Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Le don du sang dans le monde

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Le don du sang dans le monde

Infos complementaires
62 pays disposent d'approvisionnements en sang basés essentiellement (près de 100%) sur des dons de sang volontaires non rémunérés. 40 sont encore dépendants de donneurs familiaux, voire de donneurs rémunérés.

83 millions de dons de sang collectés dans le monde soit 2 personnes qui font un don de sang chaque seconde quelque part dans le monde (2013). Hausse de 8 millions de dons par rapport à 2004.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Le don du sang dans le monde

 

 

Don du sang dans le monde : 
83 millions de dons ont été enregistrés dans le monde en 2012 soit 2 dons par seconde. 8 millions de plus que en 2004 selon l’OMS
Ces 83 millions ont été recueilli dans les 10 000 centres de transfusion sanguine présents dans les 168 pays. 
Les collectes de sang : 
Varie selon le niveau de revenu des habitants : le niveau annuel de don de sang est de 3 100 dons pour les pays à revenu faible et moyenne, 15 000 dans les pays à revenu élevée.
Le taux de dons de sang total est un indicateur de la disponibilité générale de sang dans un pays : dans les pays à forte revenu il est de 39.2 pour 1000 habitants contre 12.6 pour les pays à faible revenu. Ce taux est de 4 don pour 1000 habitants dans les pays à faible revenu.
75 pays signalent recueillir moins de 10 dons pour 1000 habitants. 38 pays appartiennent à la Région africaine de l’OMS, 6 à celle des Amériques, 8 à celle de la Méditerranée orientale, 6 à la Région européenne, 7 à la Région de l’Asie du Sud-Est et 10 à celle du Pacifique occidental. Tous sont des pays à revenu faible ou moyen. 
Sur les 107 millions de dons de sang collectés chaque année dans le monde, près de la moitié le sont dans des pays à revenu élevé où vit 15% de la population mondiale. Cela représente une augmentation de presque 25% par rapport aux 80 millions de dons collectés en 2004.
Les dons du sang collectés tout au long de l'année permettent de traiter les complications liées à la grossesse et les anémies graves de l'enfant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Ils sont généralement utilisés dans le cadre d'opérations de chirurgie cardiaque, de transplantations d'organes, de thérapies anticancéreuses et de traumatismes graves dans les pays à revenu élevé.
Approvisionnement en sang :
À l’heure actuelle, à peine 62 pays disposent d’approvisionnements en sang reposant à près de 100% sur des dons de sang volontaires non rémunérés, 40 étant encore tributaires de donneurs familiaux, voire de donneurs rémunérés.
Dans les pays à faible revenu, jusqu’à 65% des transfusions sanguines sont administrées à des enfants de moins de cinq ans; tandis que dans les pays à revenu élevé, le groupe de patients le plus souvent transfusé est celui des plus de 65 ans, qui représente jusqu’à 76% des transfusions.
Les donneurs mondiaux : 
30 % sont des femmes mais les proportions varient considérablement d’un pays à un autres .Dans 18 des 104 pays seulement 10 % des femmes donnent leur sang.
Le profil d’âge des donneurs de sang :,
 6% des donneurs appartiennent à la tranche d’âge des moins de 18 ans, 
27% à la tranche des 18 24 ans, 
38% à celle des 25-44 ans,
 26% à celle des 45-64 ans 
3% à la tranche des plus de 65 ans. 
Trois types de donneurs de sang:
Les donneurs volontaires non rémunérés;
Les donneurs pour un membre de la famille/de compensation;
Les donneurs rémunérés.
Une augmentation de 7,70 millions de dons de sang provenant de donneurs volontaires non rémunérés a été observée entre 2004 et 2011, 156 pays. 71 pays obtiennent plus de 90% de leurs approvisionnements en sang auprès de donneurs volontaires non rémunérés; mais 73 pays recueillent encore plus de 50% de leurs approvisionnements en dons pour un membre de la famille/de compensation, ou rémunérés. La plus forte augmentation des dons de sang volontaires non rémunérés a été observée dans les Régions de l’Asie du Sud-Est (65%) et de l’Afrique (48%). L’augmentation maximale en chiffres absolus a été signalée dans la Région du Pacifique occidental.
71 pays recueillent plus de 90% de leur approvisionnement en sang auprès de donneurs volontaires non rémunérés, dont 60 pays la totalité (ou plus de 99%) : 38 pays à revenu élevé, 22 pays à revenu moyen et 11 pays à faible revenu.
15 de ces 60 pays sont parvenus à un taux de 100% (ou plus de 99%) de dons volontaires non rémunérés en 2011 alors qu’ils partaient d’un pourcentage plus faible en 2004: 6 partaient d’un pourcentage inférieur à 75% en 2004: les Îles Cook (40%) le Kenya (53%), le Nicaragua (41%), la Turquie (40%), les Émirats arabes unis (59%) et la Zambie (72%).
Seuls 41 des 151 pays produisent des produits médicaux dérivés du plasma par fractionnement du plasma recueilli dans le pays, tandis que les 110 autres importent ces produits
Remarque : dans les pays à revenu faible ou moyen, les jeunes sont proportionnellement plus nombreux à donner leur sang que dans les pays à revenu élevé.
Journée mondiale du don du sang :
 Le 14 juin de chaque année.
Cette journée vise à sensibiliser le public à l'importance du don de sang dans plus de 190 pays à travers le monde. Elle permet également de rendre hommage aux donneurs volontaires réguliers.
Pour cette 10e édition 2013 , l'OMS a rappelé à ses pays membres de mettre en œuvre des actions qui leur permettront de "s'approvisionner intégralement en sang et en produits sanguins auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d'ici 2020".
L'autorité mondiale rappelle qu'il est plus sûr de s'approvisionner auprès de donneurs volontaires réguliers "car ils sont plus rarement porteurs d'infections transmises par le sang que les personnes qui donnent leur sang à des membres de leur famille en cas d'urgence ou que les donneurs rémunérés".
Législation : 
En 2011, 68% des pays étaient dotés d’une politique nationale de transfusion sanguine contre 60% en 2004. Globalement, 62% des pays se sont dotés d’une législation spécifique portant sur la qualité et la sécurité de la transfusion sanguine:
81% des pays à revenu élevé;
60% des pays à revenu moyen;
44% des pays à revenu faible.
Le don du sang est soumis à toute une série de restrictions (limite d'âge, intervalle entre les dons, fréquence des prélèvements, état de santé, etc.), afin de limiter les risques à la fois pour le donneur et le receveur. Par exemple, sauf exceptions, les moins de 18 ans, les plus de 70 ans et les femmes enceintes ne peuvent pas donner.
Sont également exclues les personnes qui risquent de transmettre un agent pathogène (VIH, virus des hépatites B et C, parasitoses), celles qui ont déjà été transfusées ou greffées, et celles qui ont séjourné pendant au total plus d'un an au Royaume-Uni entre 1980 et 1996 (risque lié à la maladie de Creutzfeldt-Jakob
Depuis la fin mai, les homosexuels canadiens peuvent donner leur sang, mais à une condition : ne pas avoir eu de rapports sexuels avec d'autres hommes depuis cinq ans. Auparavant, ces derniers avaient interdiction de donner leur sang dès lors qu'ils avaient eu une relation sexuelle avec un autre homme depuis 1977. Cette évolution a été proposée par deux organismes de collecte des dons de sang. En Grande-Bretagne également, fin 2011, les homosexuels ont été autorisés à donner, à condition d'avoir observé un an d'abstinence sexuelle.
En France, , en revanche, le statu quo prévaut : les homosexuels ne peuvent toujours pas donner leur sang.

