Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Ventes de climatiseurs en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Ventes de climatiseurs en France

FR
Infos complementaires
Aux États-Unis, jusqu'à 43% de l'énergie est dépensée pour la climatisation. Dans certains pays, on consomme plus d'énergie pour la climatisation que pour le chauffage.

Il s'est vendu beaucoup plus de climatiseurs en France depuis la canicule de 2003 : 505 000 climatiseurs en 2007 contre 132 000 en 2002, soit à peu près 1 climatiseur toutes les minutes.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La climatisation et les climatiseurs en France

 

 

Combien coûte 1 heure de climatisation ?

 

 

 

Le marché des climatiseurs et de climatisation

 

Après deux années 2008 et 2009 difficiles, le marché des climatiseurs a repris des couleurs en 2010.

 

 

Pour l'année 2010, il y a eu enviorn 380 000 climatiseurs, ce qui correspond au niveau de ventes de 2008. 474 000 climatiseurs ont été vendus en France en 2004

 

Les données de Clim’Info, association qui regroupe toutes les grandes entreprises sur le marché de la climatisation, permettent d’avoir une comparaison des ventes de matériel depuis 1996.
Nous présentons ici les chiffres de 1996 à 2008. Les données de cette association sont les seules à bien représenter ce marché. Malheureusement, l’association n’est pas en mesure de
séparer dans ses données statistiques le marché résidentiel du marché tertiaire. Cependant, il est admis que les climatiseurs individuels sont utilisés tant dans le secteur résidentiel que dans le secteur tertiaire, alors que les systèmes regroupés sous l’appellation « unités autonomes de climatisation » équipent uniquement le secteur tertiaire.

 

 

Le nombre de logements climatisés en 2007 atteint le nombre de 961 000, soit un taux d’équipement de 3,6 % sur l’ensemble du parc de résidences principales du pays (CEREN, juillet
2009). Ce résultat ne prend pas en compte les pompes à chaleur réversibles, mais comprend une estimation de 135 000 logements équipés de climatiseurs mobiles.

 

 

ventes-climatiseurs

 

Aux États-Unis, jusqu’à 43% de l’énergie est dépensée pour la climatisation. Dans certains pays, on consomme plus d'énergie pour la climatisation que pour le chauffage.

 

 

L'inconvénient majeur des climatiseurs est qu'ils utilisent un fluide frigorigène (hydrofluocarbures) dont le pouvoir de réchauffement est 1300 fois plus fort que celui du C02.

 

 

Les appareils de climatisation sont également très « énergivores » : en été, la facture d'électricité est augmentée de 20 à 25% pour une petite surface de 45 m². Par ailleurs, des experts ont estimé qu'une vingtaine de réacteurs nucléaires serait nécessaire si la moitié des habitations s'équipait d'une petite climatisation de 3 kW !

 

 

 

COMPARER : Consommation électrique des climatiseurs domestiques pour air conditionné en France en Mégawatts/h

 

Les impacts des climatiseurs sur l’environnement


Les impacts environnementaux directs provoqués par l’émission de fluides frigorigènes dans l’atmosphère étaient responsables en 2009 de l’émission de 5,4 millions de tonnes équivalent
CO2.

 

Les fluides frigorigènes contenus dans les équipements de climatisation participent au réchauffement climatique de par leur fort pouvoir de réchauffement global. Les systèmes de climatisation les laissent échapper dans l’atmosphère en plus ou moins grande quantité. L’importance de l’impact direct dépend de la nature du fluide frigorigène employé et de la quantité émise sur la durée de vie de l’appareil. L’impact direct de la climatisation est dominé par la climatisation embarquée.

 

Certains fluides frigorigènes (les CFC et HCFC) nocifs pour la couche d’ozone, et ayant également un fort pouvoir de réchauffement global, sont entrés dans un processus d’interdiction progressive.

 

Les impacts environnementaux indirects sont dus aux consommations d’énergie électrique et de carburant. Les surconsommations de carburant des véhicules sont responsables de l’émission de 2,56 millions de tonnes équivalent CO2.

 

5% de la consommation d’électricité des bâtiments est liée à l’usage de la climatisation, notamment dans les bâtiments tertiaires. Les consommations provoquées par la climatisation des locaux industriels restent faibles comparativement aux consommations totales du secteur, mais sont cinq fois supérieures à celles du secteur du bâtiment résidentiel. La climatisation embarquée provoque quant à elle une surconsommation de carburant de 1 à 7% pour les automobiles, et de 1 à 4,5% pour les autobus.

Les pistes d’amélioration et de maîtrise des impacts sont diverses mais demandent toutes à être évaluées par des études prospectives, comme c’est le cas pour les émissions de fluides
frigorigènes, afin d’estimer leur potentiel.

 

Les mesures qui permettent de réduire les impacts de la climatisation sont d’ordre technique ou réglementaire. Les pistes techniques visent à tenir compte du confort d’été lors de la conception de l’enveloppe thermique des bâtiments, l’amélioration des systèmes de climatisation et le développement de solutions de rafraîchissement basse-consommation. Les mesures réglementaires quant à elles visent à réduire les impacts indirects et directs de la climatisation à travers les réglementations thermiques des bâtiments et en encadrant toute la filière des fluides frigorigènes.

 

Source :  ww.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_clim_Art5_LG1_280811.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

statistiques mondiales en direct énergies

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
© 2012 Planetoscope.com