ?!

 

 

 

Des nanoparticules aussi petites qu'un virus


 

1/1000000000 m.


"C'est le milliardième de mètre. Les nanoparticules sont de la taille d'un virus", précise Francelyne Marano, toxicologue à l'université Paris 7 et membre du Haut Conseil de santé publique. "Il aurait été nécessaire d'évaluer leur risque avant de les utiliser."

 


E171, le dioxyde de titane

     E171, le dioxyde de titane, c'est quoi ?

 

 

Le dioxyde de titane est un additif alimentaire qui sert à blanchir les aliments et qui contient des nanoparticules, 10.000 fois plus petites qu'un grain de sel, susceptibles de provoquer le cancer. Il y aurait d'après l'association Agir pour l'Environnement début 2018, environ 300 produits alimentaires commercialisés en France qui contiennent du dioxyde de titane E171. Le E171 est interdit en Norvège, Australie et Nouvelle-Zélande.

 

 

E171, des nanoparticules de dioxyde de titane, est un additif chimique au pouvoir blanchissant qu'on trouve dans du dentifrice, des chewing-gums ou certains plats cuisinés  
Certaines associations y voient un risque réel pour la santé. "On en trouve dans des produits majoritairement blancs, et dans de nombreuses friandises pour enfants, pour que la couleur tienne, explique Adrien Brunetti, de France Nature Environnement. C'est un problème car ils sont plus petits que les globules rouges du sang et qu'ils passent donc facilement dans tous nos organes et peuvent s'accumuler partout dans le corps, y compris dans le cerveau."
Des particules aussi petites qu'un virus
Chaque année dans le monde, 8 millions de tonnes de dioxyde de titane sont disséminés dans des produits de consommation courante. Ces particules microscopiques sont pourtant bien différentes des substances classiques, compte tenu de leur taille. "C'est le milliardième de mètre. Les nanoparticules sont de la taille d'un virus", précise Francelyne Marano, toxicologue à l'université Paris 7 et membre du Haut Conseil de santé publique. "Il aurait été nécessaire d'évaluer leur risque avant de les utiliser."
La conférence environnementale du Parlement européen prône leur interdiction dans l'alimentation. 

E171, des nanoparticules de dioxyde de titane, est un additif chimique au pouvoir blanchissant qu'on trouve dans du dentifrice, des chewing-gums ou certains plats cuisinés.


Certains considèrent que sa consommation représente un risque réel pour la santé.  E171 est utilisé surtout dans des produits majoritairement blancs, et dans de nombreuses friandises pour enfants, pour que la couleur tienne,   Or,  ces particules sont plus petites que les globules rouges du sang et ils passent donc facilement dans tous nos organes et peuvent s'accumuler partout dans le corps, y compris dans le cerveau.

 

 

 

Chaque année dans le monde, 8 millions de tonnes de dioxyde de titane sont disséminés dans des produits de consommation courante. Ces particules microscopiques sont pourtant bien différentes des substances classiques, compte tenu de leur taille


La conférence environnementale du Parlement européen prône leur interdiction dans l'alimentation. 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

 

Encyclo écolo : les nano-particules

 

COMPARER : consommation de nanoparticules en France

 

 

Nanoparticules et Cosmétiques

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
© 2012 Planetoscope.com