Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Chiffre d'affaires de l'agriculture biologique dans le monde en $

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Chiffre d'affaires de l'agriculture biologique dans le monde en $

Infos complementaires
Plus de 1,8 million d'exploitations agricoles certifiées bio ont été enregistrées en 2009.

En 2009, l'agriculture biologique représentait 37 millions d'hectares dans 120 pays et constituait un marché de 62 milliards de dollars. Autrement dit, il se vend environ 2000 dollars de produits bio chaque seconde dans le monde.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Les ventes mondiale de produits bio

 

 

 

Les ventes mondiales de produits biologiques

 

 

 

 

La surface mondiale cultivée suivant le mode biologique et certifiée a été estimée à près de 37,5 millions d'hectares fin 2009 (estimation IFOAM et d’autres organismes).
Elle représentait 0,9% du territoire agricole des 160 pays enquêtés. De plus, les aires de cueillette sauvage et d'apiculture ont été évaluées à 41,9 millions d'hectares.
Plus de 1,8 million d'exploitations agricoles certifiées bio ont été enregistrées en 2009.

 

L'agriculture biologique n'est plus un phénomène propre aux pays riches. En 2006, elle représentait 31 millions d'hectares dans 120 pays et constituait un marché de 40 milliards de dollars.
..
La FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), dans son rapport « Agriculture biologique et sécurité alimentaire », se livre à un véritable plaidoyer pour cette forme d'agriculture.

 

Le marché a presque quadruplé en 10 ans. Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, le marché mondial du bio a progressé de 7,9% en 2009 par rapport à 2008, pour atteindre 54,9 milliards $.


En 2010, il a approché 60 milliards $.
• Les marchés de l'Union européenne et des Etats-Unis représentaient 95% du marché mondial des produits biologiques en 2009. Les 2 premiers marchés mondiaux sont les Etats-Unis et l’Allemagne.

 

• En Europe, le marché des produits bio s’est élevé à 26 milliards $ (18,4 milliards €) en 2009 dont environ 24,4 milliards $ (environ 17,3 milliards €)
dans l’Union européenne. 72% des ventes ont été effectués en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et en Italie.

La Suisse est le principal marché bio européen hors de l'Union européenne. Sa croissance a été de 7% en 2009 et de 6,1% en 2010 pour atteindre 1,75 milliard $ (soit 1,31 milliard €).

• En Amérique du Nord, plus de 90% des achats de produits biologiques sont réalisés aux Etats-Unis. Le marché étasunien des produits alimentaires bio a été évalué à 26,7 milliards $ en 2010, soit une hausse de 7,7% par rapport à 2009.

D’après l’association américaine de commerce bio OTA (Organic Trade Association), le chiffre d’affaires de la filière bio a augmenté de 3,6 milliards de dollars en 1997 à 29 milliards en 2010. Malgré la plus grande crise économique depuis 80 ans, le secteur bio a pu embaucher de nouveaux collaborateurs, gagner des fermes supplémentaires et augmenter les revenus. Le chiffre d’affaires du bio a augmenté de 8 % l’année dernière, contre seulement 1 % pour le secteur alimentaire conventionnel. Aux USA, il y a 1,6 million d’hectares de surface agricole biologique, exploitées par 14 540 agriculteurs et éleveurs.

 

.

L'agriculture biologique promise à un bel avenir

Ce rapport conforte les analyses de plus en plus nombreuses qui soulignent que l'agriculture biologique a un potentiel suffisant pour satisfaire la demande alimentaire mondiale. C'est aussi le cas de l'agriculture conventionnelle d'aujourd'hui, sauf que son impact sur l'environnement est plus grand et donc plus néfaste.

 

 

Le principale avantage que voit la FAO à l'agriculture biologique est qu'elle utilise des moyens de production disponibles locaux et qu'elle ne fait que peu appel aux carburants fossiles. La FAO conclue son rapport en poussant les Autorités gouvernementales à « allouer des ressources à l'agriculture biologique et à intégrer ses objectifs et ses actions dans leurs stratégies nationales de développement agricole et de réduction de la pauvreté ». Autre avantage : la gestion de la biodiversité.

 

En faisant tourner les cultures dans le temps et en les associant les unes aux autres dans l'espace, l'agriculture bio fait appel à une main-d'œuvre locale. Elle utilise les possibilités naturelles pour augmenter la production mais aussi pour la rendre durable à long terme. La FAO considère que l'agriculture est en rupture avec le traditionnel cercle vicieux qui veut que les agriculteurs s'endettent pour l'achat de pesticides et d'engrais. A contrario, les producteurs bio sont autosuffisants pour leur nourriture et disposent de meilleurs revenus.

 

 

Le marché biologique est essentiellement constitué de produits alimentaires car il est très difficile aux autres produits d’être conformes aux critères d’exclusion des composants chimiques ou de synthèse dans les produits ou leur processus de fabrication. L’exclusion de tout pesticide, fongicide, fertilisant, antiobitique, polymère, etc. fait qu’il est très difficile pour les matériaux de construction ou produits textiles d’être réellement bio.



L’explosion de la consommation de produits biologiques se confirme avec un marché français estimé à 1,6 milliard d’euros en croissance de 10% par an depuis 1990.

 

Plus de huit femmes sur dix ont une image positive des produits biologiques , tandis qu’ une femme sur deux en consomme régulièrement selon une enquête CSA/Agence Bio.


3 Français sur 10 consomment des produits bioau moins une fois par mois, 7% en consomment tous les jours.


En 2005, 47% des Français ont acheté au moins une fois par mois un produit portant le logo AB (Baromètre officiel de l’Agence Bio)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Statistiques mondiales agriculture et alimentation

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

 

 

Végétarisme : régime alimentaire qui exclut toute chair animale (viande et poisson). Le lait et les oeufs sont autorisés.

Végétalisme : régime alimentaire qui exclut tout produit animal, ou ayant été produit par un animal (viande, poisson, oeufs, lait et miel).

Véganisme : extension du végétalisme à tous les domaines de la vie quotidienne. Il s'agit donc d'un régime alimentaire végétalien, couplé à l'exclusion de tout produit issu de l'exploitation animale (aucun vêtement fait à partir d'animal -cuir, soie, laine...-, aucun produit testé sur les animaux, refus de l'exploitation animale dans les cirques, animaleries, zoos...).

Pescétarisme ou pesco-végétarisme : régime alimentaire qui exclut la viande 'terrestre'. Le poisson est autorisé.

Flexitarisme : régime alimentaire végétarien la plupart du temps, mais la consommation de produit animal est tolérée de manière très occasionnelle, pour des raisons pratiques, ou par goût.

© 2012 Planetoscope.com