Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Consommation d'aliments surgelés en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Consommation d'aliments surgelés en France

FR
Infos complementaires
Pour les ménages, la consommation de surgelés représente 185,3 euros par an pour 21,5 achats et un volume de 36,5 kg (2013).Pour les ménages, la consommation surgelée représente un budget annuel de 188,3 euros pour 21,3 achats et un volume de 35,8 kg (2014).

Ce sont 65 kilos d'aliments surgelés qui sont consommés en France chaque seconde (compteur), soit 2,059 millions de tonnes pour un chiffre d'affaires de 9,1 milliards d'euros (2014). La France est le 3ème marché pour les produits surgelés en Europe derrière l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

La consommation de surgelés

 

 

 

La consommation de surgelés en France


2.074.000.000 kg

 

Ce sont près de 50 kilos d'aliments surgelés qui sont consommés en France chaque seconde (compteur), soit 2.059 Mt en 2014 (2.074 Mt en 2013 ; 1,553 million de tonnes en 2010). La France est le 3ème marché pour les surgelés en Europe derrière l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

 

 

La fréquence de consommation des plats surgelés

95,6 %

> En France, 95.6% des ménages sont acheteurs de produits surgelés.

 

 

La fréquence de consommation des plats surgelés
En 2015, 40 % des Français déclaraient consommer des plats surgelés à domicile au moins une fois par mois.

40 %

En 2015, 40 % des Français déclaraient consommer des plats surgelés à domicile au moins une fois par mois.

 

189,4 euros


Pour les ménages, la consommation de surgelés représente un budget annuel de 188,3 euros pour 21,3 achats et un volume de 35,8 kg (2014).

Pour les ménages, la consommation de surgelés représente 189,4 euros par an pour 21,5 achats et un volume de 36,5 kg (2013).

 

 

La consommation de produits surgelés par habitant

36 kg

> La consommation de produits surgelés par habitant est de 36 kg en France.

 

C'est en Irlande qu'on mange le plus d'aliments surgelés, avec une consommation s'elevant a 46,6 kg par habitant, juste apres la Suède avec 46,9 kg mais devant le Royaume-Uni et le Danemark avec respectivement 45,5 et 45,2(chiffres 2004)

 

 

 

 

La consommation de surgelés en Europe

 

12.000.000.000 kg

 LA CONSOMMATION DES SURGELES EN EUROPE a passé le seuil de 12 MILLIONS de tonnes en 2003

 

Il est probable que l'Allemagne remplacerait le Royaume-Uni en tant que plus grand pays consommateur de surgeles d'Europe si l'on tenait compte de la volaille. La troisieme place est toujours detenue par la France avec 1 553 900 tonnes sans compter la volaille.

 

A la 4ème place se trouve l'Espagne avec 1 204 900 tonnes et puisque l'Espagne a moins d'habitants cela signifie une consommation par habitant plus elevee que celle de la France avec 36 kg contre 25,8 kg. 

 

 

La pizza est le produit star parmi toutes les categories des 22 pays européens étudiés par, avec une hausse de 9,3% pour atteindre 638 000 tonnes en 2004. Cette hausse survient apres une legere baisse en 2003.

 

COMPARER Consommation de pizzas en France

 

Les plats preparés surgelés représentaient 1 336 400 tonnes en 2004

 

 

  • La consommation generale etait en hausse de 2% avec 11 950 300 tonnes, sans compter la consommation de volaille. Parmi les produits en hausse se trouvent les produits surgeles à base de pommes de terre avec une augmentation de 5,2% a 2 999 000 tonnes et les fruits surgeles avec 6,5% et 171 800.

 

  • Les produits surgelés de boulangerie ont atteint 1 201 100 tonnes.

 

  • Les légumes surgelés sont en légere hausse en 2004 de 0,2% à  2 617 700.

 

La consommation de surgelés en Amérique du nord


> La consommation de surglés aux Etats-Unis est estimée par la base de donnees Food for Thought (21 528 milliards de tonnes) a 72 kilogrammes. Mais la consommarion par habitant au Canada, meme si elle semble presque identique a celle des Etats-Unis en ce qui concerne le developpement economique, atteint 43,6 kilogrammes ce qui signifie qu'elle est presque identique a celle de la Scandinavie.
Le taux du Mexique, qui atteint 4,3 est plus proche de ceux des ex-pays communistes des Balkans

