Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Ventes de vêtements et textiles d'habillement en France en kilos

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Ventes de vêtements et textiles d'habillement en France en kilos

Infos complementaires
La production d'un T-shirt en coton nécessite l'utilisation de 1300 litres d'eau au total, ce qui consomme 7 megajoules d'energie et émet environ 600 grammes de C02.

En France, en 2011, on a mis sur le marché 22,3 kilos de textiles d'habillement, linge de maison et chaussures (TLC) chaque seconde (compteur), soit 700 000 tonnes de textiles par an. Cela représente 11 kg par an et par habitant dont 80% de vêtements, 8% de linge de maison et 12% de chaussures.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Les ventes de vêtements en France

ventes vetements france

 

 

 

Ventes de vêtements, textiles d'habillement, linge de maison et chaussures

 

 

700.000.000 kilos de vêtements

 


Combien de kilos de Textiles et vêtements vendus en France ?

On estime qu'en France, en 2011, on a mis sur le marché 700 000 tonnes de textiles d'habillement, linge de maison et chaussures (TLC).

 

 

11 kg

Cela représente 11 kg par an et par habitant

Cette production de 700 millions de kilos de textiles se répartit comme suit : 80% de vêtements, 8% de linge de maison et 12% de chaussures.

 

 

La production d'un T-shirt en coton nécessite l'utilisation de 1300 litres d'eau au total, ce qui consomme 7 megajoules  d'energie et émet environ 600 grammes de C02.  Autant d'impact qui peuvent être évités en utilisant des textiles ou vêtements de seconde main.

 

 

 

 

COMPARER : Dépenses en vêtements par les ménages français (en euros)

 

COMPARER : Consommation de lingerie en France

 

 

Le recyclage des textiles en France :  

 

COMPARER :  Collecte de vêtements collectés pour le recyclage

 

 

Zara, Mango, Levi's ... la mode tendance toxiqueZara, Mango, Levi’s … la mode tendance toxique

 

 

L'industrie textile en France

 

12.300.000.000 euros de CA

 

Le secteur du textile est présenté, depuis de nombreuses années, comme étant dans un état d'agonie prolongée. Or, en 2011, l'industrie textile française – composée de 2 300 entreprises dont 600 de plus de vingt salariés – a réalisé un chiffre d'affaires de 12,8 milliards d'euros, en croissance de 5 % par rapport à 2010.

 

Ses 70 000 salariés travaillent dans la mode, la maison et les marchés techniques des transports, de la construction, de la santé, de l'emballage ou de l'agriculture. Ces marchés techniques représentent plus de 40 % de l'activité textile française. Depuis 2010, la branche emploie plus d'employés et de cadres que d'ouvriers, ce qui constitue une véritable rupture.

 

Le coût du travail atteint 60 % du chiffre d'affaires des confectionneurs de maille ou de lingerie et entre 20 % et 25 % dans les entreprises de tissage et dans celles de non-tissé. Le cabinet Werner a calculé que le coût de l'heure de travail dans l'industrie textile française s'élevait à 23,02 euros pour l'employeur, en 2011, contre 20,85 en Allemagne, 16,1 en Italie et 13,82 en Espagne. Il serait de 2,10 dollars en Chine et de 60 cents au Vietnam, mais nous ne nous comparons pas à ces pays en développement.

 

Cette différence en Europe est due au poids des charges sociales, à l'absence de salaire minimum en Italie et en Allemagne et à son faible niveau en Espagne – 748 euros par mois en 2011 contre 1 365 en France, le SMIC horaire ayant augmenté de 41 % depuis 2001, alors que les prix n'ont progressé que de 21 %. Davantage que l'Allemagne, le principal concurrent de la France dans le textile est l'Italie. L'écart de 40 % du prix du travail au détriment de la France se retrouve dans la balance commerciale, qui a affiché un déficit de 884 millions d'euros dans ce secteur avec notre voisin transalpin en 2011.

 

Le prix des matières premières utilisées dans le processus de production – coton, polyester, laine, soie, polypropylène – connaît une grande volatilité : ainsi, le cours du coton a été multiplié par trois entre l'automne 2010 et mars 2011. Les grands producteurs – la Chine, l'Inde, le Pakistan et le Brésil – possèdent une industrie textile très développée, ce qui accroît la dépendance de l'Europe vis-à-vis de ces pays émergents qui ont la capacité de faire varier les prix ou de restreindre l'accès aux matières premières. L'Union des industries textiles cherche avec l'Union européenne à élaborer une diplomatie des matières premières qui permette de résoudre ce problème.

 

L'énergie occupe une part importante dans le coût de production, même si son poids se ressent davantage dans certains maillons de la filière textile – comme la production de fibres et de non-tissé qui consomme beaucoup d'électricité ou l'ennoblissement qui nécessite une grande quantité de gaz. Pour ces activités, le coût de l'énergie atteint 20 % du chiffre d'affaires des entreprises, qui sont donc sensibles à toute hausse du prix ou de la fiscalité énergétiques. Les PME industrielles doivent être protégées d'une augmentation brutale du coût de l'énergie et incitées, par une fiscalité « verte », à réduire leur consommation. Or, l'Union française de l'électricité a annoncé un accroissement des prix de l'électricité et du gaz. Si le nucléaire ne devait plus représenter que 50 % de la production d'énergie, le besoin d'investissement dans les énergies alternatives atteindrait 400 milliards d'euros, ce qui élèverait le prix du mégawatt par heure de 20 euros pour les entreprises, alors qu'il s'établit à environ 55 euros aujourd'hui.

 

Les taxes sur la production – taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), contribution au service public de l'électricité (CSPE) et impôts fonciers, dont la cotisation foncière des entreprises (CFE) – sont en progression ces dernières années ; elles atteignent 2,5 % de la valeur ajoutée et pèsent ainsi sur la compétitivité « coût » des entreprises industrielles.

 

S'agissant de la compétitivité « hors coût », le crédit d'impôt collection, propre au secteur de l'habillement et du cuir, doit être maintenu : il permet le renouvellement rapide des collections pour un coût budgétaire annuel inférieur à 150 millions d'euros. En outre, l'action d'Ubifrance doit être préservée, car elle a su créer des partenariats utiles pour l'exportation – y compris pour les branches dont la balance commerciale est déficitaire – en accompagnant les entreprises dans leur quête de relais de croissance sur les marchés étrangers. Dans l'industrie textile, 40 % du chiffre d'affaires des entreprises est réalisé à l'export; 5Source : http://www.nosdeputes.fr/14/seance/628)

 

 

 

Participez à la vide-dressing week !

 

 

FST Handwear, des gants made in France et écologiques

FST Handwear, des gants made in France et écologiques

 

 


Sources : ECO TLC, rapport d'activité 2010 ; Etude "Les Français et les TLC" - Eco TLC - 2011

 

 

 

 


 

 

 

 

Statistiques du recyclage et des déchets

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : Louis

Des chiffres vraiment impressionnant... Quand va-t-on se rendre compte que tout cela n'est pas un jeu ? Il est grand temps de soigner la planète et de stopper ce consumérisme fou !
Message de : Laurent

Il est vrai que les ventes de textiles sont toujours très impressionnantes et permettent de bien connaitre les dernières tendances et les modes.
Message de : Audrey

Ce qui m'impressionne le plus c'est la quantité d'eau nécessaire à le confection d'un t-shirt en coton : 1300 litres ! C'est juste énorme
Message de : Marcel

Avez-vous des marques à recommander aujourd'hui qui produisent et commercialisent des vêtements textiles bio ou éthiques ? Merci
© 2012 Planetoscope.com