Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Production de vin bio en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Production de vin bio en France

Infos complementaires
1 Français sur 3 consomme aujourd'hui du vin bio.

La surface viticole bio a triplé en 5 ans (de 22 500 ha en 2007 à 64800 ha en 2012) en lien avec l'évolution du marché des vins bio français (+ 150 %). En 2013, la production de vin bio a atteint 503 M€, soit l'équivalent de 1.51 bouteilles de vin bio vendues chaque seconde(compteur) ou encore 10 % des ventes de produits alimentaires bio en 2012. Fin 2012, les surfaces certifiées bio et en conversion représentaient 8,2 % du vignoble national.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Production de vin bio en France

 

Le vin bio devient plus exigeant

 

 

Production de vin bio en France

 

La viticulture bio a le vent en poupe en France. Un Français sur trois boit du vin bio et les Français en général boivent de plus en plus de vins bio.

 

503.000.000 €


Le chiffre d’affaires de la filière continue de progresser (+ 22 % par rapport à 2012) pour atteindre, 503 millions d’euros en 2013. A l’export, la consommation est en progression de 5 à10 % par an. Et en matière d’emploi, la filieère embauche, affichant 3,5 emplois par exploitation contre 1,8 dans un domaine en agriculture conventionnelle. 

 

 

La production de vin bio en France

 

47.471.000 bouteilles / an

Les ventes de vin bio ont représenté 413 millions d'euros en France avec un prix moyen de 8.7 € pour les quelque 47 millions de bouteilles vendues en 2012.

 

 

2013 : 503 M€

2012 : le chiffre d’affaires de la filière vin bio s’élèvait à 413 M€ (+15%) dont 58 millions d'euros à l'exportation, soit 11.2 euros par seconde.

2011 :  359 M€

2010 : 322 M€

2007 : 249 M€

2012 : 413 M€

 

 33% - Le nombre de Francais qui disent consommer de temps en temps ou régulièrement du vin bio est resté stable en 2012 et 2013.

 

Si pour ces clients, l'origine du breuvage reste, comme pour le vin conventionnel, leur premier critère de choix, la préservation de l'environnement vient juste après dans leurs motivations. Ils sont d'ailleurs 57 % à déclarer être prêts à payer plus cher pour respecter cet engagement.

 

8.7

 

La vente directe est plébiscitée par les viticulteurs bio. Elle représente 36 % des achats, suivie par les magasins bio spécialisés (27 %) et enfin la grande distribution (19 %).

 

Dans les faits, les Francais dépensent en moyenne 8,7 euros pour une bouteille de vin bio destinée à la consommation quotidienne (contre 6,9 euros pour une bouteille de vin conventionnel) et 15,2 euros pour une bouteille à offrir ( contre 14 euros).

 

 

 

 

 

La production de vin bio en France

 

10%

La France, en deuxième position mondiale derrière l’Espagne, fait figure de bon élève en matière de viticulture biologique. En 2012, le vin bio représentait 10 % des ventes de produits alimentaires biologiques en France pour un chiffre d’affaires de 413 millions d’euros, soit une croissance de 15 % en un an (et, avec 249 millions en 2007, une augmentation de 66 % en cinq ans). De marché de niche, le secteur des vins bio est en train de devenir une filière à part entière.


En 2013, l’étude Ipsos-Sudvinbio  confirmait celle de 2011 : un Français sur trois consomme du vin bio régulièrement ou de temps en temps. C’est désormais l’un des produits bio qui séduit le plus de nouveaux consommateur. L’étude révèle qu'un Français sur trois (33 %) déclare consommer du vin bio (4 % régulièrement et 29 % de temps en temps). Ils sont 16 % (contre 14 % en 2011) à indiquer en acheter régulièrement ou de temps en temps…

 

Selon la étude Ipsos initiée par Sudvinbio* et réalisée en juillet 2013, 1 Français sur 3 consomme aujourd’hui des vins bio, dont les jeunes en proportion plus élevée que dans le vin conventionnel. Des résultats très encourageants pour ce secteur.

 

 A lire : Le vin bio devient plus exigeant

vin-verre vin rouge

 

 

Les surfaces cultivées en bio

 

 ?????  ha en 2013  

64 800 ha en 2012

61 055 ha en 2011

50 268 ha en 2010

39 000 ha en 2009

22 500 ha en 2007

64.800 ha et 8.2%

Les surfaces du vignoble bio sont passées de 22 509 à 64 800 hectares entre 2007 et 2012. Fin 2012, la part des surfaces certifiées bio a atteint 8,2 % du vignoble national.  La France se classe ainsi en 2ème position mondiale, derrière l'Espagne.

Dans 5 régions (Lorraine, PACA, Alsace. Franche-Comté et Corse) la barre des 10 % a été dépassée. Les trois principales régions restent le Languedoc Roussillon, qui totalise 20 830 hectares et 1 245 viticulteurs, puis PACA (14 885 hectares et 880 exploitants) et l'Aquitaine avec 9 753 hectares et 735 exploitants.

 

 

La France était le 3ème pays producteur mondial de vin bio en 2011


Seuls 11% des consommateurs de produits bio avaient acheté du vin bio en 2008...  Avec 61 055 ha en mode de production biologique en France en 2011 contre 50 268 ha en 2010, la vigne bio enregistrait une progression de 21%, représentait alors 7,4% du vignoble national.