 

 

 

Combien de dons de sang dans le monde  ?

 

83 millions de dons ont été enregistrés dans le monde en 2012 soit 2 dons par seconde. 8 millions de plus que en 2004 selon l’OMS.

 

Ces 83 millions ont été collectés dans les 10 000 centres de transfusion sanguine présents dans 168 pays

 

 

Les collectes de sang 

 

Les revenus des habitants sont un facteur déterminant dans la collecte des dons du sang : le niveau annuel de don de sang est de 3 100 dons pour les pays à revenu faible et moyen, 15 000 dans les pays à revenu élevé.

 

© CC julia-manzerovaLe taux de dons de sang totaux, indicateur de la disponibilité générale de sang dans un pays, varie également en fonction des revenus par habitant.

 

Dans les pays à fort revenu, il est de 39.2 pour 1000 habitants contre 12.6 pour les pays à faible revenu. Ce taux est de 4 dons pour 1000 habitants dans les pays à faible revenu.

 

75 pays recueillent moins de 10 dons pour 1000 habitants.

 

Dans ces 75 pays :

  

 - 38 pays appartiennent à la région africaine de l’OMS

 - 6 à celle des Amériques

 - 8 à celle de la Méditerranée orientale

-  6 à la région européenne

 - 7 à la région de l’Asie du Sud-Est et 10 à celle du Pacifique occidental.

 

 

Tous sont des pays à revenu faible ou moyen

 

Sur les 83 millions de dons de sang, plus de 50% sont collectés dans les pays à revenu élevé . Ces pays ne représentent pourtant que 15% de la population mondiale.

