Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Décès en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Décès en France

FR

En France, 587.000 personnes décèdent par an, soit un décès toutes les 54 secondes environ (compteur). En 2016, le nombre de décès diminue de 1% par rapport à 2015, soit 7.000 décès en moins.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Mortalité et taux de mortalité en France

 

cimetiere morts france deces

 

Combien de décès en France ?

 

587.000 décès en France en 2016 contre 594.000 en 2015

 

 

Combien de personnes meurent en France ?

 

Plus d'un demi million de personnes meurent chaque année en France.

 

 

  • En 2016 : 587.000 décès

 

 

  • En 2015 : 594.000 décès

 

 

  • En 2014 : 559.293 décès

 

 

  • En 2013 : 569.236 décès

 

 

  • En 2012 : 569.868 décès

 

 

  • En 2011 : 545.057 décès

 

 

  • En 2010 : 551.268 décès

 

 

La mortalité en France en 2016

 

La mortalité française : en 2016, 587.000 personnes sont décédées en France. Le nombre de décès diminue de 1% par rapport à l'année précédente, ce qui représente 7.000 décès en moins.

 

  • Le solde naturel est donc positif de 198.000 personnes, mais ce chiffre est le plus bas enregistré depuis 1976, juste après la fin du baby-boom.

 

La mortalité en France en 2015

 

La mortalité française : en 2015, 594.000 personnes sont décédées en France. Le nombre de décès augmente de 6,1 % par rapport à l'année précédente. 

 

2015, une année record pour les décès

 

Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis l'après-guerre. Cela s'explique par les conséquences du vieillissement des baby-boomers. Un pic de décès hivernal, du notamment à une épidémie de grippe, et plusieurs épisodes de canicule expliquent également cette hausse des décès.

 

 

L’espérance de vie

 

79 et 85,1 années de vie

 

En 2015, l'espérance de vie pour les hommes atteint 79 ans et celle des femmes un peu plus de 85 ans (source : Centre d'Observation de la Société)

 

L'espérance de vie des hommes tend à rattraper celle des femmes : en 1992, l'écart était de 8 ans et 3 mois, contre 6 ans en 2015. L'année 2015 marque également pour la première fois depuis 1969 une baisse de l'espérance de vie. Toutefois elle reste globalement à la hausse depuis plusieurs décennies. 

 

Au cours des 60 dernières années, on a gagné en moyenne 14 ans d'espérance de vie. Cette hausse est surtout liée aux progrès réalisés, notamment en matière de lutte contre les maladies cardio-vasculaires au-delà de l'âge de 65 ans, mais également à une diminution de la mortalité des hommes à l'âge adulte.

 

Le vieillissement de la structure par âge de la population en France métropolitaine est plus accentué que celui des DOM, mais ces départements devraient connaître à l’avenir un vieillissement accéléré de leur population. 


20.669

 

La France compte déjà 20.669 centenaires, en 2016 (source : INED) dont près de 9 sur 10 sont des femmes. Les prochaines années verront augmenter rapidement la part des personnes âgées de 60 ans et plus, et la part des centenaires dans la population devrait prendre de l’ampleur à l’horizon 2050.

 

 

 100 000 m3 d'arbres sont abattus chaque annee en France pour mettre en bière 590 000 morts.

 

Developpement durable article

 

Taux de mortalité : des progrès constants

Les progrès en matière de mortalité continuent ; les gains les plus importants se situent après l’âge de 65 ans et concernent notamment les maladies cardiovasculaires. La mortalité par cancer a reculé, mais reste la principale cause de décès à l’heure actuelle. La mortalité due aux troubles mentaux et aux maladies du système nerveux augmente de manière non négligeable, du fait de l’augmentation des personnes âgées développant des maladies dégénératives; mais l’enregistrement statistique de ce type de maladie est assez récent, ce qui peut expliquer également l’accroissement notable de cette cause de décès.  

 

La mortalité dans les DOM est supérieure à la mortalité en métropole. Les différences les plus notables se situent avant l’âge de 1 an : la mortalité infantile (bon indicateur de l’état sanitaire d’un territoire) y est plus de deux fois supérieure : 3,7 décès pour 1 000 naissances en métropole et 8,6‰ dans les DOM ; le taux est très différent d’un département à l’autre, dépassant dix décès pour mille naissances en Guyane. Cette différence de mortalité infantile a cependant peu d’impact sur l’espérance de vie à la naissance qui est très proche de celle de la métropole.  (source : INED)


COMPARER  : la mortalité dans le monde

 

 

46 % des Français pensent qu'ils y a quelque chose après la mort. 27 % évoquent la réincarnation comme possibilité crédible mais seuls 27 % aimeraient être immortels (sondage Sofres 2010)

 

Décès et mortalité

 

Les causes de mortalité en France 

 

Les cancers, première cause de mortalité en France

Le cancer,  nouveau fléau moderne, se trouve en tête des causes de mortalité avec 160 769 décès et un pourcentage de 29,6 %. Différents types de cancers sont en cause, à savoir le cancer des poumons lié au tabagisme, le cancer colorectal, le cancer du sein et les cancers de sang qui cueillent chaque année des milliers de vies.

 

Nouveaux cas de cancers du sein en France

 

Nouveaux cas de cancers de la prostate en France

 

Décès dus au cancer colorectal en France

 

Les accidents, troisième cause de mortalité en France

 

Les accidents et surtout les accidents de la route  ( et les décès par accidents domestiques) sont la troisième cause de mortalité en France. Ils ont considérablement régressé ces dernières années grâce à tous les efforts fournis par les autorités publiques et les associations en matière de contrôles et de prévention.

