Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Coût du gaspillage alimentaire aux Etats-Unis (en euros)

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Coût du gaspillage alimentaire aux Etats-Unis (en euros)

Infos complementaires
La quantité de déchets alimentaires américains était de 35 millions de tonnes par an, en 2010, soit 1 kilo par seconde.

Chaque année, 40 % de l'alimentation disponible aux États-Unis est jetée selon une étude parue dans la revue scientifique PLOS One en novembre 2009. Ce gaspillage représente environ 48,3 milliards de dollars (32,5 milliards d'euros) et l'équivalent de 40 000 milliards de litres d'eau gaspillés, soit les besoins annuels de 500 millions de personnes. La nourriture représente 21% des déchets qui finissent en décharge aux Etats-Unis en 2013.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Gaspillage alimentaire aux Etats-Unis

 

Le gaspillage alimentaire aux USA 

 

35 000 000 000 kg

 

La quantité de déchets alimentaires américains était de 35 millions de tonnes par an en 2010 soit 1 kilo par seconde. 

 

Distributeurs, restaurants et ménages sont les principales sources de ces déchets. Cette quantité représente 30 à 40% de la quantité totale de masse comestible produite dans le pays.

 

Dans ce contexte économique où 14% des ménages américains sont en situation d’insécurité alimentaire, ces déchets représentent la valeur de 390 dollars par habitant et par an d’aliments non consommés. En 2013, 50 millions d’Américains, dont 16 millions d’enfants, sont en situation "d’insécurité alimentaire".

1

Le gaspillage alimentaire représente 1 mois de dépenses alimentaire par habitant !

 

 

 

21%

fleche-suite Selon l’Environmental Protection Agency,la plus grande partie du flot de déchets généré par la société américaine et qui finit dans les décharges est constitué de …. nourriture. Les aliments représentent 21% de ce qui est jeté en décharge aux USA chaque année. Les plastiques arrivent au second rang avec 18% du total.

 

Selon une autre estimation de la très officielle EPA (1) le gaspillage alimentaire représentait en 2010 quasiment 14 % du total des déchets solides constatés dans les villes, dont moins de 3% ont été collectés puis recyclés. Bien entendu, ce volume énorme n’est pas constitué de pelures de pommes ou de feuilles de salades. Loin de là !  %

 

40%

A en croire un rapport publié par le National Resource Defense Council, 40 % des aliments achetés aux États-Unis ne sont tout simplement pas consommés.

 

15%

D’après son estimation, si on réduisait de seulement 15% ce vaste gaspillage, cela suffirait à nourrir 25 millions de personnes par an.

 

 

Les conséquences d’une telle quantité 

 

Une augmentation de la quantité de méthane dans l’air, les déchets étant stockés à 97% dans des décharges en plein air. 

Le méthane est un puissant gaz à effet de serre…

L'USDA , département américain de l'Agriculture, a décidé de réagir.

 

 

Le programme de l'USDA

 

L'USDA, en collaboration avec l'Agence américaine de Protection de l'Environnement EPA, a lancé le 4 juin 2013 un nouveau programme. Celui-ci change de manière fondamentale la façon de penser et de gérer l’alimentation et ses déchets des habitants américains.

 

Objectif : regrouper un consortium de plus de 400 acteurs d’ici 2015 (et un millier d’ici 2020) afin de réduire le gaspillage alimentaire.

 

USDA propose de mettre sa contribution en mettant à disposition des activités pour réduire les déchets des cantines scolaires.

 

 L’USDA cherche également un moyen d’éduquer les consommateurs sur les déchets de cuisine et le stockage des aliments, ainsi qu’à développer de nouvelles technologies pour réduire le gaspillage alimentaire.

 

Le secteur industriel est également mis à contribution en collaboration avec USDA.

 

Le but est d’augmenter les dons alimentaires des produits importés  (articles légumes inesthétiques) non conformes « aux normes industrielles » : ces aliments inesthétiques mais comestibles que l’on gaspille. 

