Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

La production de sel en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

La production de sel en France

FR
Infos complementaires


En 2011, la proportion des sels de table et de cuisine représente 20% des ventes totales de sels alimentaires, contre 80 % pour les sels destinés aux Industries alimentaires et à la Restauration Hors Foyer.

La production de sel en France représente plus de 133 kilos par seconde en France, cela représente plus de 4,2 millions de tonnes de sel par an.L'excès de sel dans l'alimentation est un des facteurs de risques primordiaux de l'hypertension et donc des maladies cardio-vasculaires. Seuls 20% servent pour le sel de table.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La production de sel en France

 

 

 

 

 

La production de sel en France

 

Plus de 4 millions de tonnes de sel en dissolution produites en France en 2011. Stabilité de la production de sel cristallisé.


 

Production française de sel (en kt)

 

2010

2011

Sel cristallisé (total)

2 600

2 667,7

Sel en dissolution (total)

NC

4 230,3

Source : producteurs de sel

 

 

Ventes de sel cristallisé en France

 

Près de la moitié des ventes de sel cristallisé est destinée à l’industrie chimique et industrie diverse 


Répartition des ventes de sel cristallisé en France par applications
(importations comprises) – en % des ventes totales de sel cristallisé en France ((2009)
 Source : Producteurs de sel

2 fois moins de sel cristallisé vendu en 2011 

Après 2 années de hausse exceptionnelle, les ventes de sel cristallisé ont diminué de moitié en France entre 2010 et 2011, passant de 4 864 kt à 2 430 kt, retrouvant ainsi leur niveau de 2008 (2 605 kt).

 

*Cette forte baisse s’explique avant tout par une plus faible demande en sel pour la viabilité hivernale, principalement due à un hiver 2011-2012 moins rigoureux mais aussi à d’importants stockages préventifs de ce sel, non utilisés lors de l’hiver 2010-2011 dans certaines régions.

 

 

Ventes totales de sels cristallisés français

(importations comprises, exportations déduites) (en kt)

2010 

2011

4 864

2 430,2

 Source : producteurs de sel

 

Une baisse des ventes de sel alimentaire : – 19% entre 2000 et 2011
 

Les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS), les changements d’habitude des consommateurs et les efforts des industries alimentaires utilisatrices de sel pour réduire la quantité de sel dans les denrées alimentaires impactent les ventes de sel alimentaire entre 2000 et 2011 :

 

  • - 40% pour le sel de table et de cuisine
  • - 11% pour le sel vendu aux industries alimentaires (IA) et à la restauration hors foyer (RHF)

 

En 2011, la proportion des sels de table et de cuisine représente 20% des ventes totales de sels alimentaires, contre 80 % pour les sels destinés aux Industries alimentaires et à la Restauration Hors Foyer.

 

 

Evolution des ventes totales de sels alimentaires en France
(importations comprises et exportation déduites – tonnages exprimés en base 100 en 2000)

 

 

La consommation de sel

 

75% du sel consommé proviennent donc des produits transformés achetés, 15% de la salière de table et 10% se trouvent dans les aliments à l’état naturel.

 

 

10% de la production annuelle de sel sont utilisés dans l’alimentation.

 

L'excès de sel tue  : Nombre de décès dus à l'excès de sel en France

Trop de sel dans les assiettes de nos enfants

 

 

L’excès de sel est un des facteurs de risque primordiaux de l'hypertension et donc des maladies cardio-vasculaires.

 

 

Plus de 10 millions de Français sont concernés par  l'hypertension et les maladies cardiovasculaires . L’excès de sel, en France, est  "responsable de 100 morts par jour, soit plus de 35.000 morts par an », explique Pierre Meneton, chercheur à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), expert de l’hypertension et du sel dans l'alimentation.

 

Des études ont révélé que les hommes dont l'alimentation contenait le plus de sel étaient 4 fois plus exposés aux crises cardiaques que ceux qui en consomment peu.

 

 

Ces maladie entraînent 300 à 400.000 accidents vasculaires chaque année en France, 150.000 personnes en meurent…

 

La part de risque attribuable à l’excès de sel sur la pression artérielle a fait l’objet de plusieurs études. Elles ont abouti à la conclusion suivante , l'excès de sel est responsable en France de 100 morts par jour, soit plus de 35.000 morts par an.

 

 

 

 

Trop de sel dans l'alimentation moderne

 

 

Le sel est un élément vital pour l’homme, car il est constitué de chlorure de sodium. 1,6 g de sodium par jour (soit 4g de sel) suffit pour éviter toute carence à 97% de la population.

Environ 90 % de la totalité du sel se cache dans les produits alimentaires transformés.