Les maladies cardiovasculaires et les infarctus ont marqué un important progrès après avoir été un vrai cauchemar en France, causant des milliers de morts chaque année. Elles sont en baisse notoire depuis 2000, mais elles occupent toujours une position importante dans la pyramide des causes de mortalité en France, avec une participation qui s’élève à 27,5 % et un total de 149 541 cas.

 

Nombre d'accidents de travail en France

 

Les décès par tranche d'âge en France

 

Taux de mortalité par âge

 

Le risque de mortalité est très faible pendant l'enfance, puis augmente exponentiellement à partir de l'âge de 30 ans ; à tout âge le risque est plus faible pour les femmes.

À tous les âges, les hommes ont un risque de décéder plus élevé que les femmes. La surmortalité des hommes est maximale vers 20 ans : le risque est alors trois fois plus élevé pour les hommes que pour les femmes du même âge.

De la naissance au premier anniversaire, le risque de décéder est aujourd'hui très faible, de l'ordre de 40 pour 10 000, et les décès avant 1 an sont concentrés juste après la naissance. Le risque annuel est minimal pour les enfants : entre 5 et 10 ans, un enfant sur 10 000 décède chaque année. Le risque augmente fortement à l'adolescence, jusqu'à atteindre, à 18 ans, 3 pour 10 000 chez les filles et 8 pour 10 000 chez les garçons. 


Ensuite, le risque est stable ou augmente très peu jusqu'à l'âge de 30 ans : respectivement 4 et 11 pour 10 000 chez les femmes et les hommes. Puis les taux augmentent de manière exponentielle avec l'âge, de 8 pour 100 par an environ, soit un doublement tous les neuf ans. À partir de 90 ans, les taux sont mal estimés en raison des erreurs de déclaration de leur âge au recensement par les habitants très âgés. 

 

*

 

 

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : Amaot

Bonjour, Vos informations sont fausses. Vous dites que la 3e cause de décès concerne les accidents, et notamment les accidents de la route. Mais si vous consultez les chiffres de l'Insee, vous verrez que les accidents de la route représentent moins de 1% des décès. Et ce qui pèse le plus dans les accidents, ce sont les suicides (3 fois plus que les accidents de la route). Regardez donc ce lien : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=natfps06205 En 2011, 3700 accidents de la route, et 10300 suicides, sur un total de 534 000 décès.
Repères

 Statisques Mondiales
Mortalité

 

  

40%
Cause environnementale. Une étude de la revue Human Ecology menée en 2007 le démontre : 40% des décès dans le monde résultent de différents facteurs environnementaux, notamment les polluants chimiques, le tabac et la malnutrition.

 mégapoles mondiales

1,3 million
 1,3 million de personnes perdent la vie dans un accident de la circulation, dont 90% dans les pays en développement 
 
226 000 
Il y a environ 226 000 centenaires dans le monde en 2010. En 2050, ce nombre pourrait être multiplié par 20
74%des décès d'enfants de - de 5 ans se passent en Afrique et Asie du sud-est

99.92%
c'est le taux de crémation au Japon faute de place dans les cimetières. En France, le taux de crémation était de 32% des décès en 2011. (association française d'information funéraire)
 

70,5
L’espérance de vie moyenne mondiale est de 70,5 ans. Dans les pays riches, elle est de 76 ans. Dans les pays pauvres, elle est de 65 ans.

Ozone. Selon un rapport de l'Académie nationale américaine des sciences publié en avril 2008, les niveaux actuels de pollution à l'ozone dans l'air, mesurés aux Etats-Unis, vont probablement entraîner le décès prématuré de nombreuses personnes même si celles-ci ne sont exposées que brièvement.

5 000 000
Malnutrition.
La malnutrition est une pathologie principalement causée par l'absence d'éléments nutritifs essentiels. Entre 2 et 5 millions d’enfants malnutris meurent chaque année. 

La malnutrition est à l'origine de la moitié des décès des enfants de moins de cinq ans.

99 %
Décès maternel.
Selon un rapport de l'UNICEF ("Progrès pour les enfants"), plus de 99% des 536.000 décès maternels dans le monde en 2005 sont survenus dans des pays en développement et la moitié en Afrique sub-saharienne.

 



Le risque de décès maternel sur la vie entière est de 1 sur 22 en Afrique subsaharienne et de 1 sur 8.000 dans les pays industrialisés !

 

13,8
D’après l'Insee, les hommes vivent en moyenne 13,8 années de plus qu’en 1950 et les femmes 14,9, alors que le taux de mortalité infantile a diminué de près de 48,3‰ en France pour la même période.

mortalité
Comment faire de sa mort un acte écolo ?


84,5

L'espérance de vie à la naissance des femmes françaises a progressé de 2 mois en 2009 par rapport à 2008.

Une fille née en 2009 peut espérer vivre jusqu'à 84 ans et demi (si les conditions de mortalité à chaque âge restent identiques tout au long de sa vie à celles de 2009)

cimetière mortalité

77,8
Pour les hommes en France, l'espérance de vie à la naissance a, également, augmenté de deux mois pour atteindre 77,8 ans. Leur gain d'espérance de vie s'explique, en grande partie, par le recul de la mortalité entre 70 et 79 ans.

 

 

3,8
Avec 3,8 décès d'enfants de moins d'un an pour 1 000 naissances vivantes en 2009 en France

© 2012 Planetoscope.com