 

 

 

Approvisionnement en sang 

 

À l’heure actuelle, seulement 62 pays disposent d’approvisionnements en sang basé essentiellement (près de 100%) sur des dons de sang volontaires non rémunérés. 40 sont encore dépendants de donneurs familiaux, voire de donneurs rémunérés.

 

Les personnes ayant besoin de transfusions sanguines sont à l'opposé l'une de l'autre si l'on prend des pays à faible revenu ou à revenu élevé : 

 

- 65 % sont des enfants de moins de 5 ans dans les pays à revenu faible

 

- 76 % sont des personnes de plus de 65 ans dans les pays à revenu élevé. 

 

© CC makelessnoise

 

Les dons du sang collectés tout au long de l'année permettent de traiter les complications liées à la grossesse et les anémies graves de l'enfant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Ils sont généralement utilisés dans le cadre d'opérations de chirurgie cardiaque, de transplantations d'organes, de thérapies anticancéreuses et de traumatismes graves dans les pays à revenu élevé.
 

 

Les donneurs de sang dans le monde 

 

30 % sont des femmes mais les proportions varient considérablement d’un pays à un autre. Dans 18 des 168 pays, seulement 10 % des femmes donnent leur sang.


Le profil d’âge des donneurs de sang  

 

  • 38% :  25-44 ans,
  • 27% :  18 24 ans,
  • 26% :  45-64 ans 
  • 6% des donneurs appartiennent à la tranche d’âge des moins de 18 ans, 
  • 3% à la tranche des plus de 65 ans. 

 

Trois types de donneurs de sang

 

  • Les donneurs volontaires non rémunérés
  • Les donneurs pour un membre de la famille/de compensation
  • Les donneurs rémunérés.

 

Une augmentation de 7,70 millions de dons de sang provenant de donneurs volontaires non rémunérés a été observée entre 2004 et 2011, dans 156 pays. Dans 71 pays ils représentent 90% des apports en sang.

 

60 pays sont approvisionnés volontairement et bénévolement pour la totalité de leur dons (ou plus de 99%) : 38 pays à revenu élevé, 22 pays à revenu moyen et 11 pays à faible revenu.

 

15 de ces 60 pays sont parvenus à un taux de 100% (ou plus de 99%) de dons volontaires non rémunérés en 2011 alors qu’ils partaient d’un pourcentage plus faible en 2004 :

© CC shiriyani

 

 

6 partaient d’un pourcentage inférieur à 75% en 2004:

 

  • les Îles Cook (40%)
  • le Kenya (53%)
  • le Nicaragua (41%)
  • la Turquie (40%)
  • les Émirats arabes unis (59%)
  • la Zambie (72%).

 

73 pays recueillent encore plus de 50% de leurs approvisionnements en dons pour un membre de la famille/de compensation, ou rémunérés.

 

La plus forte augmentation des dons de sang volontaires non rémunérés a été observée dans les Régions de l’Asie du Sud-Est (65%) et de l’Afrique (48%). L’augmentation maximale en chiffres absolus a été signalée dans la Région du Pacifique occidental.

 

Remarque : dans les pays à revenu faible ou moyen, les jeunes sont proportionnellement plus nombreux à donner leur sang que dans les pays à revenu élevé.

 

 

Journée mondiale du don du sang 

 

© CC luxomediaLe 14 juin de chaque année.

 

Elle est suivie dans plus de 190 pays du monde.

 

Ses objectifs sont de sensibiliser le public à l'importance du don de sang et de rendre hommage aux donneurs volontaires réguliers.

 

Pour l'édition de juin 2013,  l'OMS a rappelé à ses pays membres de mettre en œuvre des actions qui leur permettront de "s'approvisionner intégralement en sang et en produits sanguins auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d'ici 2020". Méthodes jugées plus sûres car les donneurs réguliers sont plus rarement porteurs d'infections (transmise par le sang) que les donneurs familiaux ou rémunérés.

 

 

Législation 


En 2011, 68% des pays étaient dotés d’une politique nationale de transfusion sanguine contre 60% en 2004.

 

62% des pays se sont dotés d’une législation spécifique portant sur la qualité et la sécurité de la transfusion sanguine:

 

  • 81% des pays à revenu élevé
  • 60% des pays à revenu moyen
  • 44% des pays à revenu faible.

 

Le don du sang est soumis à toute une série de restrictions (âge, intervalle entre les dons, fréquence des prélèvements, état de santé, etc.), afin de limiter les risques à la fois pour le donneur et le receveur. Par exemple : les moins de 18 ans, les plus de 70 ans et les femmes enceintes ne peuvent pas donner.