L’ajout de sel dans l’alimentation (de 5 à 10 g par jour en général) fait boire un demi-litre de plus à chaque Français (un Français boit 1,7 litre par jour.).

 

L’essentiel du sel que nous consommons n'est donc pas ajouté à table mais se trouve dans les aliments : eau du robinet ou minérale, bière, soda, vin, alcool, soupe, pizza, charcuteries, plats préparés, …

 

Les Pouvoirs publics en France ont pris la chose au sérieux et un programme de santé publique a été mis en place.  L'Excès de sel est devenu un problème de santé publique.

 

 

le sel

 

 

 

Le sel fait le bonheur de l'industrie agro-alimentaire

 


Nos besoins au quotidien sont de 2 grammes de sel et nous en consommons facilement 10 grammes. La consommation de sel serait de 18 g/jour en moyenne par personne.

 

L’utilisation de sel en France se situe entre 12 et 14 g/jour pour le sel alimentaire.

Le sel utilisé par les Industries Agro-Alimentaires est d'environ 7-8 g/jour en moyenne.

 

En France, une réduction de 30 % des apports en sel entraînerait un manque à gagner de 6 milliards d’euros par an pour l’agroalimentaire. Pierre Meneton, chercheur à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), expert de l’hypertension, a été attaqué par le Comité des salines pour avoir dénoncé le poids des lobbies du sel dans l'agro-alimentaire. Il a obtenu gain de cause, le 13 mars 2012, au tribunal correctionnel de Paris.

 

COMPARER : production et consommation de sel dans le monde

 

consommation sel de table

 

 « Toute diminution des apports en sel dans ces pays exige la collaboration de l’industrie agroalimentaire, pour réduire très progressivement les teneurs en sel de tous les aliments auxquels il est ajouté à l’insu du consommateur. Certains secteurs de l’industrie agroalimentaire sont peu désireux de collaborer, car le sel est un ingrédient bon marché, capable de donner de la saveur aux aliments les plus immangeables pour un coût à peu près nul », a expliqué un Pr anglais - Graham MacGregor  - dans un  rapport de l’OMS.

 

> Selon lui, une réduction de moitié des apports en sel « entraînerait une baisse de 24 % des attaques cérébrales et (…) éviterait chaque année environ 2,5 millions de décès »

 

 

 

> Aller vers un étiquetage alimentaire pour signaler le sel

 

Recommandation de l'OMS : pas plus de 5 grammes de sel par jour et par personne.

 

La solution pour lutter contre l'excès serait de procéder à l’étiquetage des produits alimentaires transformés

 

En France, à la suite de recommandations sanitaires, une charte d’engagement nutritionnel a été mise en place en février 2007, sous l’égide du ministère de la Santé, afin d’inciter les entreprises agroalimentaires à réduire l’apport en sel dans les aliments.

 

 

 

 

Les vertus du sel

 

Le sel (le sodium) est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme.

 

Le sel permet de régler la quantité de fluide dans l’organisme.

 

Le sel facilite la transmission des influx nerveux et musculaires et en conjonction avec le potassium

 

Le sel préserve la perméabilité des parois cellulaires.

 

 

Moins de sel dans l'alimentation, c'est mieux

 


Des études sur les effets du sel de table enrichi en potassium ont été  menées à Taiwan.

 

Elles observaient les conséquences de la consommation de ce sel sur la santé cardiovasculaire de personnes âgées.

 

Dans des résidences spécialisées et équipées, les chercheurs testaient une préparation de sel de table avec moitié sodium et moitié potassium.

 

L’étude portait sur une période de 31 mois et comportait 2 groupes :

 

  •  un groupe de 768 personnes consommant le mélange sodium-potassium

 

  • l’autre de  1213 personnes consommant le sel de table normal.

 

Les résultats ont indiqué, chez  le groupe utilisant le mélange sodium-potassium, une diminution de 33% de la mortalité reliée à un problème cardio-vasculaire.

 

 Conclusion : le problème n’est pas réellement l’excès de sodium, mais plutôt le manque de potassium, dans la diète.  Les études recommandent l’utilisation de préparation de sel contenant du potassium et d’augmenter la consommation quotidienne d’aliments riches en potassium. Selon le Dr Whitaker il faudrait un ratio de 4-1 entre le potassium et le sodium.   Les meilleurs aliments pour compenser une consommation trop élevée en sodium et se rapprocher de ce ratio sont : le brocoli, les filets de saumon, la pomme, l’orange, la banane, la tomate.

 

 

SEL : toujours trop dans notre alimentation


 

 

Le sel : toutes les recettes pour votre bien-être

 

Tous les articles sur le sel.

 

*

 

 

statistiques mondiales matière premières

 

 

 

 

Statistiques mondiales agriculture et alimentation

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
© 2012 Planetoscope.com