Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Intoxications au monoxyde de carbone en France

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Intoxications au monoxyde de carbone en France

3 608 personnes ont été intoxiquées par le monoxyde de carbone, ce gaz inodore, ennemi silencieux des habitations, durant la saison de chauffe 2015-2016. Reporté sur l'année, cela représente une personne intoxiquée toutes les 2h env. (compteur)

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Intoxications au monoxyde de carbone

 

3.608 personnes

ont été intoxiquées durant la période de chauffe 2015-2016

(soit entre le 1er septembre 2015 et le 31 mars 2016)

 

2.000 personnes ont été amenées aux urgences et 12 d'entre elles sont décédées.

 

871 épisodes d’intoxication domestique au CO survenus par accident et impliquant 3.608 personnes, ont été signalés au système de surveillance géré par l’Agence Nationale de Santé Publique.

 

L'intoxication au monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité par toxique en France.

 

Selon les données de l’Institut de veille sanitaire, près de huit intoxications au monoxyde de carbone sur dix ont lieu de manière accidentelle dans l’habitat. La chaudière est la source d’intoxication la plus fréquente.

 

Combien d'intoxications au monoxyde de carbone en 2010 ?

6000 intoxications par an à cause du monoxyde de carbone en France. En 2010, ce système a notifié 1 509 épisodes d’intoxications au monoxyde de carbone1qui ont impliqué 5 195 personnes ; 3 413 ont été transportées vers un service d’urgence hospitalière ; parmi elles 1 136 ont été hospitalisées. 

 

 

Cependant, le nombre de décès au niveau national (hors incendies et suicides) a fortement diminué : de près de 300 cas par an à la fin des années 1970 à une centaine par an entre 2004 et 2008 (96 décès en 2008). (source INPES)

 

Les polluants de l’air dans la maison

polluants domestiques

 

Il est conseillé de régulièrement aérer toute la maison afin de disperser les éventuelles substances qui se seraient diffusé dans son atmosphère. Au premier chef, le le monoxyde de carbone qui est un gaz sans odeur qui est produits par les appareils de chauffage mal réglés.

 

 

Le monoxyde de carbone est responsable de l’intoxication de 6000 personnes chaque année.

 

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore. Sa présence résulte d'une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible

 

Toute combustion du carbone incomplète, due à une insuffisance d'air ou d'oxygène, est source de monoxyde de carbone (CO) (charbon, bois, gaz naturel, ...)

 

 

fiche pratique pollution domestiqueLa fiche pratique Les polluants intérieurs, sources et effets

 

monoxyde de carbone

 

 


Prévenir les intoxications au monoxyde de carbone 

 

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil ou d’un moteur à combustion, c’est-à-dire fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. La grande majorité des intoxications au monoxyde de carbone se produit de manière accidentelle dans l’habitat (85 %). La chaudière reste la source d’intoxication la plus fréquente (42 % des cas d’intoxications) ; mais on observe une augmentation importante des épisodes d’intoxication au CO liés à une utilisation inadaptée de groupe électrogène, lors d’événements climatiques majeurs entraînant une coupure prolongée en alimentation électrique.

Afin de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient :

  • avant chaque hiver, de faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié ;

  • tous les jours, d’aérer au moins 10 minutes, de maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et de ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air ;

  • de respecter systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

 

En présence d’un appareil à combustion, maux de têtes, nausées, vomissements, sont les symptômes qui doivent alerter. Si ces symptômes sont observés chez plusieurs personnes dans une même pièce ou qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut être une intoxication au monoxyde de carbone. Dans ce cas, il est nécessaire d’aérer, d’évacuer le lieu et d’appeler les urgences en composant le 15 ou le 112.

 

 

eviter monoxyde carbone

source : INPES

 

 

 

 

Les plantes qui purifient notre air...

 

Alerte aux polluants domestiques...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les statistiques Santé

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
© 2012 Planetoscope.com