Au niveau santé 


Il en va de même pour celles qui ont déjà été transfusées ou greffées et celles qui ont séjourné pendant au total plus d'un an au Royaume-Uni entre 1980 et 1996 (risque lié à la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Les personnes possédant un risque de transmission d'agent pathogène (VIH, virus des hépatites B et C, parasitoses) sont exclue de la liste des donneurs potentiels.

 

Don du sang et homosexualité

 

Les homosexuels (masculins surtout) ne sont pas autorisés à donner leur sang dans la plupart des pays.
Les législateurs sont, cependant, en train d'étudier cette exclusion dans plusieurs pays.Cela reste toutefois des mesures très restrictives et marginales.
Au Canada : depuis la fin mai 2013, les homosexuels peuvent donner leur sang sous une condition : ne pas avoir eu de rapports sexuels avec d'autres hommes depuis cinq ans. A noter qu'avant ces derniers avaient interdiction de donner leur sang dès lors qu'ils avaient eu une relation sexuelle avec un autre homme depuis 1977.
En Grande-Bretagne également, fin 2011, les homosexuels ont été autorisés à donner, à condition d'avoir observé un an d'abstinence sexuelle.
En France, en revanche, le statu quo reste le même : les homosexuels ne peuvent toujours pas donner leur sang.

 

 

COMPARER : nombre de dons du sang en France

 

source : OMS, Lemonde.fr

 

 

*

 

 

Les statistiques Santé  ET  Corps Humain

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Repères

Satistiques Mondiales
S
anté

Anti cancer
En 2007, le World cancer reseach center a publié 10 recommandations d’alimentation pour aider à la prévention du cancer. Des recommandations pratiques à suivre tous les jours et qui ont d’après les scientifiques un réel impact sur la durée de vie. 

alimentation bio

Luminothérapie Notre moral est influencé par notre physique. On le sait bien, quand notre corps peine, notre moral est moins bon. L’hiver est donc souvent la période des coups de blues et parfois même des dépressions saisonnières. Pour se sentir mieux, la luminothérapie est un remède facile.

luminothérapie

 

29
Les Fançais consomment 29 cachets de médicaments psychotropes par an, record mondial.

Une étude de la Cnam montre que la consommation d'antidépresseurs des Français a doublé entre 19998 et 2002 (et les Allemands l'ont multiplié par 2,4 tout en consommant moitié moins que les Français)

 


Cosmétiques bio Une étude Sofres révèle que 87% des femmes seraient prêtes à remplacer leur cosmétique habituel par un produit bio. Le segment de la cosmétique naturelle bio a une croissance de 9% prévue en 2008 sur contre 1% estimé pour la cosmétique classique.

cosmétiques bio

Beauté
Les cosmétiques contiendraient jusqu'à 21 composants « indésirables ». Le label Cosmédio certifie qu'au moins 95% des composants du produit sont naturels ou d'origine naturelle, qu'au moins 95% des ingrédients végétaux sont bio, et qu'au moins 10% des ingrédients du produit fini sont bio.

8 h 50
bien dormir
Les Français sont les champions du sommeil avec 8h 50 de sommeil par jour
(Etats-Unis 8 h 38 ; Espagne 8 h 34 ; Pologne 8 h 28 ; Royaume-Uni 8 h 23 , Allemagne 8 h 12 ; Japon 7 h 50, Corée du sud 7 h 49)

Les gestes naturels pour bien dormir

 

3 300 000
Le génome de notre flore intestinale compte 3,3 millions de gènes, soit 150 fois plus que l’ADN de nos cellules

flore intestinale

 

100 000 000 000 000
100 000 milliards de bactéries colonisent nos intestins, notre bouche, nos oreilles, sexe ou estomac. Ces microbes vivent en parfaite symbiose avec notre organisme  et nous aident à nous proter contre les infections.  Le poids total de ce microbiome représente de 1 à 2 kilos ! Chaque individu abrite au moins 170 espèces de bactéries différentes dans ses intestins. (voir le projet de recherche européen MetaHit qui en a recensé un millier pour toute l’espèce humaine – metagenomics of human Intestina Tract).

 

0,5%

Selon où vous vous trouvez sur Terre, votre poids varie de 0,5%

 

 

Les pays où il y a le plus de crises cardiaques :


Egypte: 21,892 décès

  
Etats Unis: 17,910 

  
Pologbe: 5,354

 
Allemagne: 5,047  

 
Japon: 4,402  

 
Afrique du sud: 3,397  
(chiffres 2004)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffres santé

 

© 2012 Planetoscope.com