 

Il cherche également à rationaliser les procédures entourant le marché de la viande : viande saine mal étiquetée, mise à jour les estimations des pertes de nourriture aux Etats-Unis.

Un nouveau programme pilote de compostage de viande est testé afin de réduire la quantité de viande envoyée vers les sites d’enfouissement.

 

> La ville de New-York  s’est engagée à réduire de 75% ses déchets municipaux dans les décharges d’ici 2030.

 

 

Parmi les partenaires des actions USDA et de EPA

 

Rio Farms (laboratoire agricole),

Unilever (entreprise agroalimentaire),

General Mills (entreprise agroalimentaire),

Food Waste Reduction Alliance (association qui lutte contre le gaspillage alimentaire),

Feeding America et Rock and Wrap It Up! (associations caritatives).

 

 

 

Le terme « déchets alimentaires » est la réduction de la masse comestible tout au long de la chaîne alimentaire (définition USDA). 

L’Europe, quant à elle, utilise le terme « gaspillage alimentaire » pour toute substance alimentaire, crue ou cuite, qui est jetée, qu'on a prévu de jeter ou qui nécessite d’être jetée.


Les Etats-Unis et l’Europe, malgré cette différence de terminologie, s’engagent dans la réduction du gaspillage alimentaire en lançant chacun un programme visant 3 objectifs : freiner la dérive de la société de surconsommation, protéger l'environnement par une utilisation raisonnée des ressources, et augmenter le pouvoir d'achat par une réduction de la production de déchets.

 

 

source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73408.htm

 

*

 

 

COMPARER :  Le gaspillage alimentaire dans le monde

 

 

 

 

Les statistiques agriculture et alimentation

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : RAMIREZ JIMENEZ

Si déjà est réduit le gaspillage, puis le consumérisme, sans retourner non plus aux cavernes
Repères

Satistiques mondiales
Restauration

 

15%
Bio et restauration publique.
Le Grenelle de l'environnement fixe à 15 % en 2010 et à 20 % en 2012 la part des produits biologiques dans la restauration collective publique.



 

71%
71%
des restaurants collectifs devraient proposer des produits bio d’ici 2012.

Mais est-ce suffisant quand on sait qu'aujourd'hui le bio ne représente, en France, que 0,5 % des repas servis à l'école ?

restauration collective
Le bio dans la restauration collective progresse

 

restauration rapide
Quick lance son burger bio

 

La restauration rapide en chiffres

  • 19 000 points de vente en France en 2009,
  • La restauration rapide détient environ 2 % du nombre total de restaurants,
  • Chiffre d’affaires annuel : plus de 10 milliards d’euros, soit 24 % du chiffre d’affaires total de la restauration commerciale,
  • Depuis10 ans, le taux de croissance moyen annuel de la restauration rapide est d’environ 5,4 % (étude Xerfi).
slow food

Dossier Alimentation bio.  Calendrier des fruits et légumes de saison, labels bio, produits bio et/ou équitables, conseils pratiques : retrouvez toutes les infos que vous devez savoir pour manger mieux dans notre dossier Alimentation bio.

calendrier fruits legumes bio de saison


Annuaire des AMAP.
Les Amap sont très recherchés, d'où l'annuaire des amap de consoGlobe, le seul annuaire à couvrir tout le territoire avec une recherche des Amap par département.

amap annuaire



Recettes bio. Manger mieux, c'est manger en pensant à sa santé et à l'environnement. Alors,  cuisinons équilibré et sain avec des produits bio ! Pour nous aider, notre chef a concocté des recettes bio faciles à faire, parfois surprenantes... et pour petit budget ! 

Actu Alimentation.
Agriculture bio, pesticides, commerce équitable, consommation d'eau, pêche... où en est-on ? Retrouvez toute l'actualité de l'alimentation sur consoGlobe.

Boutique bio. Manger bio ne veut pas forcément dire payer plus (voir notre enquête) ! Café, thés, chocolat, épicerie fine, goûter bio... initiez vous à des produits plus écolo et  éthiques sur la boutique consoGlobe.

fruits et légumes commerce equitable

© 2012 Planetoscope.com