 

Troisième pays producteur de vins bio après l’Espagne et l’Italie, la France exportait 45% des volumes produits. La demande étrangère est très forte. L'Allemagne est le premier débouché, un marché sur lequel Français et Espagnols sont en forte concurrence. Au-delà de l'Union Européenne, la demande se développe également du côté du Canada, des Etats-Unis, du Japon et de la Suisse.

 

En 2010,  43% des Français déclaraient consommer des produits biologiques au moins une fois par mois, 23% au moins une fois par semaine. Côté vins bio, en 2010, le chiffre d’affaires de la filière s’élèvait à 322 M € (+8% en un an).  Seuls 11% des consommateurs de produits bio avaient acheté du vin bio en 2008...

- Entre 2009 et 2010, la croissance du marché total des produits bio est évaluée à 10%.
- En 2010 43% des Français déclarent consommer des produits biologiques au moins une fois par mois.
- Les ventes de vins bio en 2010 s’élèvent à 322 M€ (+8% en un an)

 

Quelques repères autour du marché du vin bio

 

Selon une étude du cabinet Xerfi, les vignes bio représentaient 2,6% du vignoble français en 2007 et 3,3 en 2012. 

 

En 2012, plus d’un tiers des ventes (en valeur) de vins issus de raisins bio est effectué par la vente directe (36 %) et près d’un tiers par les magasins bio spécialisés (27 %). Quant à la grande distribution, elle représente 19 % des ventes. Autre phénomène intéressant : avec 17 % des ventes, les petits artisans et commerçants vendent presque autant que la grande distribution, ce qui n’est pas le cas du secteur des vins conventionnels où la grande distribution domine largement.

 

 

Les surfaces de production de vin bio :

 

Selon une étude du cabinet Xerfi, les vignes bio représentaient 2,6% du vignoble français en 2007 et plus de 3% en 2012.

 

Les surfaces du vignoble bio français ont presque triplé en 5 ans, passant de 22 509 hectares en 2007 à 64 800 hectares en 2012 (+ 21 % / 2010). Fin 2012, les surfaces certifiées bio et en conversion représentaient 8,2 % du vignoble national.

 

Les plus importantes surfaces de vignes cultivées en bio se trouvent dans les trois principaux vignobles français. Ces derniers assemblent en effet plus de 70 % de la surface totale conduite en agriculture biologique (pour 59 % des producteurs).

 

Précurseur, le Languedoc-Roussillon a conservé son premier rang en 2012, tant en surface (20 830 hectares, soit + 5 %) qu’en nombre d’exploitations (1 245 exploitants, soit + 4 %). Suivent les régions PACA (14 885 hectares, soit + 8 % et 880 exploitants, soit + 5 %) et Aquitaine (9 752 hectares, soit + 3 % et 735 exploitations, soit + 3 %).

 

Fin 2012, la part du vignoble bio était supérieure à 10 % dans cinq régions : en Lorraine (20,5 %) , PACA (15,7 %), en Alsace (13,5 %), en Franche-Comté (12,7 %) et en Corse (11,8 %).

 

En 2013, l’Europe est le principal producteur de vins bio avec 88 % des surfaces biologiques dédiées au vin dans le monde. Elle est suivie par l’Amérique du Nord (6 %) et l’Amérique du Sud (3%). Sur le plan mondial, les principaux pays producteurs de vins bio sont l’Espagne avec plus de 80 000 hectares, la France avec 64.801 hectares et l’Italie avec 57.347 hectares. Ces trois pays représentent la quasi-totalité du vignoble bio européen, soit environ 80 % des surfaces de vignes bio dans l’Union.
Source : Sudvinbio


Avec 50 268 ha en mode de production biologique en France en 2010 contre 39 000 ha en 2009, la vigne bio  avait enregistré  28% de croissance.  Le nombre d’exploitations viticoles était passé de 3024 en 2009 à 3945 en 2010, soit une progression de 30%. En tête de3 régions françaises : le Languedoc-Roussillon (16.462 ha - + 30% en un an) suivi par la région Provence-Côte



 

Côté consommation 

Entre 2009 et 2010, la croissance du marché total des produits bio était évaluée à + 10% .

 

 

 

COMPARER  : Production de vin en France

COMPARER : Production mondiale de vin

 

 

A consulter sur le vin :

 

 

 

 

Sources : OIV, chiffres 2010, Sudvinbio

 

 

 

 

 

statistiques mondiales agriculture 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : Vin bio

Hello Je vous invite à découvrir cette étude en image si vous cherchez d'autres infos sur la production de vin bio en France ou à l'étranger. https://www.vinatis.com/blog-vin-bio-infographie-bilan-2016 Enjoy :)
Repères

 

 

Végétarisme : régime alimentaire qui exclut toute chair animale (viande et poisson). Le lait et les oeufs sont autorisés.

Végétalisme : régime alimentaire qui exclut tout produit animal, ou ayant été produit par un animal (viande, poisson, oeufs, lait et miel).

Véganisme : extension du végétalisme à tous les domaines de la vie quotidienne. Il s'agit donc d'un régime alimentaire végétalien, couplé à l'exclusion de tout produit issu de l'exploitation animale (aucun vêtement fait à partir d'animal -cuir, soie, laine...-, aucun produit testé sur les animaux, refus de l'exploitation animale dans les cirques, animaleries, zoos...).

Pescétarisme ou pesco-végétarisme : régime alimentaire qui exclut la viande 'terrestre'. Le poisson est autorisé.

Flexitarisme : régime alimentaire végétarien la plupart du temps, mais la consommation de produit animal est tolérée de manière très occasionnelle, pour des raisons pratiques, ou par goût.

© 2012 Planetoscope.com