La surgélation

La surgélation repose sur un procédé physique très simple qui consiste à transformer en glace l’eau que renferment les aliments. Pour ce faire, elle cristallise l'eau de constitution en utilisant des températures au-dessous de -30° C, et stabilise ensuite les denrées à -18° C. La cristallisation est réalisée en quelques minutes à peine pour des produits tels que les coquilles Saint-Jacques ou les haricots verts, et en une quinzaine de minutes pour un poulet entier.
Cette célérité du traitement, autorisée par la performance des outils industriels, est indispensable : elle empêche la formation de cristaux de glace de grande taille, susceptibles d’endommager les structures cellulaires des aliments et d’entraîner les nutriments dans l’eau de leur fonte, lors de la décongélation. Elle permet, au contraire, que l’eau des cellules se fige en de minuscules cristaux qui ne modifient pas la texture des aliments. Ceux-ci conservent ainsi, une fois décongelés, leur aspect, mais aussi les couleurs, les saveurs et tous les éléments nutritionnels dont la nature les a pourvus.
La surgélation fige dans le froid les matières premières telles qu’elles lui sont livrées. 

La surgélation 

La surgélation est le seul procédé industriel qui n’enlève ni n’ajoute rien aux produits. A fortiori, elle permet de s'affranchir de procédés de conservation chimiques (ajout de conservateur par exemple) ou thermiques. Tout juste tolère-t-elle que les légumes soient blanchis dans un bain d’eau très chaude (entre 80° et 100° C). Cette étape intermédiaire vise à détruire la plupart des bactéries et à donner un coup d’arrêt à l’action des enzymes, responsables de la décomposition des végétaux. De surcroît, elle améliore la praticité des légumes, dont le temps de cuisson sera réduit d’autant chez l’utilisateur.
Le grand froid, le conservateur le plus naturel A -18° C, la surgélation bloque l’évolution des produits. Elle met en sommeil le développement des micro-organismes, ainsi que les transformations enzymatiques, et ralentit fortement les phénomènes d’oxydation. Ce faisant, elle garantit la qualité des aliments, et allonge leur durée de vie.
Les produits surgelés bénéficient d’une date limite d’utilisation optimale (DLUO) qui varie de 9 à 24 mois. Au-delà, ils continuent de se conserver et ne présentent d’autre risque à la consommation qu’une éventuelle dégradation de leur saveur.
La surgélation est le mode de conservation qui préserve le mieux la valeur nutritionnelle des aliments. Ses procédés n’altèrent pas la teneur en nutriments des produits d’origine, même celle des vitamines, très sensibles à la chaleur mais protégées par le froid. Les matières premières, surgelées immédiatement après la cueillette, la pêche ou l’abattage, ne sont jamais salées.
Quant aux produits élaborés, ils affichent une teneur en sel soigneusement contrôlée pour assurer la régularité et l’équilibre du goût. L’ajout de matière grasse dans les plats cuisinés est limité au minimum de ce qu’exige l’impératif de goût et la recette. Les industriels s'efforcent de suivre les prescriptions de l'Afssa et dans ce cadre tendent à régulièrement diminuer les teneurs en matières grasses et en sel des produits.  source : www.surgeles-glaces.org

Il existe plus de 7000 produits surgelés, des légumes tout épluchés, en passant par les sauces, les herbes, les viandes, les poissons, les desserts...
Les repas tout surgelés peuvent pallier les imprévus de dernière minute. Après seulement quelques minutes de cuisson ou de réchauffage, ils répondent aux besoins quotidiens, et offrent une qualité nutritive très satisfaisante avec en particulier une teneur en vitamines garantie grâce à la fraîcheur.


Les durées d’utilisation optimale des aliments surgelés


Fruits, jus de fruits et légumes 24 mois
Produits de pommes de terre précuites 24 mois
Viandes entières ou en portions, volailles 15 à 18 mois
Viande hâchée 12 mois
Poissons de mer ou d’élevage 24 mois
Poissons gras 9 à 10 mois
Poissons panés 24 mois
Pâtisseries et pâtes, viennoiseries cuites 12 mois
Viennoiseries, pâtisseries crues 24 mois
Charcuteries crues 12 mois
Charcuteries cuites 24 mois
Plats cuisinés 18 à 24 mois
Glaces et sorbets 18 à 24 mois

Sources: Food for Thought ,  http://www.allbusiness.com/wholesale-trade/ ; Centre d'information des produits surgelés ; Union Frozen Food Producers (FAFPAS), L'Institut International du Froid (IFF) ; SNFPS et SFIG
*

 

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
© 2012 Planetoscope.com